Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 08:51

J’avais commencé à en parler hier chez Faithfullyyours. Du coup, je cogitais dans ma voiture à la magnifique introduction que ça m’avait amenée à faire pour ledit article et je réalisais un truc.

Pour tout vous dire (tant pis pour le glamour), j’ai souffert de constipation chronique (putain, ce que ce mot peut être moche !!! je l’ai en horreur) toute ma vie. De ma naissance, où ma mère faisait mes biberons à l’eau d’Hépar (le magnésium vous savez, paraît que c’est bon pour les intestins paresseux), jusqu’à mon accouchement.

Mais vraiment, le truc chronique de chez chronique. Au point que les histoires d’alimentation riche en fibres, de boire beaucoup et de faire de l’exercice, ça n’a jamais eu le moindre impact sur le problème (c’est vrai que j’ai jamais beaucoup forcé au niveau de l’exercice physique non plus). J’ai même été hospitalisée une fois, à l’époque du lycée. Les médicaments visant à faciliter le transit (les laxatifs quoi… encore un mot si doux à mon oreille !), j’en ai pris régulièrement à partir de ce moment-là, par périodes. Jusqu’à ce que ça ne fasse plus beaucoup d’effet…

J’en ai souffert pendant 26 ans, des tas de moments-clés de ma vie se trouvant guidés par cette difficulté, cette douleur parfois, cette lourdeur souvent, qui m’empêchait de me sentir libre dans mon corps et dans le déroulement de certaines activités.

Pendant ma grossesse, j’ai eu la chance de souffrir assez peu, du moins pour ce qui est des maux « classiques » de la grossesse. Par contre, ma constipation s’est réellement intensifiée, me gâchant souvent le plaisir supposé total de ces 9 mois – des douleurs en bas du dos m’ont aussi fait pleurer quelques fois mais passons… ç’a quand même été plutôt idyllique dans l’ensemble.

Après l’accouchement, il y a les fameux premiers jours, vous savez, où par peur de « faire sauter les points » ou de voir tous nos organes dégringoler sous la force de la poussée, on balise au moment de se pointer dans les lieux d’aisance (si cosy) de la maternité. Et là, contre toute attente, aucun souci, pour une fois ! J’étais « joie ». Pendant 2 ou 3 mois, ç’a été le bonheur total, la simplicité de ce point de vue là (peut-être pour compenser le gros baby blues et la lame de fond qui m’emportait alors sous l’effet d’un BABI aux douloureuses coliques).

Puis, en même temps que je sortais la tête de l’eau côté gestion du bébé, les problèmes sont revenus. L’impression de ne penser toujours qu’à ça. Cette fameuse angoisse qui m’avait prise à une époque et ne me lâchait plus dès que le problème réapparaissait : « Mais où passe donc tout ce que j’ingurgite ? C’est pas possible que rien ne ressorte, je vais finir par exploser de l’intérieur ! » (je vous avais dit que ça serait glamour)

Et quelques mois plus tard encore, sans que je m’en rende compte, le système se remet à fonctionner doucement tout seul.

Aujourd’hui, ça fait plusieurs mois que je ne me suis pas posée une seule fois la question du « ça fait combien de temps que je n’y suis pas allée déjà ? »

Vient alors la recherche d’explications. Pourquoi maintenant ? Que s’est-il passé ?

Etait-ce en réalité un problème mécanique, comme l’avait suggéré une ostéopathe : un sacrum mal positionné qui aurait été remis en place par le passage du bébé lors de l’accouchement ? Ce serait donc grâce à l’accouchement finalement ??? (qui l’eût cru ?)

Puis, comme je le disais au début de l’article, une autre idée m’a frappée hier.

J’ai repensé à cette fameuse explication avec laquelle on m’a bassinée toute mon enfance, quelque soit le problème de santé dont je souffrais. L’eczéma ? C’est psychosomatique ! C’est évident qu’elle est mal dans sa peau cette jeune fille, elle en fait même des malaises au collège au milieu des cours, tellement elle souffre, se sent incomprise et qu’elle est devenue le bouc émissaire de tout l’établissement !

