Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:38

Cet après-midi, nous avons essayé une nouvelle pédiatre, qui nous avait été recommandée par beau-papa (qui est pédiatre mais n'habite pas dans le coin). Mais bon, le premier aussi nous avait été recommandé par lui et ça n'a pas été concluant. Entre temps, on en avait essayé une autre, pour le rendez-vous des 12 mois, qui nous avait reçus en 13 minutes chrono, vaccins compris. A peine eu le temps de s'asseoir, je ne me souviens pas de la couleur des murs de son cabinet tellement ça a été rapide - par contre, je me souviens que c'était moyennement propre. A sa décharge, je crois qu'elle pensait qu'on était venus la voir pendant les congés de pédiatre n°1 (puisque c'était en août) mais ça n'est pas une raison suffisante à mon avis, c'est à peine si elle nous avait questionné pour lui ouvrir un dossier.

Cette fois, nous avons été accueillis par une dame souriante et détendue, qui savait de la part de qui nous venions, était toute honorée que nous ayons fait tous ces kilomètres pour la consulter (elle est à Lyon). Elle a retracé rapidement l'historique médical de Pti Tonique, à l'aide des informations de son carnet de santé et en nous posant des questions, afin de remplir au mieux son dossier personnel. On sentait qu'elle prenait son temps, nous demandait si nous avions une petite liste de questions, tentait de communiquer avec notre fils - qui est décidément farouche avec les inconnus et a fortiori ceux qui veulent le toucher, le vacciner... ! Au vu de son stress, elle l'a laissé autant que possible dans mes bras pour l'ausculter, s'est montrée patiente et compréhensive, toujours affable et pas avare d'explications, de petits mots gentils et valorisants sur les capacités motrices, langagières ou l'autonomie alimentaire de notre bébé.

Un très bon contact donc. Une personne à l'écoute, qui répond clairement et sincèrement aux questions - comme celle sur l'intérêt ou non du lait de croissance par exemple - mais si cela reste son avis. Au moins, elle argumente, elle ne prend pas les parents pour des ignares.

En ressortant, j'ai eu le temps de détailler un peu plus la salle d'attente (nous étions arrivés pile à l'heure donc pas eu le temps d'en "profiter") : elle est claire, agréable, les jeux ne sont pas trop détériorés, il y a des livres.

Enfin, en quittant le cabinet, nous repassons devant le secrétariat et j'observe les affiches au mur : elles sont esthétiques, ce sont des pubs anciennes pour "la Blédine". Sur une étagère derrière le comptoir, se trouve une sorte de présentoir ancien vantant les mérites du biberon : "pratique" et "hygiénique" ! Je comprends très bien les arguments de l'époque d'où est issue cette réclame... Mais je ne peux m'empêcher de regretter de n'avoir vu aucune affiche vantant les mérites de l'allaitement. Dans un souci d'équilibre, de pseudo-neutralité déjà, mais aussi parce que les campagnes d'information à ce sujet existent, elles méritent d'être mises à disposition des nombreux parents qui doivent passer ici.

 

farine-nestle.jpg

il y avait aussi celle-là je crois

 

Au final, c'est la seule chose qui me chiffonne un peu : ce silence autour de l'allaitement dans l'affichage. Peut-être lui poserais-je la question la prochaine fois. Heureusement, je dispose déjà des informations nécessaires et d'une première expérience donc si nous devons la garder comme pédiatre pour notre prochain bébé, je pourrais faire abstraction de son manque de soutien potentiel - cela dit, je ne fais qu'extrapoler pour l'instant et je me trompe peut-être. Nous verrons cela la prochaine fois... en février !

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 01:44

Chez les Sioux, comme probablement chez beaucoup de gens,  on fête Noël une année dans la famille, une année dans la belle-famille.

Dans ma famille, la grande majorité du temps, on fait ça avec mes parents, ma sœur et nous 3, donc en cercle assez restreint. Dans ma famille, on a tendance à se pourrir de cadeaux (quand on en a les moyens en tous cas) mais on est pas beaucoup alors ça reste gérable côté finances et aussi côté idées parce que, forcément, je les connais bien.

