Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 15:16

Je commence l'année 2014 avec un sujet qui me tient à coeur et que je résumerais en deux mots : l'accouchement respecté.

Sur ce thème, et plus particulièrement afin de faire évoluer les mentalités sur l'accouchement à domicile, un projet de film a été lancé et a pu voir le jour en 2013, grâce au soutien de donateurs particuliers.

Il s'agit du court-métrage "Entre leurs mains" (bande-annonce visible en cliquant sur le lien).

 

affiche-entre-leurs-mains.jpg

 

De nombreux articles m'avaient donné envie de le voir, notamment celui de la Poule Pondeuse - Entre leurs mains - et  celui de Dix Lunes - Entre nos mains.

 

L'idée n'est pas de convertir tout le monde à l'accouchement à domicile. Il s'agit avant tout de briser les mythes et de défaire les idées reçues sur la question. Et plus généralement de montrer ce que peuvent être des accouchements et des naissances accompagnées, dans le respect de la physiologie. En expliquant par la même occasion ce que signifie "physiologie", quels mécanismes naturels entrent en jeu pour permettre à un bébé de s'extraire du ventre de sa mère.

J'ai visionné le documentaire Entre leurs mains, avec beaucoup d'émotions, lors de la diffusion de jeudi 2 janvier à 22h30. 

On y voit des sages-femmes passionnées, à l'écoute des questions et des histoires des familles, présentes et discrètes, honnêtes et sécurisantes, qui se forment, s'informent et se battent, qui sont en colère de devoir plier aujourd'hui face à la pression relative aux assurances* ; mais dont la seule préoccupation reste de proposer aux parents qui le souhaitent la possibilité d'une naissance intime et respectée.

 ***

[* A propos des pressions faites aux sages-femmes pratiquant l'accouchement à domicile, je vous renverrai vers ces deux liens :

- la pétition Nos sages-femmes assurent, assurez-les !

- un article de ma copine Carolacheche : Ma liberté d'accouchern à domicile, c'est aussi TA liberté de femme.]

***

De ce film, je retiens en particulier l'accouchement de l'une des patientes qui a accepté d'être filmée - de façon très pudique et dans la pénombre, je le précise.

D'une part parce qu'elle a mis au monde son bébé dans l'eau et que la scène m'a donné l'impression d'assister à la naissance de l'Iroquoise, du point de vue de spectatrice que je n'ai pas pu avoir. Et oui, ça m'intrigue encore, quand j'y pense, d'imaginer à quoi pouvait ressembler ce moment vu de l'extérieur, comment pouvait se peindre sur mon visage et dans mon attitude la puissance indescriptible qui m'a traversée lorsque ma fille a achevé de quitter mon ventre.

D'autre part parce que l'un des premiers mots de cette femme, quelques secondes après avoir mis au monde son enfant, a été "merci". Un merci ému adressé à sa sage-femme. Parce qu'elle mesurait certainement avec la plus grande acuité possible, à cet instant, qu'elle n'aurait pas pu vivre un tel accouchement et de telles émotions sans la volonté de cette professionnelle d'accompagner les parturientes "autrement". Je me souviens avoir ressenti le même élan de gratitude envers ma sage-femme, convaincue d'avoir été actrice, grâce à elle, du plus bel accouchement dont je pouvais rêver.

Car aujourd'hui, malheureusement, si une femme veut être certaine d'etre libre de ses gestes jusqu'au bout de son accouchement, qu'elle veut être maitresse de son corps en accouchant - et non "être accouchée", elle doit être particulièrement informée et motivée. Combien de récits ai-je lu, à commencer par la naissance de mon premier enfant, de femmes dont les choix initialement approuvés n'avaient pas été respectés le jour J, ou qui, tout simplement, ne s'attendaient pas à ce qu'elles ont vécu ce jour-là.

Il y aurait de quoi en faire des pages à ce sujet mais comme l'évoque l'une des sages-femmes dans le documentaire, combien de femmes (d'hommes aussi mais ils sont moins concernés dans leur corps) se font de l'accouchement, bien malgré elles, une image basée sur ce que l'on voit dans les films : perte des eaux, contractions immédiates, cris et hop, expulsion dans le 1/4h qui suit, allongée sur une table les jambes écartées...

 

Entre-leurs-mains1.jpg

 

Franchement, si toutes les femmes enceintes pouvaient également visionner Entre leurs mains avant d'accoucher, je pense qu'elles aborderaient cette étape très différemment.

