Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 09:46

Les filles, mes fidèles et sympathiques lectrices, allaitantes ou non, j'ai un petit dilemme actuel, pour lequel votre avis serait le bienvenu. Bon après, je dis pas que je suivrai vos conseils - c'est un sujet trop sensible et personnel - mais ils pourraient m'aider à cheminer et faire avancer ma réflexion.

Hier, comme tous les mercredi, je passais la journée avec mon Pti Tonique. En général, il tète le matin et le soir - ma lactation s'est accoutumée à ce rythme et ne produit pas plus que nécessaire - et quand on est ensemble en journée, il tète parfois un petit coup de temps en temps, pour le câlin. Dans ce cas-là, j'ai généralement moins de lait à lui proposer le soir mais ça n'est pas dramatique en soi puisqu'il a un repas complet le soir, destiné à le caler pour la nuit ; la tétée reste alors essentiellement un moment de tendresse partagée, à défaut d'être nourrissante.

Depuis 2 ou 3 jours, je sens que j'ai moins de lait. Le matin au réveil et le soir en sortant du boulot, moments habituels où mes seins ont "refait le plein" tout doucement, mes seins ne sont plus tendus comme d'habitude. Au début, je me suis dit que c'était un problème de fatigue, car je sais que ça influe sur ma lactation, ou que c'était dû aux tétées plus fréquentes de Pti Tonique le week-end (d'où le "moins de lait" dimanche soir) mais je n'ai pas l'impression que ça revienne malgré le sommeil (ou alors, il me faudrait une nuit de 9 ou 10h peut-être... mais c'est pas pour tout de suite je crois !).

Hier soir, je parlais à Papa Sioux de la commande que je venais de passer chez Bambinou. J'avais hésité au moment de la finaliser et puis je me suis dit que oui, j'allais le prendre ce petit produit miracle dont a parlé Maman Sur Terre l'autre jour, on verrait ensuite si je m'en servais - et au pire, ça pourrait m'être utile pour mon prochain allaitement (et puis dans le doute, j'avais aussi mis du basilic sur mes gnocchis hier midi ! huhu).

coup-de-pouce-allaitement-neobulle.jpg
Hier soir, je racontais donc à Papa Sioux que j'avais commandé ce petit article magique.

Mais avant cela, je lui ai raconté ma journée. Le matin, Pti Tonique s'était réveillé tôt (vers 5h du mat') : Papa Sioux me l'avait amené, bébé avait tété puis j'étais allée le remettre dans son lit. Il avait redormi jusqu'à 7h45. J'étais retournée le chercher, il avait tétouillé ce qu'il pouvait parce que mes deux seins étaient plutôt vides (et quand je dis ça, je ne parle pas du fait qu'ils étaient mous mais aucune montée de lait ne se produisait au bout d'1 ou 2 minutes de tétée) puis était allé jouer à escalader la tête de lit (comme d'hab), pas l'air perturbé. A 9h30, il râlait et j'ai fini par compendre qu'il voulait téter. Je le mets au sein mais je lui dis "désolé mon chéri, tu vas pas aller loin, j'ai pas grand-chose à te proposer là". Il tète, lâche, re-tète, re-lâche, tète encore puis arrête mais sans s'énerver. 1/2h plus tard, il réclame à nouveau le sein. Là, je me dis, mince alors, mon bébé a vraiment faim ! Je le remets mais, bien sûr, quasiment pas de lait et un bébé qui râle un peu. Je lui dis "tu veux un biberon mon pauvre bébé ?... allez, maman va t'en faire un pour voir si ça te dit".

Il faut savoir que Pti Tonique a eu un allaitement mixte de 3 à environ 7 mois chez la nounou. Puis, avec l'introduction d'un repas solide, nous n'avions plus besoin de lait en poudre, celui que je tirais suffisait. Il n'a donc plus eu un seul biberon de lait artificiel et moi-même, je ne lui ai jamais donné de biberon - ça ne me disait pas, je préférais rester celle qui nourrit au sein et le papa était ravi de nourrir son fils à son tour.