Dans la belle-famille, ils font toujours Noël en comité plus large et il faut donc faire un cadeau (un seul heureusement) aux personnes suivantes :

  • les beaux parents
  • les 3 frères et sœur de Mr Sioux + 2 conjoints + 1 bébé
  • les 3 cousins/cousines + 2 conjoints
  • l’oncle et la tante
  • la grande-tante

Laisse tomber, tu te fais éclater la bourse (celle où tu mets tes sous hein, soyons clairs) et la tête (mais qu’est-ce que je vais encore pouvoir leur offrir à eux, put*** de bor*** de m***de !!!). Parce que quand t’es comme moi et que tu sais rien faire de tes 10 doigts, à part écrire (et encore), t’es obligée de faire péter la paye de décembre (voire un bout de celle de novembre et un bout de celle de janvier si t’arrives à étaler les dépenses).

L’année dernière, belle-maman avait eu une riche idée pour qu’on s’économise : à savoir tirer une personne au sort et faire un beau cadeau à une seule personne, pour s’épargner du temps et de l’argent. Moi, je trouvais ça nickel. Perso, je préfère recevoir UN SEUL chouette cadeau qu’une personne aura pris le temps de choisir plutôt que 20 petites merdes histoire de combler le pied du sapin ; petites merdes qui viendront s’entasser dans mon cagibi le 26 décembre pour que je ne les redécouvre que 10 mois plus tard, en faisant un peu de rangement – preuve que ça m’était indispensable ! Et que je me dise « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de ça ??? ». C’est là que je comprends mieux pourquoi eBay marche si bien. SAUF que l'idée de belle-maman n'avait pas été retenue parce qu'aussitôt, des objections avaient été levées du style "oui mais les parents peuvent quand même faire un cadeau à leurs propres enfants, même s'ils les ont pas tiré au sort ?", "et les petits-enfants (= génération de Pti Tonique), on peut quand même tous leur en faire un, à eux, non ?". La pagaille quoi, risque de frustration des uns, vexation de ceux qui seraient moins "cadeautés", etc.

 

cadeaux noel

 

Bref, en rentrant de week-end hier, je faisais part à Mr Sioux des réflexions ci-dessus, me lamentant à l’avance à l’idée de toutes ces idées à trouver et de tout ce fric à dépenser inutilement. Taxez-moi de radine mais moi, je suis persuadée que c’est de l’argent foutu en l’air parce que si la belle-famille fait autant usage de nos cadeaux que je fais la plupart du temps usage des siens (pas ma faute s’ils connaissent pas mes goûts), tout le monde est vraiment perdant ! On ferait mieux de se faire des chèques ou des cartes cadeaux et puis c’est tout (je suis désolée mais la boîte à bijoux en tissu rose molletonné pour petite fille de 6 ans que j’ai reçu pour mon 1er Noël dans la belle-famille, je m’en souviens encore).

Ce à quoi Mr Sioux me répond que c’est l’intention qui compte, que j’ai pas de cœur, tout ça. Déjà au départ, j’étais pas trop d’accord avec ce proverbe à la con profondément hypocrite mais au bout de plusieurs années de pratique, je peux  vous dire que je trouve ça franchement débile. N’oublions pas que Errare humanum est, perseverare diabolicum*. Comme je redis régulièrement à Mr Sioux, dans ma famille, on s’offre toujours 1 ou 2 petites surprises mais la plupart du temps, on demande à l’autre ce qui lui ferait plaisir (sauf si on le sait déjà, évidemment), ce dont il aurait besoin : autant joindre l’utile à l’agréable, selon moi. Ok, le cadeau est moins une surprise mais moi, ça ne me gâche pas le plaisir si on m’offre LE manteau ou LA paire de bottes PRECIS(E) dont je rêvais ! (je fais la fille futile là mais tout le monde aura compris l’exemple comme ça). Ce à quoi Mr Sioux répond invariablement que le plus important, chez lui, c’est le côté "surprise" et le plaisir de la personne qui offre et a choisi le cadeau ("Ooooh une serpillère !!!" **).

Moi, je dois être hyper pragmatique comme fille, vu que je me dis qu’on devrait pouvoir conjuguer les deux.