Cela n'empêche pas de vouloir la péridurale, d'accoucher en milieu hospitalier parce qu'on n'a pas le choix ou qu'un environnement médicalisé nous rassure mais au moins, toutes les femmes sauraient.

 

Je n'ai guère le temps de faire plus long et je déborde un peu mon objectif initial, à savoir vous présenter ce court-métrage, alors je vais m'arrêter là.

Je n'ai pas réussi à publier cet article plus tôt donc je voulais vous dire qu'il reste encore une possibilité de visionner la version courte d'Entre leurs mains sur les grandes ondes : ça se passe demain, dimanche 5 janvier à 11h20 sur Public Sénat.

 

Si vous n'avez pas la télé (ou qu'elle est occupée), vous pouvez également le voir en direct sur le site de la chaîne.

Ensuite, le documentaire sortira en DVD. Et il me semble que l'équipe du film continue à chercher de nouveaux lieux de diffusion.

A suivre...

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 12:03

J'ai loupé le coche mercredi (jour de publication générale sur les blogs) mais comme il n'est jamais trop tard pour bien faire et que ce projet de réforme me paraît préoccupant pour nos enfants, je partage cette tribune :

 

Nous sommes parents.

Nous sommes inquiets.

En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et  remettrait en question l’organisation des familles.

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

 

parents-ensembles-DEF.png


Les 95 Signataires

8alamaison , Agathe VANDAMEAimé Blumentern , Allo Maman Dodo ,
Anaïs PetitevieAnnabelle , Astrid LareinedeliodeAudrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bébé-Bonheur Mum ,
Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Céline Fenie , Ces Doux moments ,
Chiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Cli , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Ecoquillette , Emma Foxymama , Estelle Malice et Blabla,
Estelle Peralta , Expressions d’enfants ,
FashionMama , Feminelles , Florence , FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut ,
Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris , Karen Demaison ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans , Laetibidule , La Poule Pondeuse ,
La tanière de la farfa , Lili , LN moitoutetrien ,
Lul en Lune , Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy ,
M Delobel , Madame , Madame Parle , Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh ,
Maman at Home , Maman Clémentine , Maman nanou ,
Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,Marie-Gwénaëlle Chuit ,
Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie ,
 Mum&Mômes , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos , Parisienne Vincennes , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , TheWorkingMum , Till the Cat , Une maman blogueuse ,
Unperfect mum , Vive les célibattantes , Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

 

Vous pouvez suivre la page Facebook ici et le blog dédié là.

Et Doudette explique la génèse du projet là.

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:52

2012 aura été une année riche en émotions, de toutes sortes.

L'événement principal étant bien sûr l'arrivée de ma petite squaw, cette jolie bichette dodue et souriante qui me fait fondre chaque jour.

2012 aura vu également une page importante se tourner dans ma famille, avec les décès successifs de mes grands-parents paternels.

Alors pour 2013, j'ai vraiment envie de sérénité et de calme, de simplicité.

Je ne prends jamais de résolutions mais j'aurais 2 souhaits pour cette nouvelle année :

 

  •   que l'Iroquoise fasse (assez rapidement) des nuits longues et paisibles (c'est très terre à terre comme souhait mais que voulez-vous, quand on est fatigués...) 

 

  •  faire le point sur ma vie professionnelle (ça s'appelle un "bilan de compétences") et trouver la combinaison idéale entre rythme, contenu et finances (ça s'appelle "rêver") (mais c'est pas interdit).

 

Ah non, j'y pense, j'ai même un 3e souhait : 

  • que Pti Tonique fasse une rentrée sereine et s'épanouisse à l'école en septembre prochain.

 

Voilà. Des bonheurs simples, pas de gros événement marquant, du temps à deux, de belles vacances à 4 pour l'été prochain, du bien-être pour tous finalement.

Je vous en souhaite également d'ailleurs, ainsi que tout ce qui vous tient à cœur : que ce soit profiter, espérer, se lancer, être rassuré, savourer, aimer, câliner, être apaisé... tout le positif que vous attendez !

Alors, quels sont vos voeux à vous ?

 

Belle Année 2013 à tous !

