Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 10:59

Cette rentrée 2013 était un cru très particulier puisqu'il s'agissait de la première rentrée scolaire de Pti Tonique et de notre première rentrée scolaire de parents.

Les préparatifs

Bien entendu, j'ai attendu le dernier moment pour me rappeler que la mairie nous avait envoyé des papiers (fiches de renseignements, inscription à la cantine et la garderie si nécessaire) à retourner pour fin août... heureusement qu'ils sont cools puisque je les ai ramenés le lundi suivant la deadline.

La semaine précédant la rentrée, j'en ai aussi profité pour informer mon assureur que j'avais, puisqu'on en parlait, 2 enfants et merci donc de me transmettre une attestation d'assurance pour l'aîné (hem hem). Nous sommes également allés faire en vitesse les photos d'identité pour l'école, l'achat de la blouse plastifiée chez l'ami suédois et puis j'ai passé ma commande d'étiquettes à vêtements et objets chez Ludilabel, avec le pack maternelle très complet (non non, je ne suis nullement rémunérée mais je les trouve top alors je le dis !). Il y a les étiquettes autocollantes pour les vêtements qui disposent encore d'une étiquette en tissu sur laquelle l'apposer, et les étiquettes thermocollantes, dont j'ai découvert la "magie" et grâce auxquelles j'ai presque pris plaisir à manier le fer à repasser, une fois n'est pas coutume !!

 

cartable---rentree-scolaire-maternelle.JPG

 

Je crois que ce que j'avais fait en premier, c'était aller choisir un cartable avec lui (l'un de nos petits moments tous les deux, comme évoqué dans mon article sur nos "retrouvailles"). Même si au final, n'importe quel petit sac à dos tout simple aurait fait l'affaire vu ce qu'il a besoin de mettre dedans (paquet de mouchoirs, tétine, doudou et parfois, le cahier de liaison). Si Pti Tonique est toujours du genre sceptique au moment des achats, rapport à sa relative aversion pour la nouveauté dans quelque domaine que ce soit, il commence tout de même à participer timidement et réussit parfois à émettre un avis. Cependant, je ne sais jamais si c'est sincère ou s'il s'agit de se débarasser de nos questions envahissantes le plus vite possible.

Cette fois-ci, j'ai donc été ravie de le voir s'attacher à son nouveau cartable dès le retour à la maison... et même à ses nouveaux chaussons, trouvés par la même occasion (initialement pour l'école mais ils lui plaisaient trop, nous les avons gardés pour la maison).

 

Le jour J

Depuis la matinée de pré-rentrée mi-juin, particulièrement désastreuse et un peu mal conçue à mon sens, Pti Tonique n'avait de cesse de répéter qu'il ne voulait pas aller à l'école (cette histoire de pseudo phobie de la nouveauté, vous savez...).

Courant août, lorsque les gens évoquaient ou le questionnaient sur sa rentrée prochaine, il a commencé à simplement hocher la tête ou dire "oui".

Les derniers jours précédant la rentrée, je lui signalais les bâtiments de sa future école à chaque fois que nous passions devant, ce qui le laissait de moins en moins indifférent, même si je sentais bien qu'il ne mesurait pas à quel point l'échéance approchait. ("moi j'irai à l'école quand je serai plus grand". Hem, comme te dire que ça y est, si si, tu ES grand mon chéri... bref !)

Le jour J, le matin M, son père a déposé l'Iroquoise à la MAM puis est revenu nous chercher pour partir ensemble à l'école. Depuis tout petit, il aime signaler la MAM (que nous appelons "crèche" pour faire plus simple) à chaque fois que nous passons devant en voiture. Ce matin-là, plutôt que de simplement s'exclamer "la crèèèèèche !!!", il a dit : "La crèèche de l'Iroquoise !!!". Amusant. Et révélateur, le message était passé.

Lui, irait à l'école le matin, et ne rejoindrait sa soeur qu'à midi, pour finir la journée à la MAM.

 

rentree-maternelle-et-sacs.jpg

 

Sur le trajet, il répétait qu'il ne voulait pas y aller mais restait plutôt stoïque. Arrivés sur le parking, il a tenu à porter lui-même, tout seul, tous les sacs d'affaires apportées pour l'occasion. Il a courageusement avancé jusqu'à l'entrée du bâtiment et là, il nous a demandé de le prendre dans nos bras.

Il y avait des petits bouts et des parents partout, ça grouillait, ça pleurait pas mal, évidemment. On a rapidement croisé ses petits copains de la MAM : celui avec qui il a 10 jours d'écart et grandit depuis 2 ans et qui sera dans sa classe ; et 2 autres qu'il adore également et qui faisaient leur entrée en moyenne section.

J'ai trouvé trop mignon d'identifier le petit porte-manteau et le petit casier étiquetés à son nom. Nous y avons déposé ses chaussures, accroché ses sacs et chaussé ses chaussons. Il ne voulait plus nous lâcher.

Il a dû commencer à pleurer en entrant dans la classe. Nous avons fait le tour avec lui dans les bras qui s'accrochait, lui avons montré, expliqué, parlé... mais bien entendu, rien n'y faisait. Il répétait qu'il ne voulait pas rester, qu'il voulait repartir avec nous, retourner dans la voiture.

Quand il a fallu partir, que nous étions les derniers (ou les avant-derniers ?), nous l'avons déposé près de la maîtresse (il a refusé les genoux qu'elle lui offrait) et tandis qu'il tentait de nous suivre en criant, la maîtresse l'a retenu (doucement) par le bras en lui demandant de rester dans la classe.