***

Voilà donc au final, on va repartir à la chasse au cadeau qui tue, on va se ruiner en Cooking box que personne n’utilise jamais (NDLR sauf la tienne petite sœur hein, le prends pas pour toi ! en plus, c’est vrai, je m’en sers ), en sets de table photos , en cadeaux-rigolos-clins-d’oeils (inutiles) qui finiront au garage à peine rentrés des fêtes, en enième tasse déco ou jeu de couverts à fruits de mer (qui n’en veut ? on les a jamais ouverts !), en…. Bon je vais pas faire la liste, vous m’avez comprise hein ?

Non mais sinon j’aime bien ma belle-famille. C’est juste le choc des cultures familiales quoi.

 

* traduction pour les non latinistes : "Se tromper est humain, persévérer est diabolique" (ou encore "L'erreur est humaine mais à un moment donné, faut arrêter les conneries !")

** Ca vous dit quelque chose ? Extrait de "Le Père Noël est une ordure" si je ne me trompe pas

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:53

Un week-end pas à la hauteur de mes espérances, en termes de bons moments et de partage familial.

Ma mère qui commence le week-end en m'annonçant ses récriminations relatives à la dernière fois que l'on s'est vues. "Je préfère dire les choses, comme ça au moins c'est clair".

Super. Bin j'espère que tu te sens mieux parce que moi, ça m'a un peu gâché mon groove quoi.

Ok, ce qu'elle dit n'est pas totalement faux. Mais je ne sais pas qui est la plus maladroite dans l'histoire. Parce que moi, je fais déjà ce que je peux pour me maintenir à flots alors s'il faut en plus gérer ses états d'âme, ça va pas être possible.

Il y a un truc qui m'a blessée, vraiment. Un cadeau qu'elle était prête à me rendre, je n'aurais jamais cru ça possible.

Capable ensuite de faire comme si de rien n'était ensuite tout le week-end. Bin moi pas.

Pas envie pour autant de lui rentrer dedans, je vois pas l'intérêt au final. Et mon énergie, je préfère la garde pour le reste (les nuits pourries, par exemple).

Franchement, je suis déçue. Mais ça va passer.

Mais plus question en tous cas de me laisser pourrir l'esprit par ses reproches, elle peut se les garder, je continuerai à faire comme je veux, comme je peux. Tant mieux pour elle si elle a "formulé les choses" afin se sentir bien, parce que sa maladie implique qu'elle le fasse pour aller bien. Mais moi, je suis pas le réceptacle des maux de tout le monde.

Alors MERDE.

 

Et vous, bon week-end sinon ?

 

(moi, j'ai vu ma petite soeur aussi et ça, c'était cool).

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 06:45

quand-papa-sioux-s-en-va.jpg

 

Quand Papa Sioux s’en va, j’appréhende les soirées seule avec mon fils, les couchers qui pourraient être problématiques et auxquels je devrais alors faire face seule, avec mes seuls nerfs et mes seuls bras, sans personne avec qui partager les difficultés.

Quand Papa Sioux s’en va, je réalise combien sa présence m’est nécessaire, même si je semble parfois en faire peu de cas lorsqu’il est là, occupée soit à prendre soin de mon fils, soit à ranger la maison, soit à profiter de quelques minutes de répit pour moi et moi seule.

Quand Papa Sioux s’en va, la maison me semble bien grande pour ce petit bout d’homme et moi, même si le petit bout Sioux y met du sien pour la remplir de ses cris et de son infatigable énergie… il manque les blagues et exclamations de son père, pour parfaire l’ambiance et l’harmonie familiales.

Quand Papa Sioux s’en va, j’ai toujours une petite pensée pour les parents solos, à qui je tire mon chapeau.

Quand Papa Sioux s’en va, on s’appelle le soir et on s’envoie des textos pour se souhaiter bonne nuit, comme lorsque nous étions étudiants et séparés par quelques centaines de kilomètres. Nous attendons les retrouvailles avec la même impatience, tout en sachant qu’un petit blondinet haut comme trois pommes nous ravira la vedette le moment venu… pour notre plus grand bonheur !