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 09:41

La chaude humidité de la buanderie, que je retrouve soudain, après plusieurs semaines où la chaleur extérieure avait eu raison de cette moiteur caractéristique ;

La sensation, en rentrant chez soi, d'y trouver non seulement une température plus propice qu'à l'extérieur, mais surtout un bienveillant cocon où se ressourcer ;

Ces angoisses et anecdotes de rentrée que je partage encore de loin, ce parfum de renouveau annuel ;

Les tomates qui mûrissent moins vite dans le potager ;

Avoir remis des chaussettes et des chaussures fermées pour la première fois depuis 2 mois ;

 

air-d-automne-copie-1.jpg

 

Me demander si je prends un gilet avant de sortir - et décider de braver les 15°C matinaux en t-shirt et sandales parce qu'on est que début septembre après tout ;

Sortir et laver les petits bodies a manches longues, lui chercher des pyjamas pas trop chauds aussi ;

Aller faire des achats de vêtements d'hiver pour le grand, trouver que les t-shirts en 3 ans, ça taille encore un peu comme s'il les avait piqués à son grand frère ;

Finir d'apporter les affaires du trousseau pour la MAM, même si la reprise a eu lieu la semaine dernière ;

Commencer à imaginer le périple des sorties seule avec 2 mini bouts en mode plus du tout estival ;

Avoir sorti la 2e couverture pour notre lit et réaliser qu'il va falloir acheter une couette pour le 1er hiver de Pti Tonique dans son lit de grand...

 

Bref, je trouve que ça sent l'automne.

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 05:47

villa-des-hommes.jpg

 

C'est un livre qu'on a offert à Mr Sioux parce que normalement, c'est lui le scientifique. Sauf qu'il n'a pas encore pris le temps de le lire et que moi, une littéraire pure souche, j'ai pris grand plaisir à appréhender quelque peu des mathématiques de haute voltige ! Bon d'accord, faut dire que c'était abordable aussi, s'agirait pas que je doive refaire la démontration du théorème de la diagonale ou je ne sais plus quoi. Mais c'était plaisant.

L'histoire en quelques mots :

En 1917, Hans Singer, vieux mathématicien de renom, entre à l'hôpital psychiatrique. Il partage sa cellule avec Matthias Dutour, un jeune soldat français, conducteur de locomotive et anarchiste convaincu. Tout les oppose, pourtant ils échangent sur leurs vies, Leurs secrets, leurs folies. Jour après jour, Les deux désespérés tissent Les Liens d'une improbable et indéfectible amitié.

 

Grâce à la lecture de la Chute des Géants, je baignais encore un peu dans le monde de la guerre 14-18 et j'ai trouvé intéressant d'en découvrir une autre facette : la vie civile côté allemand, dans un hôpital psychiatrique plus précisément. Mais on retrace les évènements qui ont mené à la guerre dans la vie politique française, le quotidien des ouvriers avant cet évènement, leur mobilisation, les universités populaires, ...

C'était un sujet original que de se pencher sur le quotidien des malades de l'hôpital qui est le cadre de ce récit, mais aussi le prétexte pour Denis Guedj*, à retracer, à sa façon, la vie du grand mathématicien Georg Cantor - que je ne connaissais pas avant de lire ce livre, je vous rassure. J'aime la façon dont il parle des mathématiques, ça vire parfois à la métaphysique et c'est autrement plus stimulant que ce que j'ai pu en voir dans toute ma scolarité.

Si cela vous tente, je vous souhaite une bonne lecture !

 


* Né à Sétif, Denis Guedj (1940-2010), mathématicien et professeur d'histoire des sciences, est l'auteur de plusieurs essais et romans, dont "Le Mètre du monde", "Le Théorème du perroquet", "Les Cheveux de Bérénice" et "La Méridienne".

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 09:46

A défaut de VI aujourd’hui [j’ai pourtant plein d’idées mais... autant écrire un article au boulot, ça peut passer inaperçu, autant recopier un bouquin, c’est plus délicat !!], je voulais vous signaler 2 petites publications qui me concernent :

J’ai connu Elodie par le biais des Vendredis Intellos et j’aime beaucoup son blog. D’abord il est joli (vous êtes convaincus là, hein ?) et puis il est plein de petites idées sympas autour de l’éducation : livres (une sélection sur le thème de Noël par exemple), CD, une ouverture sur la vision de l’éducation par différentes parents de la toile (même Mme Déjantée a répondu ! hihi !) et plus encore ! Elodie écrit aussi sur le blog My Baby Rocks.

