Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 05:31

Ceci est ma contribution aux 5e Vendredis Intellos de Mme Déjantée.

 

vendredis intellos

 

Je n'avais plus de livre à présenter pour ces Vendredis - je n'ai tout de même pas tant de temps que ça à consacrer à la lecture, mais un autre type de lecture est venu me frapper la semaine dernière et m'a inspiré quelques mots.

Il sagit d'une page du magazine Egg de juin-juillet-août 2011, où une dame, "Annabelle", dont je ne connais d'ailleurs pas la formation ni les compétences exactes, répond aux questions des lectrices. Elle répond à une maman qui pose la question suivante : "Ma fille, je l'aime. C'est mon rayon de soleil quotidien. Mais tout est réglé à la minute près. Les matins, les journées, les soirées. Les jours se succèdent et se ressemblent trop. Avec la fatigue qui s'accumule de jour en jour, j'en suis à croire parfois, que le travail est incompatible avec une vie de famille équilibrée... Comment sortir de tout ça ?"

Et la dame d'Egg de répondre pas mal de choses, mais notamment ceci : "La vraie prison, [...] c'est bien souvent notre mental, c'est-à-dire notre évaluation de la situation et non la situation elle-même. [...] Car c'est bien ta perception qui est limitante et emprisonnante. Certainement dois-tu pratiquer aussi la comparaison avec "avant" ou "comment ce serait si..." : c'est tout cela qui crée de la déception, de la frustration et des envies de compensation".

Tu m'étonnes, John (ah non, c'est Annabelle, pardon) !!! Quel parent ne s'est jamais dit "avant, j'aurais eu le temps de faire ça, j'aurais dormi une nuit d'affilée, j'aurais passé mon dimanche à glander, j'aurais manger en même temps que mon conjoint, j'aurais eu une vie sociale, j'aurais décidé sur un coup de tête d'aller au resto ce soir, etc".

Moi, frustrée ? Not at all cher lecteur, tu n'y es pas !!

Non mais c'est vrai, en ce moment, j'ai aussi ce genre de coups de mou (c'est la fête chez les Sioux en ce moment, décidément ! y'a du soleil et du positif plein le tipi !!!). Surtout quand je regarde l'état de ma maison. Je n'ai qu'un seul enfant et je suis déjà incapable de repasser mon linge régulièrement (je fais ça fringue par fringue à l'arrache le matin), de passer la serpillère toutes les semaines (bouhhh, y'en a qui oseront plus venir mettre un pied dans le tipi), de ranger les énormes piles de papiers et objets divers qui s'amoncèlent sur mon bureau, sur le meuble de l'entrée et sur le buffet du salon, etc...

Et en-dehors de tous ces trucs qu'il faut faire, il y a aussi toutes les choses moins fondamentales mais que j'aimerais tant faire, par plaisir : le livre de naissance de Pti Tonique avant d'avoir tout oublié, l'album photo de sa 1ère année, me vernir les ongles, décorer ma maison (2 ans après avoir emménagé, faut pas désespérer), cuisiner et tester plein de nouvelles recettes alléchantes que je vois partout, faire du sport, aller au ciné...

La solution pour ne pas vivre tout cela comme des privations quotidiennes, serait de "développer une certaine souplesse par rapport à nos besoins, afin d'éviter d'être dans le tout tout de suite qui peut créer du malentendu et du conflit, d'autant que l'enfant n'est pas, lui, encore capable de souplesse." Ainsi, "Evaluer nos besoins et leur degré de satisfaction régulièrement permet d'être au clair avec nos émotions et les choix que nous voulons faire pour être bien dans notre vie. Et en prenant ce RDV avec soi-même, on s'aperçoit que le bien-être, le bonheur ne dépendent finalement pas tant de facteurs extérieurs que du regard que nous portons sur nous-mêmes, nos actes".

Qui veut commencer la mise en oeuvre de ce vaste programme ?

Sincèrement, c'est un peu ce que je fais déjà, ne serait-ce que par manque de solution alternative : mon enfant a besoin d'un rythme - je le lui donne, il a besoin de ma présence et de jouer avec moi de telle heure à telle heure - je m'y prête (avec plus ou moins de motivation selon les jours)... et donc par élimination, je suis bien obligée de repousser mes envies (mes besoins ?) à plus tard. Reste à l'accepter suffisamment, à être convaincue que c'est la seule organisation possible et viable en ayant un enfant, pour ne pas le vivre comme une privation... c'est en cours !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fleur 13/08/2011 08:11



un article très bien écrit, on nous avait prévenu, dit de nous préparer mais même en le sachant l'arrivée d'un enfant est souvent un sacré chamboulement..Mais même quand il ne me laisse pas de
répit je l'aime trop mon fils, et quand il dort 2 h d'affilée je m'inquiète et je vais le voir toutes les 5 minutes..