Quand Papa Sioux s’en va et que Pti Tonique est couché, je me dis que je vais pouvoir « profiter » mais la fatigue me rattrape bien avant. Je vais donc me coucher tôt, en comptant : « Plus que 2 dodos et il sera là ! ».

Repost 0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 17:06

Allez, vous l'avez bien mérité, après avoir lu toutes mes lamentations, je me dois de vous le dire, dès à présent :

 

J'AI MES REGLES !

 

Danse de la serviette hygiénique !!! Que d'ailleurs, après plus d'1 an sans m'en servir, j'ai presque galéré à retrouver dans quel sens ça se mettait.

(oui, pas de danse de la mooncup pour l'instant, pas eu de raison d'investir depuis que je l'ai découverte et j'espère ne pas avoir à le faire tout de suite ! ... Genre dans 9 ou 10 mois, ça serait nickel )

 

rouge-regles.jpg

Oui parce que les règles, en vrai, c'est pas bleu comme dans les pubs de serviettes hygiéniques, mais bien rouge !

 

YOUHOU, tralala tsoin tsoin !!!!

 

Bisous et bon week-end à tous !

 

***

Petit historique pour ceux qui n'ont pas suivi les saisons précédentes et resteraient perplexes devant cet étrange mais néanmoins merveilleux article :

- En direct de mon utérus

- Du désir d'enfant

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 10:04

Aujourd’hui, c’est le début de la période d’adaptation de Pti Tonique chez SuperNounous (oui, elles sont deux au final et il côtoiera autant l’une que l’autre) alors on met au pluriel maintenant - et on pourra même les appeler SN pour les intimes.

Il va commencer par 2h ce matin, au cours desquelles son papa restera avec lui un certain temps avant de le laisser seul pour se familiariser avec les personnes (7 autres enfants pour jouer ! et 2 nounous) et les lieux (qu’il avait déjà rapidement investis lors de ses 2 précédentes visites).

C’est étrange, je me sens presque aussi anxieuse que si c’était la première fois que je le laissais. L’environnement est nouveau (mais en mieux) et surtout les personnes sont nouvelles. Or je connais la timidité voire la peur de Pti Tonique pour tous les nouveaux visages, sa façon de vite se blottir contre nous (nos seuls câlins !) en faisant éventuellement un demi-sourire charmeur si la tête de la personne lui plaît, parfois sa façon de pleurer à chaudes larmes s’il se retrouve seul, assis à côté d’un inconnu. J'espère qu'il apprendra vite à apprécier et à faire confiance à ses deux nouvelles SN.

Ce qui me rassure, c’est que quelque soit la façon dont ces premiers jours se passent, les nounous ne nous relaterons pas les faits d’une façon accusatrice ou dramatisante (comme pouvait le faire NounouNulle) mais davantage en cherchant à nous rassurer, en nous expliquant que c’est normal et que cela va s’améliorer avec le temps.

Bilan à la fin de la semaine !

Accessoirement, c’est aussi ma rentrée aujourd’hui. Elle a commencé par un petit-déjeuner à la fraîche (ce qui est particulièrement agréable avec les températures actuelles – oui, autour de Lyon, c’est « plan canicule » les amis ! et on peut dire qu’on transpire !!), qui a été un moment de paix total, en tête-à-tête avec moi-même (ou plutôt avec mon bol de chocolat chaud), à MON rythme, avec du vrai temps sans stress ni sollicitation pour beurrer et confiturer mes tartines. Il faut se lever tôt pour ça mais c’est vrai que ça fait du bien de temps en temps.

Puis le boulot est en train de reprendre doucement, il faut se remémorer tout ce sur quoi on était concentrés il y a plus de 3 semaines, se remettre dans le rythme. Pas évident mais ça va revenir…

Bonne semaine à tous !

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 13:28

Les préparatifs et le départ à la montagne n’ont pas trop mal commencés… si l’on omet le fait que nous avons bouclé les ¾ des bagages le samedi matin, avec Pti Tonique dans les pattes et que nous sommes partis avec 2h de retard sur l’horaire prévu.

