Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 07:38

Ces temps-ci, j'ai souvent tendance à me dire que dans mon foyer, je suis à présent devenue le parent, le référent, LA personne responsable sur qui tout repose (enfin, pour moitié hein, Mr Sioux est toujours là ! ).

Régulièrement, dans certaines situations du quotidien, et notamment à travers nos échanges avec Pti Tonique (qui grandit tellement vite !), je suis amenée à revoir certaines bribes de mon enfance sous un nouveau jour.

Je ne possède toujours que des souvenirs reflétant ma vision d'enfant d'alors mais tandis que je me les repasse, j'ai la sensation de pouvoir changer de perspective, lever les yeux vers mes parents et je tente d'imaginer ce qui se passait alors dans leur tête, s'ils avaient les mêmes préoccupations, questionnements et appréhensions que moi aujourd'hui.

Quand j'étais enfant, il me semblait que tout ce que faisaient ou disaient mes parents résultait d'une logique propre, bien à eux, n'appelant pas particulièrement de réflexion de leur part mais simplement des réponses ou des actes qui leur seraient dictés naturellement, du fait qu'ils avaient décidé d'adopter, en amont, telle ou telle posture à notre égard.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Je n'imaginais pas combien l'éducation d'un enfant peut receler de remises en question, de doutes, d'hésitations, d'une sorte de regard sur soi permanent.

Ai-je bien réagi dans telle situation ? Pourquoi n'ai-je pas pu m'empêcher de m'énerver ? Mes parents aussi, se questionnaient-ils autant intérieurement au moment où ils énonçaient une consigne qui semblait pour eux si évidente et irrévocable, vue de l'extérieure ?

Et là, que dois-je faire : m'énerver une fois de plus, ignorer sa bêtise (un peu dur hier soir quand j'ai vu le Veleda sur la porte blanche du lave-vaisselle !!!), répéter patiemment la consigne (- "On ne crie pas Pti Tonique, ça n'est pas possible, ça fait mal aux oreilles et ça n'est pas un moyen de se faire entendre" - Cause toujours mother, doit-il se dire !!!), faire un triple saut périlleux arrière pour qu'il soit scotché et oublie momentanément de jouer à allumer le four ??!

 

 

bêtise du soir

Hier soir, Pti Tonique a pris le lave-vaisselle pour un tableau blanc (heureusement, le Veleda n'était pas indélébile... mais j'étais un peu "crispée" avant de le savoir)

 

Quand je repense à la façon dont je voyais mes parents lorsque j'étais enfant puis ado, ces adultes solides (ou presque), toujours là pour moi (même la nuit, quand je vois ce qu'il m'en coûte aujourd'hui d'aller gérer 2 réveils au cours de la même nuit...) et semblant si sûrs de leurs principes et de leurs choix éducationnels !

  • Tu dis bonjour et tu ne fais pas la gueule même si tu en as envie, c'est ça vivre en société ;
  • Non tu ne montes pas en voiture avec les parents de tes copains, on préfère faire les trajets nous-mêmes (même si on passe pour les relous de base parce que tu es la SEULE dont les parents font comme ça) ;
  • Non on ne recevra pas ton petit copain à dormir à la maison, on ne va pas un "couple" d'ados sous notre toit

(... et moi qui me disais que c'était trop injuste ou qu'ils n'avaient rien compris, bien sûr !)

Et la façon dont je me vois aujourd'hui, moi qui me sens si éparpillée et incertaine à l'intérieur, tellement pleine de "et si je fais ça, quelle utilité maintenant, quelle conséquence à long terme ?"... Je me demande comment Pti Tonique m'envisage actuellement en tant que parent, que référent décidant de ce qu'il peut faire ou non, que personne sécurisante qui répond (suffisamment ?) à ses besoins affectifs.

Et comment mes enfants me percevront-ils, toujours dans ces mêmes rôles, dans les années à venir ?

Et lorsqu'ils seront parents à leur tour ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Mme Sioux se raconte
commenter cet article

commentaires

angie (you_pa_la sur twitter) 12/12/2012 23:18


Je rejoins Sophie "Mais j'ai aussi appris que être parent c'est faire ce qu'on croit bien à un moment donné, parfois dans l'urgence, et quelques fois c'est un peu n'importe quoi ou c'est adapté à
un enfant mais pas aux autres de la fratrie ...C'est quelquefois du bidouillage, mais fait avec amour et sincérité. Et j'espère que c'est ça que nos enfants retiendront."


Du bidouillage, de l'excès, de l'aventure et de l'amour...