Bref, je vous invite à aller découvrir ce petit monde tout doux et informatif.

 

Bon week-end et n'oubliez pas... y'en a qui bougent leurs neurones ici aujourd'hui !

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:33

Il y a quelques jours, j’ai achevé un très chouette pavé : Le siècle – Tome 1 La chute des géants (oui, il va y avoir une suite ! hiiiii), écrit par mon dieu des écrivains, Ken Follett.

 

la-chute-des-geants.jpg

 

Ca faisait longtemps que je n’avais rien lu de lui car j’ai dévoré tous ses romans depuis longtemps mais ce dernier chef-d’œuvre m’a rappelé toutes les raisons pour lesquelles j’adore son travail. Son écriture tout d’abord. Ses intrigues ensuite. Son colossal travail d’historien surtout, à chaque nouveau roman.

Et là, on peut dire qu’il y en a des mois (peut-être des années) de recherche, pour aboutir à un tel résultat.

Synopsis, avant de poursuivre :

Ken Follett nous plonge dans l'une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l'Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l'a jamais racontée. En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d'insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l'Europe aux Etats-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s'unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l'Histoire. Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons... Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux... Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s'aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde. Entre saga historique et roman d'espionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l'aventure et le suspense rencontrent le souffle de l'Histoire...

 

Ce que j’ai adoré dans ce livre :

  • la finesse des personnages : tout en nuances, réalistes, pas de héros ni de anti-héros, tous des êtres humains porteurs de grandes qualités et victimes de leurs défauts, de leurs vices parfois. Reflétant les états d’esprits de leurs classes, nationalités ou époques, mais sans caricatures.
  • le point de vue (quasi) objectif sur le déroulement de la 1ère guerre mondiale, la lumière sur les ressentis de chaque pays, leurs raisons (bonnes ou mauvaises, délibérées ou non) de se lancer dans cette tuerie gigantesque. J’ai à la fois révisé et appris beaucoup. J’ai appris qu’aucun pays ne souhaitait vraiment cette guerre (même s’il y avait des partisans dans tous les camps), qu’aucun d’entre eux n’était vraiment mauvais ni totalement innocent, la France comme les autres – une leçon bien éloignée de celle de nos livres d’histoire, et ce n’est pas faute d’avoir étudié cette guerre 3 fois dans ma scolarité.
  • les sauts permanents dans tous les pays, dans l’histoire des protagonistes de toutes les nationalités, l’évolution des relations diplomatiques, du ressenti du peuple comme de celui des dirigeants. La vérité, parfois crue, mais la vérité tout de même.
  • le romanesque, car il en faut bien un peu pour avaler tout ça ! Et parce que ça donne du piquant au livre, ça transporte, ça égaie, c’est émouvant.

J’ai hâte de lire la suite et en même temps, je suis heureuse que ce premier tome ait tout de même une fin, pour ne pas rester sur la sienne (de faim).

Définitivement, Ken Follett est pour moi un très grand écrivain. Je l’aime passionnément ! (oups, espérons que Mr Sioux ne lira pas ça !!)

 

***

Parmi les choses que j'ai apprises dans ce livre, j'en citerai deux :

  • l'existence du préservatif en 1914. Et donc aussi bien avant. Ce qui m'a conduite à faire une petite recherche sur l'histoire de cette merveilleuse invention (n'est-ce pas ?) qui en réalité, n'est pas toute neuve ! (j'étais peut-être la seule ignarde à ignorer combien c'était vieux le préservatif, mais tant pis, je me confesse). Pour ceux qui, comme moi, voudraient en savoir plus, je vous invite à lire ce petit historique, réalisé par le site Le Roi de la Capote (j'essaie de rendre mes requêtes plus croustillantes, pardon). Je suis sûre qu'à l'époque où ils étaient constitués de boyaux, nous aurions encore plus envie de les utiliser .
  • l'existence de la Journée de la Femme, à la même époque - mais qui était toute récente d'après ce que j'ai compris. Bon OK, la Journée de la Femme, ça veut tout et rien dire, mais c'est juste que je pensais que c'était une création récente pour apaiser les MF et autres chiennes de garde - là encore, mon défaut de connaissances historiques est flagrant.
    • sur ces deux points, j'attends avec impatience les éclairages que ne manquera sûrement pas de nous fournir Sophie

***

 

Et merci pour hier ! J'ai croulé sous les gentils commentaires (et sous les visites aussi semble-t-il !!) aussi bien ici que sur Hellocoton et Twitter, je vous réponds à tous très prochainement - faut se plaindre à Mr Sioux, j'aurai le temps quand il rentrera de déplacement !

