Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:25

J'avais commencé ce billet en octobre 2012 et je crois qu'il est temps de l'éditer et de le terminer.

J'ai décidé - et ça va faire la joie de mes parents - de récupérer tous les romans de ma bibliothèque d'adolescente. Il y en a des cartons plein chez eux. De nombreux livres de la collection Pocket Junion Fantastique (aaah ma passion pour le fantastique, les loups-garous, les vampires, le surnaturel, un peu de science-fiction aussi...) dont ma série préférée Les Enfants de Frankenstein (hiiiiii - dans le genre, encore mieux que Twilight je pense !), quelques uns de la collection Frisson, de chouettes romans de Susie Morgenstern et d'autres auteurs de l'Ecole des Loisirs, tout un tas d'autres que j'ai dû oublier.

Chez moi, la bibliothèque (enfin, l'assemblage d'étagères Billy de chez le suédois qui en tient lieu), pourtant conséquente, est déjà pleine. Je crois que je vais vraiment devoir acheter les "surétagères", pour caser tous ces bouquins de poche. Ou alors j'installe quelques étagères dans le bureau/chambre d'amis pour laisser l'opportunité aux futurs invités de se replonger dans leurs émois adolescents (mais les leurs n'étaient peut-être pas à base d'histoires de vampires cela dit) ?

***

Quand j'étais plus jeune (enfin, jusqu'à assez tard d'ailleurs), je voulais être écrivain. En tous cas, je voulais exercer un métier en rapport avec l'écriture. Puis, par réalisme, je me suis rabattue sur le métier de journaliste. Ensuite, par over-réalisme (ou flemme ?), j'ai poursuivi mes études de droit et suis devenue juriste.

"Mouais" tu vas me dire (surtout quand on sait ce que ça a donné).

J'avais écrit de nombreuses nouvelles durant mon adolescence, j'ai participé à quelques concours (dont le dernier en 2009, où j'ai gagné un mini prix - j'étais contente, même si ce n'était qu'un petit concours local universitaire, parce que ça faisait très longtemps que je n'avais rien écrit), j'ai fait 1 an d'atelier d'écriture. Puis, pour trouver un nouveau moyen d'assouvir mon besoin d'écrire et de dégager du temps pour cela dans ma nouvelle vie de maman ET de femme active, j'ai ouvert un blog. Ce blog, donc.

En en lisant et découvrant d'autres, j'ai réalisé que de nombreuses personnes avaient vraiment des aptitudes pour l'écriture : une aisance pour conter, un style particulier (voire reconnaissable entre mille, ce qui est selon moi le minimum syndical pour sortir du lot), du talent pour créer l'intrigue. J'ai surtout réalisé que ça doit être décidément difficile de se distinguer, pour espérer être publié un jour (et j'ai - Ô combien - compris toutes celles qui ont participé aux Golden Blog Awards à cette fin ces dernières années).

 

ecrire---carnet-crayon.jpg

 

J'ai vraiment pris conscience que même si mes parents ont pu encourager voire porter aux nues mes qualités littéraires, celles-ci ne sortent visiblement pas de la cuisse de Jupiter non plus, au regard de ce dont tant d'autres sont capables !

Et pourtant, ce désir de publier ne m'a jamais quittée.

Il y a un espèce de proverbe qui dit que pour réussir sa vie, il faut faire un enfant, écrire un livre et planter un arbre. Pour autant que je veuille faire miens ces critères de réussite, je me sens à l'aise sur le premier et le dernier. Le second me paraissant être le plus incertain. Et puis s'agit-il simplement d'écrire ou également d'être publié ? Cela, Compay Segundo ne le dit pas...

***

Et donc, vous demandez-vous, pourquoi ai-je commencé à parler romans ados et étagères Billy (caramba !) (non mais je comprends mes propres blagues, c'est l'essentiel) ?

Parce qu'en lisant ce billet de Lucky Sophie l'autre jour [ça fait donc un certain temps maintenant, depuis que ce billet traînait à l'état de brouillon], outre le fait d'avoir vraiment hâte de pouvoir parler lecture avec mes enfants, de les voir s'enfermer dans leurs chambres pour dévorer des romans, magazines ou ce qui leur plaira, je me suis dit qu'il était décidément bien réel ce ressenti...

J'ai envie d'écrire des livres pour enfants, des histoires pour adolescents. J'aime le fantastique, j'en ai déjà écrit un peu (j'avais 14 ans mais j'étais over fière de mon roman et je projettais même une suite !). J'aime la science-fiction, j'avais écrit le tome 1 de ce que j'espérais être une série en 3 tomes, mais qui n'a pour l'instant pas abouti. J'aime écrire sur les émois et les questionnements de cette tranche d'âge-là. Soit que lesdits émois et questionnements ne m'ont jamais quittés, soit que je les trouve fondateurs du reste de notre vie... Peu importe, j'ai l'impression que c'est "mon domaine", si je dois en avoir un, un jour.