Au final, ça n’était pas si mal puisque n’ayant pas dormi de la matinée, Pti Tonique s’est endormi dans les 5 premières minutes de voiture et a écrasé pendant tout le trajet : le pied ! Ayant remarqué que les livres parlant avaient l’avantage de l’occuper durablement (10 minutes d’affilée) en voiture, nous avions investi dans une Rolls, ça :

 

vacances-la-plagne 1657

 

Mais ne nous emballons pas, elle nous a quand même servi pendant la dernière ½ h de trajet… vous allez comprendre pourquoi.

Arrivés en bas de la montagne à grimper (en voiture hein, pas à dos d’âne… non parce que je dis « grimper » mais on avait pas le matos sur le dos, heureusement étant donné que ça a failli ne pas tenir dans la voiture – et qu’on en avait oublié !) pour atteindre la station, nous nous engageons dans un petit rond-point et Papa Sioux, qui suit le GPS, fait mine de tourner à gauche.

-          Heu… la StationDesSioux, c’est indiqué à droite, Papa Sioux !

-          Mais le GPS me dit à gauche !

-          Bon, OK, voyons voir où il nous emmène…

Oui, je suis optimiste et il nous est arrivé plusieurs fois de ne pas vouloir suivre le GPS dont nous trouvions les idées louches alors qu’il connaissait un raccourci (en même temps, il connaît toute la carte de France lui, c’est facile).

Donc au bout de 200m, il nous fait tourner entre 2 bicoques en bois dans une minuscule route de montagne, qu’au début, c’est tellement petit et pas clair qu’on atterrit dans le cour d’une maisonnette perchée, entre le vieux lavoir et les pots de géraniums. Bref, au final, la route est mignonne, on se sent tranquilles hors des sentiers touristiques, je commence à sortir l’appareil photo, on est plus forts que tout le monde, on est peinards et la route est champêtre !!

 

montée (3)

 

Si si, champêtre comme ça d’ailleurs :

 

montée (1)

 

Avec encore d’autres vieilles bicoques plus ou moins retapées comme ça :

 

montée (2)

 

Au bout de 15 ou 20 minutes, la route s’est transformée en un petit chemin de montagne gravillonneux, plutôt destiné à la marche, au cross, au vélo… ou au 4x4 ! Mais pour notre monospace citadin, ça commençait à devenir franchement sportif. Là, on a commencé à se dire que peut-être, le GPS avait merdé !

 

montée (5)

 

P1000319.JPG

(ce symbole nous a aussi mis sur la voie)

 

Après moult hésitations, rires nerveux à l’idée de devoir TOUT redescendre pour TOUT remonter par un autre chemin, une pause pipi dans la nature et un réveil de Pti Tonique (qui avait été bien sympa de dormir jusque là et aurait gentiment dormi jusqu’à l’arrivée si notre petit bijou technologique n’avait pas complètement pété une durite), nous prîmes la décision de rebrousser chemin, pour emprunter bêtement la même route que tous les autres touristes censés. Les 20 grands lacets et les 25 minutes de la nouvelle ascension faillirent me faire rendre le déjeuner que je n’avais pas pris, étant donné que je passais mon temps contorsionnée vers l’arrière à faire le guignol pour Pti Tonique qui commençait à sérieusement s’impatienter.

Par la suite heureusement, l’arrivée se fit sans encombre. Nous découvrîmes un petit appart de location fort bien agencé et agréable – et propre surtout, ce qui n’a pas de prix à mes yeux.

Nous avons ensuite retrouvé les joies oubliées de la montagne et notamment, quelque soit la saison, le tube de crème qui coule à flots à peine le bouchon ôté, la bille du déo qui saute à l’ouverture sous la pression, la compote bombée sous l’effet de l’altitude qui te part en une esthétique giclure à peine entrouverte, etc. Mais il en fallait plus pour nous perturber.

Et ce « plus », nous y avons eu droit dès le lendemain, grâce à la pluie incessante qui se mis à tomber et au ciel menaçant. La journée du dimanche fut longue, cloîtrés à 3 dans 35 m² (désolée, on n’a pas l’habitude nous). Les températures étaient également dignes des 2050m d’altitude avec un revigorant petit 10°C. L’occasion de réaliser que j’avais oublié ma polaire, que je n’avais pris que peu de tenues chaudes pour Pti Tonique et que personne n’avait de coupe-vent. Well, well, well…

Le point positif, c’est qu’on avait de l’air pur et la 3G !