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 11:54

Avec l'inconscience utopie qui me caractérise, j'ai décidé il y a quelques temps de me lancer dans une aventure qui va occuper tout mon mois de novembre.

Non, ce ne sont pas les essais bébés (quoique), même si ma mère a eu l'air de me trouver très candide utopiste pour le coup, quand j'ai évoqué à demi-mots il y a plusieurs mois déjà, l'envie de remettre ça :

- "Mais tu es folle, ma chérie ! En plus Pti Tonique ne fait même pas encore ses nuits !"

Il s'agit d'un travail autour de l'écriture, une idée que j'ai découverte en mai dernier je crois, un challenge s'il en est : NaNoWriMo (National Novel Writing Month). Le concept est simple : rédiger une nouvelle de 50 000 mots en 1 mois (du 1er au 30 novembre).

nanowrimo.jpg

Eh oui, "soyons fous" comme je dis souvent.

Il n'y a rien à gagner (à ma connaissance), rien à perdre non plus. Rien à gagner si ce n'est le plaisir de se dépasser, si ce n'est une bonne raison d'écrire sans autocensure, en privilégiant pour le coup la quantité à la qualité.

Si vous avez fait le calcul (moi je l'ai fait), ça donne en gros la rédaction de 7 pages (word) par jour. Héhé. Sueurs froides.

Ok, avec mon emploi du temps actuel, c'est juste impossible. Je le sais hein, je suis pas complètement partie en vrille encore. Mais qu'importe ! L'important, c'est de voir tout ce que je vais être capable de produire en suivant ces contraintes.

Je ne sais pas encore comment je vais conjuguer ça avec ma vie mon blog. Il est clair que je ne pourrai pas faire les deux. Soit je publie des extraits de mes écrits ici, soit j'ouvre un autre blog juste pour ça, avec du texte au kilomètre. Mais je ne sais même pas encore ce que je vais écrire et peut-être que je n'aurai pas envie de le partager, je l'ignore...

Bref, en attendant d'avoir réfléchi à la question, je voulais quand même vous prévenir (dans ma grande bonté), qu'en novembre, ça risque d'être soit un peu vide, soit un peu différent par ici - ou peut-être pas parce que j'aurai renoncé ! (meuh non, je rigole !!!)

Et si le concept vous séduit et ne vous donne pas des envies de suicide instantané, allez faire un tour sur le site dédié susmentionné. Il y a même une success story en cours de publication suite au challenge de 2005.

 

Thirty days and nights of literary abandon !

Go !

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 11:52

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma grande copine Maman Sur Terre.

 

femme-qui-tient-un-globe2.jpg

 

Avec Maman Sur Terre, on a plein de points communs. L'âge de nos petits bouts, notre façon de voir certains choses en matière d'éducation et de maternité, des choses plus intimes, mais aussi des joies et des ressentis en tant que femmes et en tant que mères.

Avec Maman Sur Terre, il y a quelques temps, on avait pris l'habitude de discuter des heures durant sur nos messageries perso (en plus de 140 caractères donc et ça fait du bien !). On passait le temps (longues journées de boulot pas toujours passionnantes), on se comprenait et on se marrait.

Depuis ma petite réorganisation personnelle, j'ai beaucoup moins le temps et ces moments me manquent.

Je suis contente parce que Maman Sur Terre, je la vois demain, à l'occasion de la Panamtouz !!! J'appréhende un peu de rencontrer son jeune petit bidon parce que je ne peux m'empêcher d'être jalouse (la nature humaine mes amis, je ne suis pas parfaite) mais en même temps, je l'aime Maman Sur Terre et je suis si heureuse pour elle ! Je sais combien cette grossesse et ce futur petit gars lui font le plus grand bien et l'épanouissent.

 

Maman Sur Terre, je pense pouvoir dire sans trop me tromper que ton anniversaire ne pouvait pas être mieux fêté que de la sorte, entourée de tes 2 amours, avec le 3e au chaud au creux de ton ventre, déjà aimé si fort.

Très bel anniversaire à toi (y'avait pas de "mitou" sur over-blog, désolée )

 

(j'arrête parce que je me mets les larmes aux yeux toute seule... une vraie lavette moi aujourd'hui !)