Nous avons retraversé le couloir avec ses pleurs en fond sonore, et quitté l'école.

A 11h30, la nounou est venu les chercher, son copain et lui. Elle m'a fait un texto peu de temps après pour m'indiquer qu'il s'était peu à peu apaisé dans la matinée et qu'il allait définitivement mieux après la récréation où il avait retrouvé ses 3 copains de la MAM (y compris les deux de moyenne section, dont un avec qui il a beaucoup d'affinités) et réalisé de splendides châteaux de sable et de cailloux avec eux.

 

Les jours suivants

Il y a eu le mercredi, à la maison.

Le jeudi et vendredi suivant, il pleurait avant de quitter la maison  partir du moment où nous évoquions l'école. Sa nounou l'a emmené le jeudi et je l'ai remmené le vendredi. Il a pleuré de la maison à la salle de classe, en disant ne pas vouloir y aller. MAIS, différence significative, une fois entré en classe, au lieu de s'accrocher à mes bras, il a marché d'un pas résigné jusqu'à la maîtresse qui lui tendait les bras, est monté sur ses genoux tel un condamné à mort et tout en reniflant et pleurant, m'a fait aurevoir de la main.

Gloups.

A chaque fois qu'il nous parlait de l'école, il évoquait la récréation et ses jeux avec ses copains. J'imaginais qu'il préférait occulter le début de matinée et qu'il se tenait encore sur la réserve lors des moments en classe qui suivaient.

Samedi soir, nous avions invité son copain et ses parents à manger à la maison. A un moment donné, il s'est lancé dans une chorégraphie très inspirée de "Souricette", une chanson et petite danse qu'il aurait apparemment apprise à l'école. Inconnue au bataillon pour nous mais peu importe. Quelle joie de réaliser qu'il avait participé à une activité là-bas et qu'il semblait y prendre plaisir... et l'évoquer avec fierté !

 

Semaine 2 : un gros mieux !

Lundi, il a quitté la maison sans pleurs. Sa nounou l'a déposé à l'école.

Mardi, c'est moi qui l'ai accompagné. Au moment de monter dans la voiture pour quitter la maison, il m'a dit : "Moi j'ai envie d'aller à l'école." Ouch, j'ai failli m'effondrer de surprise dans les graviers !!

Il semblait effectivement fier et heureux d'y aller. Tout s'est bien passé jusqu'à ce que nous entrions en classe. Là, il s'est mis à pleurer et ne voulait pas que je parte - ce qui est tout de même bien différent du fait de ne pas vouloir rester. Je lui ai dit que je voyais bien que c'était difficile de se séparer mais que je devais partir et que je savais qu'il allait passer une bonne matinée et retrouver ses amis. La maîtresse m'a confirmé que son chagrin ne durait pas longtemps et qu'il participait à présent sans problème aux activités proposées.

Je crois que l'appréhension d'y aller est définitivement passée. Reste la difficulté du moment de la séparation mais je suis confiante, ce sera de plus en plus facile, tout comme à la MAM les premiers temps.

Il prend ses nouveaux repères, il intègre le schéma de ses nouvelles journées 50% école, 50% MAM. Il sait qui vient le chercher, il retrouve sa soeur à midi, fait la sieste dans un lit de grand à la MAM (il a pris du galon et est maintenant l'un des plus âgés de la structure). Je suis toujours là le soir, à 17h45 et nous faisons un gros câlin lorsque nous nous retrouvons.

L'école, étape franchie. YES !

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Tout sur Pti Tonique
commenter cet article

commentaires

Misty 18/09/2013 10:57

Ahh ça fait plaisir de lire l'évolution au fil du temps, j'espère qu'en cette troisième semaine tout va encore mieux ! bonne rentrée à tous !

Kaellie 15/09/2013 15:53

C'est une belle étape de franchie pour Ptit Tonique et pour vous :)
Contente que ça ce soit relativement bien passé !!
Bises

working mom 15/09/2013 08:56

Mon mari me dit que c'est plus facile pour les enfants qui ont été en collectivité d'aller à la maternelle, mais comme quoi ça dépend surtout de chaque enfant. Ca me rassure pour le futur de voir
que peu à peu Ptit Tonique prend ses marques. En passant,je te remercie quand dans tes articles, tu parles des petits trucs de Filliozat et compagnie, car je les réutilise au boulot (handicap
mental) avec un grand ado de 18 ans en pleine phase d'opposition, et ça aide bien...

sophie 13/09/2013 12:32

On a passé 15 jours assez comparables ;) ! Ma n°2 est passé de "l'école c'est pour les autres, moi je suis encore un bébé" à "Moi z'ai une copine et on fait du dessin trooooop coooool" en 10 jours
... Oufffffff !!! Et je confirme "Ludilabel" c'est très utile (j'utilise les étiquettes autocollantes qui passent à la machine et ça marche très bien).

Mother Earth 12/09/2013 15:00

Pfff dur dur tout ça... j'imagine bien le crève coeur que ça a du être de le laisser là-bas alors qu'il pleurait. Mais ça y est, le plus dur est passé et P'tit Tonique est un grand !
Et j'adoooore son cartable ! Il faut que tu me dises où tu l'as trouvé !
Bisous

Madame Sioux 16/09/2013 23:22



Oui, OUF, c'est passé... et maintenant ça roule, c'est si agréable de le sentir bien dans son nouvel équilibre !


Le cartable vient du collectif La Marelle : http://www.lamarelle.net/ que j'ai découvert en cherchant un cartable original dans mon magasin de jouets préféré



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>