 

ciel gris (1)

 

ciel gris (2)

Ca cest une photo de Papa Sioux (non, je préfère le dire parce qu'il en est très fier)

 

Le lundi, nous décidâmes donc de « descendre dans la vallée » comme on dit par là-haut, pour retrouver un brin de chaleur, de soleil et de Decathlon, histoire de s’équiper un peu mieux. L’occasion de visiter Conflans, la partie médiévale d’Albertville, une jolie petite cité.

 

albertville (5)

 

albertville (1)

 

albertville (2)

cité fleurie par ailleurs

 

albertville (3)

 

albertville (4)

 

Par la suite, heureusement, le soleil revint sur les hauteurs (les températures restant frisquettes ! heureusement, j’empruntais systématiquement sa polaire à Papa Sioux) et nous fîmes chaque jour une petite balade, Pti Tonique chargé sur le dos.

Autant vous le dire, je ne suis pas sportive et depuis toujours, quand il faut marcher et a fortiori que ça grimpe, je râle (et pas qu’un peu). Papa Sioux se permit d’ailleurs de me demander pourquoi alors est-ce que j’avais voulu venir à la montagne !!!

« Bin parce que c’est joli ! »

Les paysages étaient magnifiques, les dénivelés de même, l’occasion pour moi de m’exclamer au moins une fois que « Là tout de suite, tu vois, je préfèrerais accoucher ! »

Mais ça valait quand même le coup.

 

balades (1)

 

balades (2)

 

balades (3)

 

balades (4)

Pti Tonique découvre les fleurs des alpages

 

balades (5)

 

balades (6)

Pti Tonique découvre les cailloux des chemins

 

balades (7)

 

balades (8)

Le Mont Blanc Mesdames et Messieurs !!! (au fond of course)

 

balades (9)

 

balades (10)

 

Le soir, Papa Sioux et moi profitions de notre temps libre et sans tâche ménagère particulière, pour lire tranquillement, et écrire par avance plusieurs articles en ce qui me concerne, j’étais inspirée (et je savais que je n’aurais pas beaucoup le temps de le faire la semaine suivante, seule avec Pti Tonique).

 

La semaine s’acheva le vendredi, où nous passâmes la journée à ranger et nettoyer (460€ de caution à récupérer quand même !), pour que le type qui passait faire l’état des lieux traverse l’appartement en quelques enjambées sans même regarder s’il y manquait quoi que ce soit ni si le ménage avait été fait correctement, avant de ressortir et de dire que c’était bon. 

 

Pti Tonique eut à nouveau l’amabilité de dormir au retour, ce qui me permit de bénéficier de plus de 2h à parcourir les blogs sur mon iPhone et a rattrapé mon retard !!! (intoxiquée, moi ?)

Arrivés chez nous, nous avons trouvé notre maison iiiimMMmeeense et des légumes démesurés dans le potager !!!

 

vacances-la-plagne-1679.jpg

Courgette-gourdin d' 1,6 kg

Repost 0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 09:32

Je ne suis pas radine. J'aime dépenser de l'argent lorsque je l'estime nécessaire, notamment pour me faire plaisir, faire plaisir à mes proches, m'offrir des aliments de qualité, etc. Par contre, dans les stations de montagne, je n'aime pas trop payer 30% plus cher des aliments de la vie courante (surtout quand c'est moi qui ait oublié de les amener...).

Ainsi en va-t-il des viennoiseries, que l'on a voulu s'offrir ce matin pour le petit-dej : Papa Sioux est revenu avec des pains au chocolat à 1,05€ l'unité et un pain aux raisins à 1,50€. Moi, j'ai un peu l'impression de me faire entuber et j'aime pas ça. Ce à quoi Papa Sioux a répondu le plus sérieusement du monde :

- "Oui mais ce sont des pains au chocolat fabriqués dans la plus pure tradition savoyarde, élevés en plein air et tout !"

- "Mais bien sûr..."

