Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 05:27

En lisant une contribution à la rigolote rubrique participative de La Maman Oiseau, je me suis rappelée qu'une petite merveille chinée et offerte par ma mère dormait dans ma bibliothèque.

Il s'intitule "Le conseiller de la jeune femme - mères et nourrices" par le Docteur Léon Cassine (dans la collection "Petite Encyclopédie Médicale") et ressemble à ça :

 

conseiller-de-la-jeune-femme.jpg

vous le trouverez pas sur Amazon celui-là !

 

La préface dit notamment ceci :

"Bien des ouvrages ont été faits sur l'hygiène de la première enfance. Celui-ci a été conçu dans un esprti spécial : il n'a pas été écrit pour les médecins ; il s'adresse aux mères.  

J'ai voulu simplement résumer en quelques pages claires et précises, évitant les termes techniques, les conseils demandés par celles qui ont le désir de soigner leurs enfants avec intelligence."

Il s'agit apparemment plus ou moins d'une première, de vouloir informer les femmes en direct, via un document écrit. Je crois que nous tenons là l'un des plus vieux ancêtres du Pernoud !! Ca a l'air plein de bonnes intentions.

Mais penchons-nous maintenant sur les premiers paragraphes des "Préliminaires" (équivalent de l'introduction), pour vous donner le ton :

"La femme est née pour être mère ; la maternité est l'expansion réelle de son être. Elle doit obéir à la loi naturelle de la procréation qui exige d'elle la perpétuation de l'espèce.

La mère aime son enfant, joie du foyer. La même cause qui la rend féconde pour produire la rend tendre pour aimer. Sachant que la manière dont on l'élève influe beaucoup sur la durée de sa vie, la mère soigne elle-même son enfant, le voit grandir dans ses bras, sous ses baisers et ne confie sa chère existence à personne. Sa sollicitude ne peut se suppléer et les soins incessants que réclame le nouvea-né ne sont bien donnés que par elle."

La toute fin n'est pas fausse (à mon humble avis) mais on voit bien qu'il n'est point question ici de femmes qui travaillent ; ou en tous cas, à la lecture du premier paragraphe, on comprend que ça ne serait pas du tout leur rôle, selon l'auteur ! Voyons Mesdames, vous êtes faites pour enfanter, un point c'est tout ! Faîtes-le et faîtes-le bien !

J'appréhende donc la suite du livre avec quelque réserve - mais également une certaine curiosité archéologique, causée par la plongée dans un ouvrage d'un autre siècle, qui en a l'odeur et la fragilité des pages.

Je ne l'ai pas encore lu en entier, il est tout de même assez long mais je vous cite un autre passage, issu du Chapitre Second "Soins à donner à la mère avant, pendant et après l'accouchement" :

 

"I. - Avant l'accouchement

Choix d'un médecin

[...]

Voyons maintenant la marche à suivre au moment de l'accouchement qui sera fait par un médecin, de préférence à une sage-femme, car s'il y a 29 accouchement sur trente qui se font d'eux-mêmes sans danger, il y en a un qui réclame tout l'art et toute la science d'un praticien instruit et expérimenté."

Voilà où a commencé le dénigrement du travail des sages-femmes !

"Aliments

Pendant la période de dilatation du col utérin, quelques aliments légers sont autorisés ; ce sont le thé, le café, le lait, quelques grogs. On peut sucer des morceaux d'orange, mais on doit s'abstenir de vin et de limonade, qui provoquent souvent des vomissements."

C'est presque moins strict que les consignes de certaines équipes médicales de nos jours !

"Antispesie

[...]

[Le médecin] pratique le palper abdominal et l'auscultation qui lui indiquent la position et l'état de santé du foetus. Puis il se prépare à faire le toucher vaginal qui le renseigne sur le degré de dilatation du col utérin. Il se lave les mains encore une fois dans de l'eau très chaude, les rince dans la solution de formol, les conserve humides plutôt que de les essuyer à un linge qui lui paraîtrait d'une propreté douteuse. Il enduit son doigt d'une pommade antiseptique (vaseline boriquée) qu'il doit préférer à l'huile à manger offerte par la famille. Cette huile, surtout si elle est conservée depuis un certain temps dans la traditionnelle soucoupe e exposée à l'air, recueille toutes les poussières et devient un agent d'infection. Si un pot de vaseline antiseptique ne se trouve pas sous la main, on fait le toucher les doigts ruisselants de la solution formolée.

Il s'agit maintenant de procéder à l'antisepsie de la parturiente. La vulve présentant de nombreux plis et replis qui peuvent devenir le siège d'impuretés, il est nécessaire d'en pratiquer la désinfection. On savonne toute la région, on lave à l'eau bouillie chaude et on termine en arrosant la vulve de la solution phéniquée ou de formol. Après la vulve, on nettoie le vagin au moyen d'une injection de deux litres d'eau antiseptique, puis on applique une couche épaisse d'ouate hydrophile au salol, au-devant des parties génitales."

Alors, vous voyez à quels "préparatifs antiseptiques" on échappe aujourd'hui, quand même ? Moi, ça me fait bien plaisir !! (dans cet extrait, on comprend que les accouchements se passent encore à la maison)

Je pourrais vous recopier des passages pendant des heures tellement je trouve ça instructif. Ce qui me surprend, c'est la modernité des propos. Bien sûr, les choses on évolué (en 1 siècle, heureusement !) mais je ne pensais que les conaissances médicales étaient telles à l'époque - en même temps, je ne suis pas une spécialiste de l'histoire de la médecine alors il y a peut-être des gens mieux informés que moi que ça ne surprendrait pas.

J'espère ne pas avoir fait trop de coquilles en recopiant car c'est un peu fastidieux (et que je n'aime toujours pas me relire). J'attends vos réactions avec impatience !

Et si ça vous intéresse, la prochaine fois, j'ai bien envie de vous citer des passages de "Pendant l'accouchement" !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maman Sauterelle 30/09/2011 13:34



Hihihi, non ça veut dire que ça me met la chaire de poule, les frissons, j'adore revenir en arrière comme ça, je suis curieuse de nature, et tout ces livres anciens assouvissent un peu cette
curiosité ^^



Maman Sioux 30/09/2011 22:56



Carrément ! contente que ça t'ait plu à ce point



Maman Sauterelle 29/09/2011 00:09



Je kiffe !! J'adore les livres anciens aussi, ça me met les poils ^^



Maman Sioux 30/09/2011 11:43



Lol ! ça te met les poils ? ça veut dire que ça te fait rire ?



Clem la matriochka 30/08/2011 11:48



J'aimerais beaucoup avoir la suite aussi, c'est très intéressant de comparer les différentes époques, de voir ce qui a changé, évolué... Merci !



faithfullyyours 26/08/2011 21:27



Le premier qui me fout de  l'eau bouillie et chaude sur la vulve je l'éclate  de la bonne façon



Maman Sioux 26/08/2011 21:46

Toi, le type de l'époque, y risquait pas de t'introduire de l'huile ou du formol ! Huhu

missbrownie 26/08/2011 17:24



C'est toujours intéressant de voir quelles étaient les pratiques d'antan.


On m'a juste demandé de faire une douche à la bétadine pour mon dernier, juste au cas où comme il était "macrosomique", mais pour les 1ers je n'ai jamais été lavée du côté intime de mon anatomie



Maman Sioux 29/08/2011 10:38



Non, de nos jours, sauf intervention médicale particulière, on ne demande plus de toilette particulière de cette zone-là... et heureusement ! On doit en avoir encore moins envie que d'habitude !!
lol



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>