Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:45

Il avait des doigts, des mains, des petits bras bien formés. Des petites jambes et des micro-pieds d'1mm pourtant pourvus de tous les orteils nécessaires.

Il se laissait bercer au fond du hamac placentaire, il semblait si calme. Pas décidé à bouger d'un iota pour permettre de préciser une mesure.

Puis enfin, un petit soubresaut, comme un hoquet. Il s'est agité, à étirer ses petites jambes, pris appui contre la paroi pour soulever ses mini fesses, se retourner la tête en bas, avant de finir son mouvement pour venir se caler à nouveau le dos contre la paroi, tranquillement, confortablement.

J'avais oublié à quel point c'est touchant et parfait.

Il avait l'air tellement bien, là, dans son oeuf, le Bébé Sioux. Tellement plus cool que son frère au même "âge", déjà bien agité et qui ne tenait pas en place.

C'est un bon présage, j'en suis sûre.

 

calme-globe-sur-plage.jpg

 

Nous avons contemplé 6 magnifiques petits centimètres, bien vivants et en bonne santé.

Nous avons contemplé un mini bébé, on peut le dire cette fois.

Et je n'en reviens pas !

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Tout sur Ptite Iroquoise
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:07

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi mon gynéco a toujours prétendu qu'en début de grossesse, on ne voyait quasiment rien par l'écho abdominale et qu'il fallait donc utiliser l'écho vaginale, alors que ma nouvelle sage-femme échographiste m'explique qu'avec l'écho vaginale, on a jamais une image complète et que les gynécos (ou autres) l'utilisent surtout pour leur propre confort ? Je ne comprends pas où se situe ce "confort" puisqu'à l'écho abdominale effectuée ce jour, à 8 semaines, nous avons très bien vu un petit coeur clignoter !!!

 

echo-1.jpg

 

Ces considérations et interrogations techniques mises à part, je voulais donc vous dire que notre petit (tout petit) bébé Sioux de 13.8 mm, semble se développer normalement.

Comme dit Mr Sioux, on ressort toujours de ces échographies à la fois rassurés et émerveillés, mais aussi avec une légère pointe d'inquiétude. Tout va bien mais il y a toujours un très léger mais. "Mais ne vous inquiétez pas, ça ne veut rien dire, on vérifiera ça la prochaine fois".

"Vous voyez, on note une zone de "non accolement" mais ça ne veut pas du tout dire que vous allez faire une fausse couche. On va juste parler de non accolement, ce ne sont pas des hémorragies".

Ok... alors pourquoi t'es obligée de le dire ? Hein ? Pour se couvrir, évidemment.

Bref, tout va bien dirons-nous.

Pti Tonique n'a pas encore semblé très réceptif à l'image bicolore du moniteur (oui, nous y étions en famille !) mais je ne doute pas que lorsque mes courbes s'arrondiront, il commencera à s'intéresser à ce qu'il se passe "là-dedans".

***

De mon côté, cette échographie qui devait lever une grande partie du voile d'angoisse qui obstruait ce début de grossesse, m'est plus apparue comme un contrôle technique que comme une rencontre. Pas du fait de la sage-femme, qui était au contraire très agréable et m'expliquait tout (et supposait qu'on l'avait déjà fait pour ma 1ère grossesse... mais non !), mais parce que j'étais avant tout là pour me rassurer. L'émotion passait au second plan, d'autant plus avec un Pti Tonique après lequel son père devait courir tout en essayant lui aussi de s'émouvoir devant le petit sac placentaire et son contenu.

J'espère que mes émotions et mon enthousiasme vont finir par décoller.

Je ne veux pas passer toute ma grossesse dans cette gangue d'ambivalence et d'auto-protection tristounette.

Je veux éclater de bonheur au grand jour. Je veux m'arrondir (petit message personnel à mes embryons de seins : c'est quand que vous repoussez ???) et m'extasier de sentir à nouveau un petit être gigoter en moi.

Encore un peu de patience, peut-être.

La prochaine rencontre est fixée juste après Noël. D'ici là, on va tenter la relaxation et la projection positive.