 

Viennoiserie-ancestrale.jpg

 

(article publié en direct des sommets, à plus de 2000m d'altitude)

Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 02:53

L'article de Fesse-Fouillie m'a fait un petit peu réfléchir. Je dis bien "un petit peu" parce que je vais pas non plus vous sortir une grande réflexion philosophique de derrière les fagots.

Je voulais juste dire qu'Internet, c'est une très belle invention (un peu addictive quand meme, non?), qui m'a fait un bien fou ces derniers mois et m'a permis de rencontrer des personnes (surtout des filles, honnêtement) adorables, attachantes, pleines d'humour, attentionnées, intéressantes... qui resteront sûrement de vraies amies dans le futur (en tous cas je le souhaite !). Mais je crois qu'il faut aussi savoir s'en détacher de temps à autre (d'Internet) - enfin "savoir", c'est un grand mot parce que je le fais pas tout à fait volontairement mais je vais profiter de l'occasion qui m'est donnée de le faire.

Donc là, ce sont les vacances - les seules vraies et grandes vacances de l'année. Et avec ma petite déprime ambiante, c'est l'occasion ou jamais de faire une pause. Une pause sur ce blog mais pas tant que ça (j'ai programmé quelques articles) ; non, surtout une pause dans la lecture d'autres blogs, sur Twitter, Facebook, etc. Oui parce qu'en plus, les annonces de grossesse, ça commence à être dur là. C'est normal hein, j'en veux à personne (manquerait plus que ça) et je suis super heureuse pour ces futures mamans qui l'ont mérité (dans le sens où dès lors qu'on désire très fort un enfant, toutes les femmes méritent de tomber enceintes) - mais ça me renvoie douloureusement à mon impossibilité temporaire de concevoir et là, je n'arrive plus à relativiser, malgré tout le bonheur familial qui est déjà le mien.

A la montagne, je sais même pas si j'aurai la 3G. Si je l'ai, ça me permettra de consulter mes mails et de lire vos éventuels commentaires (je pourrai pas m'en empêcher) mais à part ça, j'éviterai Internet.

Allez, à bientôt les gens.

Bises a vous tous !

 

(ceci est un article programmé, je suis donc partie hier et j'espère que je m'éclate !) (oui, c'est marrant d'espérer au futur un truc qui au moment où il sera lu, fera partie du passé) (j'aime me faire des noeuds au cerveau, je crois que c'est clair)

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 09:57

C'est l'histoire d'une tribu de 3 personnes qui voit arriver ses vacances annuelles avec soulagement, une tribu ravie d'avoir du temps devant elle pour apaiser les angoisses revenues du bébé au moment des nuits, pour reposer les parents, épuisés de leur année de travail mais surtout de leur première année de parentalité.

Ils commencent leurs vacances par quelques jours chez les parents de Monsieur, notamment pour fêter avec un peu d'avance les 1 an du bébé

 

gateau-1-an---BP.JPG

 

Un peu tardivement mais officiellement pour les fêtes des père et mère, les parents se sont achetés un nouvel appareil photo de compétition, dans le but de faire enfin de belles photos de leur rejeton, et accessoirement de leurs vacances. Malheureusement, comme ils n'y connaissent rien en photographie (enfin guère plus que les compétences requises pour utiliser un APN compact), les parents ont acheté un bon appareil photo hybride mais n'ont pas fai attention à l'objectif vendu avec : celui-ci n'est pas tellement adapté a leurs besoins (il est essentiellement grand angle). Cela n'empêche pas la maman de passer son week-end à prendre des tas de photos, plus ou moins utiles et redondantes, pour mieux tester ses talents de "reporter", comme se met à la surnommer Monsieur.

A l'occasion de ce week-end dans la famille de Monsieur, le bébé recevra 2 très beaux cadeaux et fera son baptême de piscine avec force joie et éclaboussures!

 

puzzle-1-an---BP.JPG

 

Pti-Tonique-piscine---BP.JPG

 

Au programme du reste des vacances de la tribu :

- quelques jours dans la famille de Madame

- 1 visite des 1 an chez le pédiatre

- puis la tribu quittera véritablement les plaines pour une vraie semaine de vacances à la montagne, ensemble, tout simplement.

Bonnes vacances à ceux qui en ont en ce moment, bon courage aux autres. A bientôt !

 

Repost 0

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>