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:00

On dirait que je me détends vraiment du bulbe (comme dirait l'autre) en ce moment parce que j'ai pas écrit ici depuis plusieurs jours... et je suis même pas en stress, dis donc !

Caro demandait même, l'autre jour sur Twitter : "Elle écrit plus quand elle a ses règles Maman Sioux ?". Et bien oui, c'est tout à fait ça, question de période d'impureté, toussa, vous comprenez. Sans compter le chronophage festival des ragnoutes qu'on s'est organisé à la maison pour fêter ça dignement (non mais j'déconne hein !!).

Bref, je voulais vous raconter mon premier atelier de langage des signes pour les bébés. Let's go !

***

Il y a 10 jours, Pti Tonique et moi avons assisté à notre atelier découverte avec Signe avec moi

En fait, ce qui est marrant à raconter, c'est pas tant l'atelier que mon périple pour y parvenir. 

Le GPS m'annonçait 45 minutes de trajet, je suis donc partie 1h avant, le temps de trouver le domicile de l'animatrice et de me garer. En fait, je n'avais pas un vrai GPS mais Google Maps sur mon Iphone, ce qui est bien pratique mais pas autant qu'un GPS qui te dit clairement où aller et quand tourner.

Pti Tonique était plutôt calme, ça roulait. Arrivée sur la périphérique, je n'ai pas d'indication claire de l'embranchement à prendre. Même si instinctivement, je sens que je devrais prendre à droite, je pars à gauche (cherche pas, je dois aimer me compliquer la vie). Le temps de trouver la prochaine sortie pour faire demi-tour, j'ai perdu 10 minutes. Embranchement suivant, je me plante à nouveau et me retrouve à entrer dans le centre de Lyon, au lieu de contourner pour arriver dans la ville correspondante par le périph' donc en un rien de temps. Là, c'est la misère, je n'ai plus qu'à continuer si je ne veux pas perdre encore plus de temps. Evidemment, il y a des travaux dans tous les sens, l'endroit où l'on prend habituellement le tunnel que je dois prendre est fermé, il faut faire un détour de malade pour aller chercher une autre entrée.

Tunnel : un radar est annoncé, je sais qu'il est à la sortie. Mais une fois sortie du tunnel, je suis en train de me pseudo-dépêchée pour rattraper un peu de retard, tout en cherchant où je vais aller au prochain embranchement. Résultat, je ne vérifie pas la vitesse à laquelle je suis censée rouler. Mais comme je suis à 60km/h, je me dis que sur un axe aussi grand, ça devrait le faire, ça doit être 70.

FLASH

Ah bin non, c'était 50 km/h...

Bon allez, avec la vitesse réelle, je serai à même pas 10km/h au-dessus de la vitesse autorisée, ça devrait le faire - j'entends par là amende minime et retrait de point limité. [Et bien que nenni, j'ai récemment appris par le biais d'un joli courrier aux couleurs de la République que les dépassements de vitesse quand la vitesse autorisé est inférieure ou égale à 50km/h, ça rigole pas... et ça fait super mal au porte-monnaie. Gloups, le mois d'octobre va être chaud à boucler].

Je vous passe les méandres de mes perdages et retrouvages de route dans le quartier suivant. J'arrive à destination avec "seulement" 20 minutes de retard. OUF. Allez, je me gare dans la cour de la maison. Je vais me serrer à droite là, pour pas gêner les autres voitures garées devant qui voudraient ressortir.

CHTONG !![vous aurez reconnu le bruit du pneu avant droit qui heurte violemment un obstacle]

"Merde !!!" [là vous aurez reconnu ma jolie voix, qui réveille alors un Pti Tonique assoupi depuis à peine 1/4h]

Je recule, je contourne l'obstacle que je n'avais pas vu, je ravance.

"Pourvu que j'ai pas explosé le pneu ! Mais bon, il en a vu d'autres..."

J'arrête le moteur. Je descends de voiture pour aller voir... Un bruit étrange me parvient immédiatement.

PSCHHHHHHHHHH

Tiens, les gens ont dû laisser leur robinet d'eau extérieur couler.

Je fais le tour de la voiture et curieusement, le bruit semble s'intensifier.

ARGHHHHHH !!!!!!!

Je m'étrangle : un trou de fou dans le pneu, qui se vide à vue d'oeil.

