Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 22:31

Parfois (souvent), je me demande quand est-ce que je pourrai bien parvenir à désirer un 3e enfant.

L'envie, théorique, est toujours là. L'envie de ma mini famille nombreuse, de ma petite tribu joyeuse.

Mais l'envie réelle, celle de repasser par une grossesse puis par une "première année" de nouveau-né, elle, cette envie-là ne m'a pas encore seulement effleuré l'esprit.

 

Je n'en peux plus des angoisses cycliques du soir de Pti Tonique. Je ne vois pas le bout des non-nuits de l'Iroquoise. Tout est prétexte à décalage, multi-réveils, négociation de coucher, difficultés de rendormissement nocturne, etc.

 

Ce soir, Mr Sioux était en déplacement.

Ce soir, comme je le redoutais, le coucher a été infernal. Et même bien plus.

Ce soir, avec Pti Tonique, j'en suis venue aux cris et aux menaces - et ça ne fonctionne pas, je peux vous le confirmer.

Ce soir, j'hésitais entre le passer par la fenêtre et lui filer une petite dose de Lexomil. Mais la fenêtre était fermée et je n'ai pas de tels médicaments chez moi.

Alors après avoir reconnu et répété 1000 fois son émotion, avoir admis son envie puis exprimé ma propre volonté et après que rien n'y ait fait... j'ai crié. Puis il a pleuré et réveillé l'Iroquoise. Alors j'ai tempêté. J'ai exprimé mon ras-le-bol, mon trop-c'est-trop, mon incapacité à supporter et à accompagner une telle demande le soir.

Parce que non, je ne suis plus capable de payer de ma personne comme autrefois - à l'époque où nous pouvions rester près de son lit jusqu'à ce qu'il s'endorme, que cela prenne 20 min ou 1h30.

Parce que ma personne paye déjà un sacré tribut chaque nuit, plusieurs fois par nuit, depuis près d'un an.

Parce que ma personne ne veut plus, ne peut plus donner autant.

Ce serait nier l'existence de ma personne.

Les soirées + les nuits = pas question.

 

Où se trouve la solution ? Que faut-il dire, que faut-il faire ou ne pas faire ?

Faut-il accepter et accompagner pour un temps indéfini ? Faut-il combattre, tout en sachant que cela intensifie d'autant plus la demande ?

Comment se construire un entre-deux ?

 

... comment survivre, en restant vivant ET bienveillant ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Mme Sioux se raconte
commenter cet article

commentaires

Ellen 29/07/2013 18:51

Salut Madame Sioux,
moi aussi, je lance la même réclamation que toi : je veux mes soirées. Mes enfants ont le même âge que les tiens et si mon 2ème fait ses nuits depuis ses 10 mois, ma 1ère qui va fêter ses 3 ans
dans qq jours ne sait toujours pas s'endormir sans sa maman et se réveille assez souvent une fois par nuit, complètement perdue et angoissée. Je suis prof et je me demande chaque soir comment je
vais pouvoir avancer dans mes preps ou dans la correction de mes copies. Je dois rester allongée avec ma fille dans mes bras pendant un temps indéfini, ce qui a bien entendu pour conséquence de
m'endormir moi aussi... Pas facile de se remettre au travail quand j'ai passé 1 ou 2 heures dans le noir. Conclusion : j'essaie d'en faire le maximum dans la journée et on met les enfants plus de
40 h par semaine chez la nounou.
Et je suis dans la même problématique que toi concernant le petit 3. Je pensais toujours que nous aurions une jolie famille nombreuse et à la naissance de notre première,même si nous étions déjà
éprouvés par la fatigue,j'étais prête à avoir mon 2ème tout de suite, mais là, soudainement, je me sens partagée. J'ai toujours envie d'avoir ce petit 3 mais je ne sais pas où je trouverais
l'énergie et le courage de mener une grossesse et de gérer nos deux petits bouts. Bref, on se laisse encore un peu de temps pour voir. On a besoin de recharger nos batteries avant d'envisager quoi
que ce soit...
Bon courage à toi aussi.

Madame Sioux 22/08/2013 00:35



Eh bien, j'imagine la galère que représente l'endormissement de ta fille et ce que cela induit sur ta vie personnelle le soir... ce moment que nous sommes censés avoir rien que pour nous. Ici, il
a fallu un 2e enfant et donc énormément de fatigue en plus pour que le fait de rester tous les soirs à côté de mon fils jusqu'à endormissement me paraisse intolérable. Il a fallu l'épuisement
total pour que je lui dise avec la conviction la plus sincère que ça ne pouvait plus durer. Encore aujourd'hui, il m'arrive de me demander, le soir, quand il fait de nouvelles tentatives et
réclame notre présence jusqu'à endormissement, s'il n'a pas de grosses angoisses que nous devrions l'aider à surmonter... Pour ma généraliste (qui m'avait vue en sale état à la fin de mon 2e
congé mat' et craignat une dépression post-partum), il apprend la frustration, c'est normal... J'avoue que je ne sais pas si l'on fait bien (on ne le saura que bien plus tard) mais en tous cas,
j'ai marqué mes limites et je (on) le vis mieux...