Avec un peu d'organisation tout est gérable..


 



Maman Sioux 13/08/2011 23:08



Eh oui, même si on nous prévient, difficile de s'imaginer ce que ça va être de ne plus avoir de temps "pour soi" au moment où on en a envie. Et d'ailleurs, même si on est prévenus, qu'est-ce que
ça change ? On ne peut pas l'anticiper et faire des réserves de temps pour soi malheureusement !


Pareil pour les siestes, les premières fois où il a dormi 2h voire plus, on s'inquiétait !! lol



ladyandbab(y)i 12/08/2011 16:39



J'aime beaucoup ton article, effectivement c'est dur de trouver du temps pour soi. On a l'impression de ne jamais avoir le temps de rien ! 



Maman Sioux 13/08/2011 23:06



C'est cela, de manquer beaucoup de temps "pour soi", difficile d'en faire le deuil ou d'accepter de s'organiser différemment.



Mme Déjantée 12/08/2011 16:25



Merci de ta contribution!!!


Après toutes nos réfléxions sur les approches non-violentes et épanouies visant à respecter les émotions de l'enfant, cette question du surmenage parental qui nous pousse à différer constamment
nos envies (et aussi nos besoins) m'interroge profondément... J'espère avoir avancé sur la question lors du débriefing!! En attendant, je te renvoie à la contribution de Lady and Baby qui aborde
un sujet voisin au tien..


A lundi!! Et si tu as cinq minutes ce soir pour relayer les contributions des copines, ce serait top top!!!



Maman Sioux 13/08/2011 23:06



Merci pour le lien vers Lady&Baby, c'était fort à propos en effet !


Oui, il y a la question du surmenage parental, qui est très dure mais dans mon cas, je le vis plus comme une "frustration" qui revient de temps à autre, de ne pas pouvoir avancer sur certains
projets ou choses que j'ai envie de faire "pour moi"... Je ne sais pas si ça mérite d'être traité en debriefing mais j'attends de lire ça avec impatience



stephaline 12/08/2011 14:18



bizarrement, je ne me suis jamais sentie débordée avec Charline ... Alors que maintenant oui, et je sais que ce n'est que le commencement ... J'ai un boulot qui va reprendre en janvier et qui me
prend énormement de temps. Du coup, je sais qu'une frustration va naitre au moment même ou j'aurai de nouveau mon R+1 en ligne en janvier prochain ...


Du coup, par anticipation, je commence déjà a me projeter sur un autre poste ... Un poste avec autant de responsabilité mais plus modulable au niveau des horaires (comme mon ancien job en somme
!)


C'est la ma seule vraie contrainte ! Pour le reste, je pense que finalement on s'adapte plutot bien et vite au statut de "parent" avec la richesse que ca apporte, et les contraintes que ca crée
mais bon, ca n'est que mon avis !



Maman Sioux 13/08/2011 23:03



C'est certain, on s'adapte, on n'a pas le choix. On est parfois un peu frustrés de ne pas pouvoir faire dans l'instant des choses que l'on aimerait faire mais s'occuper de nos petits bouts, c'est
tellement plus important ! Et c'est pour ça qu'on les a fait, non ?


Bon courage pour la gestion du changement de poste !



geekmama 12/08/2011 13:00



  Pour l'instant, je ne travaille pas, mais je reprends le mois prochain, j'avoue "redouter" le rythme qui va s'imposer à nous, aujourd'hui tout est cool, alors bon, j'ai peur que ce
chamboulement ne soit pas facile! :)



Maman Sioux 13/08/2011 23:01



Sincèrement, en bossant ou pas, je ne vois pas la différence. Parce que quand je suis à la maison (le mercredi et le week-end), je dois m'occuper de mon fils quasi non-stop (les siestes sont
rares) donc je n'ai rien le temps de faire et je le fais le soir une fois qu'il est couché... ce qui est aussi le cas en semaine ! Bon, je sais pas si ça te rassure mais chez nous, c'est pas pire
depuis que j'ai repris le boulot !



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>