Ce que j'apprends aujourd'hui, de l'autre côté de la barrière, c'est la ténacité... C'est un travail au long cours d'être parent, et je ne m'en rendais pas (vraiment) compte. Je ne regrette rien,
mais être constant ce n'est pas toujours simple !


Moi qui ait du mal à rester sur le même sujet/travail trop longtemps, arriver à faire grandir ces deux mini-nous dans des conditions satisfaisantes au quotidien, ça m'épate tous les jours !


J'ai plus d'indulgence pour ma mère aujourd'hui, on a pu discuter, pas forcément pour mon père, qui est décédé et donc pour lequel des tas de questions restent sans réponses. Mais avec tout le
recul du monde, je reste persuadée que non, ma mère n'a pas toujours été bienveillante et n'a pas toujours su se décentrer pour préserver ses enfants.


Je suis volontiers plus indulgente, mais le parent qui s'éveille en moi ne peut pas accepter tout ce qui a pu se passer... justement aussi parce qu'aujourd'hui je vois les choses à travers des
yeux de maman, que mes comportements sont parfois l'écho de mon éducation, et que c'est dur de s'en défaire...


 


Bon, long commentaire au fil de ma pensée... peut-être pas directement dans le ton, mais merci toujours pour tes articles MmeSioux ! :)


 

Au petit bonheur 11/12/2012 12:34


Je pense aussi que l'on se posait moins de questions avant et beaucoup plus de choses étaient transmises et appliquées sans se triturer le cerveau (pour le bon comme pour le moins bon). Il y
avait un consensus général sur la manière d'élever son enfant. Aujourd'hui on entend tout et son contraire sur la manière d'élever son enfant et c'est beaucoup plus compliqué et le relativisme
ambiant n'aide pas...

sophie 11/12/2012 11:27


En devenant maman, j'ai eu un choc, la façon de faire de ma mère (pédiatre, mère de 4 enfants, forcement une autorité !) ne me convenait pas du tout et plus je lisais sur le maternage, plus je me
trouvais en adéquation avec beaucoup de ces principes (pas tous non plus). Mon aînée en a fait un peu les frais ... Mais j'ai aussi appris que être parent c'est faire ce qu'on croit bien à un
moment donné, parfois dans l'urgence, et quelques fois c'est un peu n'importe quoi ou c'est adapté à un enfant mais pas aux autres de la fratrie ...C'est quelquefois du bidouillage, mais fait
avec amour et sincérité. Et j'espère que c'est ça que nos enfants retiendront.


Le feutre sur la machine c'est tentant... mais c'est trop AAAAAAAARGH !

Emma June 11/12/2012 10:45


Tu exprimes bien les interrogations que je me pose également sur le rôle de parents. Effectivement, étant enfant, on avait l'impression que nos parents ne se remettaient pas forcément en question
et savaient ce qu'ils voulaient/faisaient. Nous sommes aussi dans une société qui remet tout en question (le rôle des parents, de la femme, du père, de l'école etc) ce qui est bien en soi. Mais
beaucoup de questions en découlent pour savoir comment faire pour que ca soit le mieux! Je pense qu'il faut surtout rester fidèle à soi-même, ses principes tout en respectant l'enfant en tant
qu'enfant. Sachant qu'on ne peut pas attendre d'un enfant qu'il agisse/réagisse comme un adulte et parfois, on a tendance à l'oublier.


Désolée pour le pavé

Madame Sioux 11/12/2012 11:14

Oh oui, avec la fatigue en ce moment, je crois qu'on a un peu tendance tous les deux à oublier que l'enfant ne réagit pas comme un adulte, qu'il ne retient pas les infos de la même façon et a beaucoup de mal à se retenir de faire certaines choses qui lui plaisent / l'intriguent... Mais c'est tellement épuisant de se répéter toute la soirée et surtout de le faire "sereinement" !!! :-/

Mère Lacunaire 11/12/2012 10:11


J'ai découvert peu de temps après la naissance de mon aînée que non, l'instinct maternelle n'existait pas (enfin chez moi), que non, tout ne coulait pas de source, et que les questions étaient
sans fin. Notamment avec les tout-petits : je le prends ou pas? Je le laisse s'endormir seul ou pas? Sucette ou pas ? etc.


Etant enfant je pensais que mes parents faisaient tout pour notre bien, c'est d'ailleurs ce qu'ils pensaient faire. Mais maintenant je comprends aussi qu'ils étaient loin de respecter les enfants
et surtout leurs émotions ... ce que j'essaye de ne pas reproduire. Et ce n'est pas facile tous les jours...


 

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>