Quant au 3e, en effet, même état d'esprit (et de fatigue) que toi. J'en fais un billet très prochainement


Merci pour ton commentaire, à bientôt !



oops 21/07/2013 03:11

Je viens de penser à cet article : seule avec les miss, j'avais du travail à faire, envie de lire, aussi... alors j'ai couché la petite (la grande bouquinait calmement) puis j'ai rejoint la grande
dans notre chambre (elles sont les deux dans la même... en théorie, en pratique la petite préfère dormir seule, la grande ne veut pas dormir autrement qu'en cododo). Je lui ai expliqué mon besoin
(travail) et mon envie (lire), je lui ai demandé les siens ("un jeu et des livres")... je lui ai proposé de jouer à côté de moi pendant que je commençais à travailler (un smartgame, donc elle peut
être assez autonome même si elle aime me montrer fièrement le résultat... toutes les 2 minutes !) pendant un temps défini discuté entre nous. Vive le minuteur : quand il a sonné, elle a apporté des
livres, j'ai posé l'ordi, j'en ai choisi 2 dans le tas, je lui ai lu... puis j'ai sorti mon livre. Nous avons lu l'une à côté de l'autre. Quand elle a montré clairement des signes de fatigues,
extinction des feux, gros câlins...
Et c'est là que ça dérape : la petite se met à pleurer, la grande aussi pour que je reste avec elle, arrrrg ! C'était trop beau !
Ça se termine avec tout le monde dans notre lit, à batailler pour qu'elles restent calme toutes les deux : dès que l'une gigotte ou papote, l'autre réagit, bref... Je pense que je me suis endormie
avant les miss ! :) (mais je n'ai pas beaucoup travaillé, gloups...)

sophie 18/07/2013 15:27

Comme je te comprends ... N°1 (6ans) veut passer ses soirées avec moi, d'un côté ça m'énerve et en même temps je comprends et j'aime bien avoir ma grande près de moi. J'ai tellement l'impression de
les voir 5mn par jour et sur ces 5mn leur donner des ordres tout le temps (Dépêchez-vous, mettez vos chaussures, allez au bain ...) et le w-e c'est la course. Avec les nouveaux rythmes scolaires
(dès septembre à Paris), je n'aurais même plus le mercredi matin au calme avec mes fillettes. Je rêve juste de calme (et cet été, plage... c'est à dire surveillance de chaque instant).
Mais pour le 3e, n'y pense pas maintenant, l'envie reviendra tout naturellement (ce w-e, Monsieur m'a montré un adorable livre pour mini-bébé et m'a demandé si c'était une raison suffisante pour en
faire un 3e...;) !)
Bon courage en tout cas ♥ !!

Misty 18/07/2013 13:58

Je reviens sur ton article car j'ai bine pensé à toi.
Ici le sommeil est plutôt pas mal, et après quelques épisodes parfois difficile, je comprends parfaitement ce que cela peut engendrer sur le long terme, en plus sans moitié pour partager le
fardeau...
Alors pas trop de conseils, mais j'ai lu sur un blog, une maman qui s'est fait aider par une spécialiste de la parentalité : http://www.audebecquart.com/en-famille/sommeil-de-lenfant.html si cela
pouvait vous aider !
Bon courage !!!

oops 15/07/2013 01:44

J'ai à peu près les mêmes numéros à la maison : mon aînée (2,5 ans) ne s'endort pas avant 22h au mieux (d'après Filiozat, il y a une réelle cause hormonale, donc pas de panique, tout du moins avant
la rentrée scolaire...), et ma cadette (13 mois) est très loin de faire ses nuits, et dort très peu d'une manière générale... Dur-dur ! Je compatis, le manque de sommeil augmente franchement
l'irritabilité.

Il n'y a pas de lit à barreaux chez nous (merci Montessori), dormir n'est pas une obligation mais un besoin. On se couche quand on a sommeil, point. Pas d'horaire à respecter, ça évite de stresser
(j'angoisse franchement de la prochaine rentrée !). Si j'ai sommeil avant mon aînée... je me couche avant, et elle doit me respecter et donc jouer/lire calmement.

Nous avons des matelas au sol pour les filles, et à côté du nôtre (au sol également). Donc je peux m'endormir aussi bien dans notre chambre que dans la leur, il y a profusion de plaids et coussin
exprès ! Donc soit monsieur est là et je m'endors en accompagnant la cadette. Soit il n'est pas là, et j'improvise en fonction du sommeil des miss (l'une après l'autre, chacun dans une pièce, ou
les deux en même temps dans notre chambre...)

Mais je ne m'énerve plus : si la grande ne veut pas dormir, elle n'a qu'une obligation de calme pour respecter le sommeil des autres. Elle finit par s'endormir après avoir joué, lu, dans un lit ou
un autre... ou au sol... :)

Si nous souhaitons profiter de la soirée, on tente de coucher la cadette tôt, l'aînée sait qu'elle peut elle aussi profiter de sa soirée, tout en respectant la nôtre ; ce qu'elle fait
majoritairement, car elle se souvient bien des grosses disputes d'il y a quelques mois !

Pas simple de tout concilier...

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>