L'autre soir, en parlant avenir professionnel et accomplissement personnel, Mr Sioux m'a dit qu'il me voyait bien écrire des livres. Je lui ai rappelé que bon, entre écrire et être publié, il y avait un monde. Et qu'ensuite, même publié, avant d'en vivre, il y avait un sacré gouffre.

Mr Sioux, il m'a répondu : "Oui mais ça te va bien, je trouve que ça correspond bien à ta personnalité toujours insatisfaite." Là, vous imaginez que j'ai un peu tiré la tronche. Avant de m'emporter, je lui ai demandé de préciser sa pensée. Ecrire des livres, a-t-il expliqué en substance, ça serait pour moi l'occasion de commencer sans cesse quelque chose de nouveau, afin d'éviter de me lasser au bout d'1 an ou 2, comme dans mes précédentes expériences professionnelles. D'ailleurs, l'écriture, c'est la seule "passion" dont je ne me sois jamais lassée.

Alors je ne suis pas en train de vous annoncer ma reconversion professionnelle. Mais je gamberge, je cogite, je suis à l'affût de mes propres envies, je tatônne...

... ça ne coûte rien de rêver !

ecrire-un-livre-rever.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Mme Sioux se raconte
commenter cet article

commentaires

cassie 21/01/2014 22:16

Bonjour
Je te lis et je me dis que je pense la même chose. J'ai fait un bilan de compétences qui m'a dit que je pouvais être journaliste et que je pouvais commencer par un blog pour me faire connaître.
J'avais déjà écrit un livre que j'envoie aux maisons d'édition. Les éditions Le Dilettante connues pour leur réponses acerbes m'ont même répondu dans leur lettre de refus que c'était pas mal
écrit.
Alors je pense que tu peux aussi te lancer puisque l'écriture c'est aussi une discipline. Je pense également à Kobo en autoédition numérique mais je bute sur la couverture.
Sinon je commence un livre pour mes enfants et ils seront mes lecteurs et correcteurs.

Je vous souhaite tout le bonheur

Kiki The Mum 29/03/2013 14:34

Même dicton, même rêve... Ecrire un livre. J'en ai commencé maintes fois... L'écriture... Un jour peut-être ??

Mère Geek 16/03/2013 19:29

Autant écrire cela ne me branche pas du tout, autant je peux te tuyauter : mets des étagères de livres dans tes WC :D et puis partout, sur chaque mur dispo.

Madame Sioux 18/03/2013 11:37



J'ai hâte de mettre des étagères de livres dans mes WC mais pour ça, faudrait qu'on en termine le placo et la peinture La loose...



luplume 16/03/2013 13:01

Je trouve ça génial, cette envie, et surtout, cette décision de t'y plonger. Je crois que nous sommes nombreux à vouloir écrire. Bon, comme beaucoup, moi, j'ai envie mais je n'arrive pas à passer
le cap.
Peu importe si tu en fais ton métier, tu ne seras pas forcément JK Rowling mais écrire, écrire, et peut-être être publiée, je crois que tu peux y croire.
J'ai hâte de te lire!
Bisous

Cleophis 15/03/2013 21:04

J'ai écrit ma première histoire vers 8 ans, j'avais fait un petit livre agrémenté de dessins, ma mère était fan! Ensuite j'ai voulu écrire des romans mais je n'ai jamais été plus loin que les 2
premières pages. Je pense avoir un esprit trop synthétique et j'ai du mal à décrire ce que je vois dans ma tête, ce que ressentent les personnages, je suis plus dans l'action. Je serai plus
destinée à l'écriture de scénario de cinéma ou de livre pour enfants. Mais je ne me sens pas prête à courir les maisons d'édition pour ça, raconter ma vie sur mon blog me suffit :)
En tout cas, je serai ravie de te lire un jour et j'espère que tu pourras réaliser ce rêve !

Madame Sioux 18/03/2013 12:18



Je susi tout à fait d'accord avec toi ! Sans avoir vraiment l'esprit synthétique, je me suis toujours posé la question de ces longues scènes descriptives que je n'ai jamais réussi à écrire
moi-même. Mais en fait, je crois qu'il y a autant de styles que d'auteurs. Si ça n'est pas notre truc, pourquoi s'en embarasser ? On peut écrire de très belles histoires sans décrire un sentiment
pendant 5 pages ou un paysage pendant 10 paragraphes !


Et merci pour tes encouragements



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>