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Tout sur Ptite Iroquoise
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 06:39

Cette grossesse, je l’ai ardemment attendue, souhaitée, comme vous le savez. Ces mois à attendre un improbable retour de mes cycles d’antan m’ont paru longs et la vie parfois injuste. Pourtant, lorsque j’ai appris ma grossesse et réalisé combien cela avait fonctionné vite finalement, j’ai, à l’inverse, eu le sentiment d’avoir une chance insolente, que tout cela était trop beau pour être vrai. D’où, en partie, ces angoisses. Comme si cette chance nouvelle, je risquais de la payer à tout moment [vous avez le droit de trouver que je me prends trop la tête mais ma foi, c’est comme ça, ça ne se contrôle pas vraiment].

Parmi ces angoisses plus ou moins prégnantes, j’en identifie 3 principales :

1. La peur de la fausse couche

Je connais toutes les bonnes raisons de ne pas se mettre la rate au court-bouillon avec ça (« si ça doit arriver, ça arrivera, que tu te réjouisses ou pas », « ne stresse pas comme a, c’est pas bon pour le bébé », etc) mais cette fois, davantage que pour Pti Tonique, je suis consciente de ce risque, de ce qu’il pourrait représenter de douleur, de destruction de mon schéma familial rêvé, des projections que je me fais sûrement malgré tout… et j’angoisse ! Un tout petit peu moins avec le temps qui est passé depuis que j’ai appris la nouvelle mais cependant, cela m’empêche de me réjouir quand même totalement. Je ne peux m’empêcher de me protéger, de me faire une petite carapace qui ne pourra voler en éclats qu’en janvier prochain, en sortant de la zone rouge.

Dans ces instants chaotiques et en un seul rendez-vous, j’ai déjà vu la grande différence entre le suivi par un gynécologue (60€ les 15/20 minutes, pour info) et la sage-femme (23€ les 3/4h, sans parler de l’humanité, l’empathie et tout le reste). Pourtant, mon gynéco n’était pas un connard grand indélicat comme il en existe beaucoup. C’était un type sympa et agréable, qui ne prenait pas particulièrement la tête. Mais à mes angoisses, il aurait répondu d’un sourire et d’une phrase type du style « C’est vrai que ça peut arriver mais faut pas vous en faire, ça va aller » avant de passer à la suite.

A la place, la sage-femme a débuté notre première consultation en me demandant comment ça allait. Là, je n’ai pas hésité plus de ¾ de seconde avant de lui déballer l’étendue de mon stress. Nous avons pu en parler aussi longtemps que j’en ai eu besoin, sans que mes sentiments soient niés, tout en sachant à sa façon me donner bon espoir et sans me faire entendre que le temps de la consultation nous était compté. Elle a fini par me proposer une échographie « de datation » qui me permettrait à la fois de prendre conscience de cette grossesse et de m’assurer que jusque là, mon petit embryon se développait bien. Ce rendez-vous a lieu mercredi prochain et devrait lever une partie de mes angoisses, je l’espère. Le reste de la consultation avec la sage-femme a été tout aussi passionnant, ouvert et intéressant. Si tout va bien, je vais les avoir mon accompagnement global à la naissance et mon accouchement en plateau technique !!!

2. Le mode de garde du futur bébé

Quelques jours après avoir fait le test, je n’ai pas résisté à me renseigner auprès des Super Nounous sur leurs disponibilités à la rentrée 2012. Je ne savais pas combien de places allaient se libérer à ce moment-là mais je ne pensais pas que celles-ci étaient déjà réservées, de toutes façons.

Et bien si. Et là, patatra, ça m’a fichu un grand coup. En repartant ce soir-là, j’en ai pleuré dans ma voiture, ça faisait beaucoup d’incertitudes et d’angoisses concernant l’arrivée de ce futur bébé dans ma tête. J’allais devoir faire un choix impossible : retirer Pti Tonique d’un endroit où il était enfin bien et épanoui, qui me plaisait énormément, ou séparer mes deux enfants et gérer tout ce que cela peut avoir de compliqué avec 2 assistantes maternelles différentes (congés, salaires, horaires de garde, etc). Quelques jours après, l’une des Super Nounous tentait de me rassurer en me disant qu’elles feraient leur possible pour que j’aie une place, étant donné que ça serait dommage que Pti Tonique quitte un endroit dans lequel il s’était si bien intégré, etc. Je n’y croyais pas trop mais cette promesse me rassurait en partie.

Et lundi, MIRACLE ! Une des personnes ayant réservé une place à la rentrée 2012 s’est désistée !!!! Alléluïa !!!! Totalement inespéré. Et ayant déjà un petit bout dans la place, je passais n°1 sur la liste d’attente et récupérais la place au vol ! Je me suis félicitée d’avoir finalement abordé la question avec elles aussi tôt !