La constipation ? C’est dans la tête ! Il faut qu’elle apprenne à évacuer (oui oui, au propre comme au figuré), à exprimer ses (res)sentiments, à extérioriser, qu’elle soit moins réservée.

 

cerveau.jpg

 

Il faut dire qu’autour de moi, les gens évacuaient de façon tellement plus sereine et appropriée ! Violence verbale et parfois alcool pour l’un, coups de poing (dans les murs) pour un autre… et puis intériorisation également pour d’autre (il faut bien que je tienne de quelqu’un). Bref, comme si à part les constipés, tout le monde évacuait parfaitement et pleinement tout ce qu’il avait sur le cœur et dans la tête !

Alors non, la vie, c’est pas toujours très simple, très clair.

Il est très difficile de faire la part des choses entre médical et psyché. Et ce ne sont pas les médecins qui aident à y voir clair en général ! Entre celui qui a le laxatif ou la cortisone faciles et l’autre qui te balance son « psychosomatique » dans la gueule à tout bout de champ et surtout sans te fournir aucune clé supplémentaire pour libérer cet éventuel trop-plein ou mal rempli de la psyché… on n’est pas beaucoup aidé au final.

Et quand mon eczéma a fini par être en grande partie guéri par un médecin (une femme extra !) qui a su en identifier les causes environnementales et cosmétiques, je me suis dit que j’avais eu bien raison de rejeter (mentalement) violemment ce si pratique argument psychologique.

Pour la « paresse intestinale » (autre appellation plus mignonne), j’avais abandonné l’idée d’en trouver la cause précise. Je penchais déjà pour une explication mécanique, qui avait été confortée par mes suites d’accouchement puis aussitôt annihilée par la reprise du blocage au bout de quelques semaines.

Sauf qu’aujourd’hui, sans vouloir trop m’emballer au risque de retomber douloureusement dans quelques semaines, force est de constater que pour la première fois depuis 27 ans, je n’ai plus à me soucier de ça. J’en ai aussi beaucoup moins le temps, il faut bien l’avouer.

Mais n’ai-je pas également trouvé un moyen agréable et efficace d’évacuer tout ce qui encombre mon esprit ? N’ai-je pas pris l’habitude, depuis maintenant plus de 7 mois, de faire part au monde entier (enfin, du moins à mes gentils lecteurs réguliers) de mes états d’âme, mes craintes, mes joies, mes blagues (et celles de Papa Sioux aussi des fois) ?

Est-ce que finalement, c’était ça la solution ? Est-ce que ce besoin d’écrire qui m’habite viscéralement depuis ma plus tendre enfance était une tentative ou un remède inconscient pour tenir à distance mes maux, autant que possible ? Les mots au secours des maux ? (oui, l’idée n’est pas nouvelle, je vous l’accorde)

Alors donc, écrire systématiquement tout ce qui m’obsède, tout ce qui nécessite de franchir les extrémités de ma conscience pour atterrir dans le carnet glissé au fond de mon sac à main, dans le bloc-notes de mon iPhone, et parfois, sur les pages de ce blog, tout cela serait ma solution anti blocage corporel, anti blocage d’énergies vitales ?

Si j’avais su ou seulement espéré sérieusement que cela puisse être la solution à tous mes problèmes, je peux vous dire que j’aurais ouvert cet espace bien plus tôt !

 

PS : vous remarquerez deux choses : 1/ j'ai eu la délicatesse de ne pas "illustrer" le principal sujet de cet article (hin hin, rire graveleux), 2/ je crois que bientôt, je n'aurai vraiment plus de secret pour vous, sur aucun point !

Partager cet article

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans About le blog Sioux
commenter cet article

commentaires

Lily2b 28/09/2011 22:42


Je suis persuadée que bon nombre de nos maux sont psychologiques. Je sais que si j angoisse je me bloque les intestins et je me coupe l appétit. Autant dire que ça arrive souvent ... Écrire me fait
du bien aussi comme MamanSurTerre je suis sûre que l écriture de nos blogs est une bonne thérapie intestinale. Bises


Maman Sioux 30/09/2011 11:44



Je pense même que c'est une bonne thérapie tout court.