Là, j'ai juste envie de TOUT casser !!!! En plus, Papa Sioux est même pas venu avec moi, j'en ai marre, c'est pas juste, tout ça pour ce p**t*** de cours de langue des signes de m***de !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cerise sur la gâteau : les gentils constructeurs de voiture américains à qui j'ai acheté mon petit monospace il y a 1 an n'ont pas jugé que le prix du char méritait l'ajout d'une roue ou galette de secours, faut pas pousser non plus, au prix du caoutchouc de nos jours ma bonne dame !! Donc on vous a collé une bombe anti-crevaison, c'est 'achement plus rigolo, vous verrez ! [L'arnaque oui !!! Et je suis pas la seule à le penser]. Bien sûr, qui dit pas de pneu de secours, dit pas d'outils qui vont avec et notamment pas de cric !!!!

Bon de toutes façons, y'a juste 1 animatrice et 2 familles avec des bébés qui attendent après moi depuis 1/2h, je vais pas me mettre la pression, hein ? Je vais m'assoir là, sur la jolie bordure en p**t** de pierres saillantes, prendre mon bébé qui commence à pleurer d'angoisse dans mes bras et me mettre à chialer aussi.

Sinon, je peux aussi appeler Papa Sioux et lui demander de rappliquer illico presto parce que je suis GRAAAAAVE dans la mouise. Et puis aussi, peut-être que quand Papa Sioux arrivera, le gentil mari de l'animatrice se sera occupé de tout pendant que je participerai, le plus sereinement possible, à l'atelier initialement prévu. Parce que j'ai quand même pas subi TOUT CA pour rien quand même !!!

Donc oui, le mari de l'animatrice, adorable, a :

  • démonté la roue,
  • porté la roue à réparer chez le concessionnaire happily posté à 30m de chez eux,
  • appris qu'il fallait changer les 2 roues car bien sûr, c'est toujours plus marrant et économique comme ça, question d'usure ma p'tite dame
  • gentiment pris à sa charge l'une des 2 roues (parce qu'aussi, son allée, elle est traître avec ce petit bout de bordure qui fait une avancée subite - merci bien !)

et Papa Sioux est arrivé juste à temps pour passer à la caisse et payer la 2e roue. Alors bien sûr, je vous passe le prix de la roue, que j'aurais pu me payer une jolie garde-robe à ce prix-là ! Re-ARGHHHHH ! Mais bon, sinon, j'étais un peu bloquée là tout le week-end vu que le concessionnaire fermait les portes à 12h (et on s'est pointés à 11h50) et que j'avais pas 2 roues neuves sous la main, là, à 40km de chez moi.

 

signe-avec-moi.jpg

Bon et sinon, je vous ai pas dit mais j'ai participé à un atelier découvertes de la langue des signes pour bébés, malgré ça !

Pti Tonique, ça l'a amusé 5 minutes de bouger ses mains avec moi puis il est parti explorer le salon de la dame. Mais moi, j'ai trouvé ça très sympa. J'ai appris des tas de mots et je les ai même retenus figurez-vous !

MAMAN, PAPA, DODO, ENCORE, EAU, SE PROMENER, MANGER, OISEAU, JOUET, BEBE, ENFANT, etc.

Mais le plus dur, je trouve, c'est de penser à les faire dans la vie de tous les jours.

Ce qui est marrant par contre, c'est que le lundi suivant, la nounou me disait qu'elle avait commencé à apprendre aux plus petits de la MAM, dont Pti Tonique, à faire le signe "ENCORE", pour leur éviter de crier dans tous les sens, notamment pendant les repas. Pile poil quand je venais d'apprendre les signes et que j'avais, moi aussi, commencé à montrer CE signe en particulier à Pti Tonique - va savoir pourquoi, héhé !

 

encore-LSF.JPG

source : http://kidioui.over-blog.com/article-signes-version-crapouillou-48667546.html

 

On retourne bientôt faire les 3 ateliers complémentaires. Honnêtement, je trouve que c'est pas donné (surtout vu le prix de revient pour nous, dans les conditions ci-dessus narrées) mais c'est sympa et surtout, je crois que je n'ose pas ne pas y retourner après le mic-mac que j'ai foutu l'autre fois, et la gentillesse des gens à notre égard.

Bin ouais, j'suis comme ça moi.

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans Divers signaux de fumée
commenter cet article

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>