Donc finalement, ça fait une angoisse de moins. Mais elle m’a bien pris la tête ces dernières semaines…

3. L’acceptation par Pti Tonique de ne plus être le seul et l’unique (de partager quoi !)

Je me trompe peut-être, je l’espère d’ailleurs, mais je pense que les premiers temps vont être très délicats. Pti Tonique sera grandement attiré et curieux de connaître ce bébé mais je crains qu’il ait du mal à comprendre pourquoi ce petit bout de 50 cm lui accapare autant ses parents et s’est installé chez lui. Il y a toujours des réactions de rejet plus ou moins fortes par le 1er enfant à l’arrivée du 2nd (du moins dans tous ceux que je connais). Mais Pti Tonique est déjà très possessif et accaparant alors qu’il nous a pour lui seul – qu’est-ce que cela va donner quand il devra vraiment nous partager ??

Pour cela, j’ai commencé à me plonger dans ce livre : offert il y a quelques temps, en prévision, par Mr Sioux !

 

grossesse-angoisses-zen.jpg

 

Bien sûr, j’ai aussi conscience de tous les aspects positifs que représente cette grossesse et qui, une fois les doutes levés, ne pourront jamais être listés de façon exhaustive mais j’en ai tout de même quelques idées :

  • Accueillir et découvrir un nouveau petit bout, un nouveau mélange de Mr Sioux et moi, avoir hâte de voir le résultat
  • Découvrir un nouveau suivi de grossesse, un nouvel accompagnement, une autre vision de l’accouchement… que j’ai hâte de vivre !
  • Sentir à nouveau la vie s’ébattre dans mon ventre, apprendre à communiquer avec elle (découvrir l’haptonomie), être à nouveau 2 partout où j’irai,
  • Mettre en œuvre tous mes apprentissages de primipare, réessayer l’écharpe dès la naissance, découvrir de nouvelles choses et m’adapter à un enfant différent,
  • Se retrouver au lit le soir, avec Mr Sioux, pour faire écouter des chansons à futur bébé, en espérant qu’ils les reconnaissent une fois né et qu’elles l’apaisent [on garde espoir],
  • Tenter à nouveau de remplir un petit carnet de bord de grossesse pour le parcourir plus tard, de préférence avec le principal intéressé,
  • Allaiter à nouveau, retrouver les cacatomiques jaune d’or qui sentaient bon, eux.

Allez, ça sera tout pour aujourd’hui.

J’ai presque oublié qu’il ne fallait pas s’emballer 

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Tout sur Ptite Iroquoise
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:50

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ces temps-ci :

  • J'ai souvent des coups de mou,
  • Je ne sais pas trop ce que je veux,
  • J'ai de nombreuses angoisses,
  • Je suis très fatiguée.

Et puis aussi, même si vous ne pouvez pas le voir :

  • Je suis moins patiente avec Pti Tonique par moments,
  • Je suis plus maladroite,
  • J'ai encore moins de temps de cerveau disponible...

 

 

En fait, je crois bien que :

JE SUIS ENCEINTE !


Et oui, à un moment où je ne m'y attendais pas du tout (je sais, je confirme le fameux dicton qui m'énerve moi aussi), c'est ENFIN arrivé - mais pas parce que j'avais arrêté d'y penser hein, ça c'est impossible.

Paradoxalement, après ces longs mois d'impatience, d'attente que la "machine" se remette en marche, la prise de conscience de cette grossesse a été assez compliquée - par rapport à la première fois. Les angoisses ont eu tendance à éclipser le bonheur, je ne parviens pas à me l'expliquer vraiment. J'y reviendrai dans un prochain article parce que j'ai noirci de nombreuses pages à ce sujet.

Même si j'ai attendu un peu pour le faire, je suis très heureuse de partager cette nouvelle avec vous. J'espère très très fort ne pas avoir de mauvaise surprise dans les semaines à venir - et je souhaite très vite la même bonne nouvelle à toutes celles qui attendent aussi leur petit deuz (ou plus) avec impatience.

Mr Sioux et moi sommes très contents - mais moi, je n'en suis toujours pas pleinement consciente.

En tous cas, si tout va bien, en juillet prochain, nous serons 4.

 

arbre-genealogique.jpg

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Tout sur Ptite Iroquoise
commenter cet article

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>