Vive les blogs !



Maman sur Terre 27/09/2011 22:35



Pendant des années j'ai eu des maux de ventre atroces. Des brûlures d'estomac de taré et des spasmes d'intestin à se rouler par terre. C'était pas tout le temps mais quand même régulièrement et
ça m'a pourri pas mal de moment (passer tout un concert assise à se tordre de douleur au fond de la salle, tout en jurant aux secouristes que tu t'es pas droguée, c'est relou !)


Je suis allée voir plusieurs médecins, ils m'ont donné des médocs qui ne fonctionnaient pas. Et puis je suis allée voir LE médecin. Il m'a auscultée et m'a dit que c'était du stress. Je le savais
au fond de moi. Tout le stress s'exprimait par là. D'ailleurs ce fameux concert j'avais stressé comme une tarée avant d'y aller...


Ce médecin m'a dit d'écrire. Pas de sortir un bouquin hein ! Mais d'écrire pour moi, de vider tout ce qui me passe par la tête pour que ça sorte.


Donc que ton blog te fasse du bien au transit, j'y crois volontiers !!



Maman Sioux 30/09/2011 23:20



Ca c'est un super médecin ! C'est grâce à lui que tu as commencé ton blog ou c'était y'a longtemps et tu écrivais juste pour toi ?



Eve petite souris 27/09/2011 21:13



Donc blogguer stimule le transit = génial comme raisonnement!!!


(je n'ai pas ce problème-là, si on me surnomme parfois le ver solitaire tu comprends mieux... faisons tomber les tabous!)


J'étais déjà migraineuse mais enceinte j'ai eu des migraines quotidiennes pendant un mois... l'horreur! Le gynéco m'avait prescrit un dérivé morphinique qui me faisait faire des cauchemards
sanguinolents toutes les nuits, une cata. J'ai fini par aller voir mon chiro qui a trouvé mes cervicales bien mal en point et a supprimé totalement ces foutues migraines... ça paraît facile comme
ça mais j'aurai pu souffrir encore longtemps!



Maman Sioux 30/09/2011 23:18



Merci de faire tomber les tabous avec moi ! huhu


Heureusement que tu as trouvé une solution à tes migraines. Moi, j'avais tout essayé pour mon problème, homéo et même ostéo pendant la grossesse (je te passe les détails), rien ne m'a jamais
débloquée !!



fleur 27/09/2011 17:35



la "paresse intestinale" pour reprendre ta belle expression me touche aussi et les choses se sont arrangé depuis mon accouchement, peut-être parce que je suis plus zen avec mon fils..quoi qu'il
en soit c'est vrai que c'est un sujet épineux..


Si jamais ça te reprend un petit massage à l'huile d'amande douce me soulage beaucoup perso...


En tout cas ça fait plaisir de savoir que bloguer te fait du bien physiquement et psychologiquement :)



Maman Sioux 30/09/2011 23:15



Je trouve aussi que je suis d'une certaine façon plus zen grâce à la maternité et surtout que j'ai beaucoup moins de temps pour me focaliser là-dessus.


Merci pour l'astuce de l'amande douce, je ne connaissais pas et j'essaierai la prochaine fois que j'ai un petit problème



sandy 27/09/2011 17:30



Ma meilleure amie souffre du même problème que toi, et la naissance de son fils n'a rien arrangé...Alors, un, y'a pas de tabou ici, c'est bien l'intérêt d'un blog que de pouvoir écrire ce qu'on
veut, et, deux, je suppose qu'on écrit pour se vider, et que ton blog a, semble-t-il, très bien rempli son rôle !



Maman Sioux 30/09/2011 23:13



Lol ! merci pour ton commentaire. Je souhaite à ton amie de trouver de quoi la soulager un jour (on m'a fait passer ce lien l'autre jour, que j'ai trouvé intéressant même si rien de miraculeux :
http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/regler-les-problemes-de)



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>