Donc hier, avec mon bébé sur le bras, je commence à ouvrir une boîte neuve de lait en poudre et à préparer un biberon. Pti Tonique a l'air très intéressé par ce que je fais et quand il aperçoit le biberon plein que je secoue, il commence à émettre ses petits cris d' "appel à la bouffe" - qu'il fait aussi quand il veut le sein ou voit que sa purée est prête.

Je m'installe dans le canapé et lui donne. Une fois que je suis arrivée à trouver le bon réglage sur la tétine, Pti Tonique tète avec plaisir les 120 ml que j'ai préparé - je voulais pas en faire trop au cas où. Puis il en veut encore, je recommence l'opération et il en boira encore 50 ml de plus.

Si je vous raconte tout ça en détails, c'est parce que c'est tout nouveau pour moi. Je n'avais auparavant jamais donné un seul biberon à mon fils, ni ressenti l'impression que mon lait pouvait ne pas lui suffire. Je commence même à me demander si ça n'est pas pour ça que le matin, chez la nounou, il est ronchon comme elle dit (parce qu'il aurait faim du coup !!! je me sens mauvaise mère tout à coup mais quand même, je n'ai jamais eu vraiment l'impression qu'il était affamé, je l'aurais vu !) alors qu'il joue plus facilement et tranquillement l'après-midi.

Ce matin, j'ai donc réitéré l'opération et donné un petit biberon à Pti Tonique après la tétée - qui était franchement symbolique. Il n'a bu que 90 ml mais bon, c'est déjà ça, s'il avait faim !

 

Hier soir, Papa Sioux me disait que c'était peut-être le signe que l'allaitement arrivait à son terme - le genre de trucs que j'aime entendre !! Moi, ça ne me dérangerait pas que l'allaitement s'arrête maintenant, parce que j'ai le sentiment d'en avoir bien profité. Mais je préfèrerais que ça vienne de mon fils, que ça soit lui qui décide qu'il n'a plus envie, plus besoin de mon sein. Bien sûr, arrêter parce qu'on n'a de moins en moins de lait et en remplaçant peu à peu une tétée par un biberon, c'est aussi une solution naturelle, qui se fait en douceur. Mais moi, j'ai l'impression d'imposer l'arrêt à mon fils à cause de l'insuffisance de mon corps à le nourrir. Vous voyez ce que je veux dire ?

Je disais à Papa Sioux que bien sûr, si le produit miracle fonctionne, je ne vais pas m'en servir pour booster et maintenir ma lactation à coup de cures pendanr des mois. Mais plutôt pour m'aider à voir si je peux tenir encore un tout petit peu (comme Maman Sur Terre, j'ai toujours visé le cap des 1 an de mon fils), pour laisser encore un peu de temps à Pti Tonique pour se détourner de lui-même.

Là, je me sens aux portes de la fin de l'allaitement, ce seuil que j'imaginais beaucoup plus lointain, qui me paraissait flou et incertain, et que je ne me voyais pas franchir pour cause de défaillance de mon corps à produire du lait.

C'est une sorte de deuil que je me vois entamer. Je le vis d'autant moins bien quand je repense à la bouille de mon petit garçon accroché au sein de sa maman, les yeux fermés de plaisir... j'aime cette image, j'aime ces moments. Est-ce que j'en veux encore... et pour combien de temps ? Comment fait-on pour savoir qu'on est prêtes à arrêter d'allaiter ? Dois-je, ou non, relancer ma lactation ? Si ça ne fonctionne pas, je saurais au moins que j'ai tout essayé mais si ça marche... combien de temps le ferais-je ?

 

dilemme-d-allaitante.jpg

 

Mon fils a l'air d'y trouver tellement de réconfort - et sûrement que moi aussi -, je m'en voudrais de lui enlever ce réfuge, de nous priver tous deux de nos jeux d'allaitement (tirage de cheveux, caresse sur le sein, petite main dans la mienne, tête renversée et savourant la boisson tiède et apaisante, maman comblée qui se sent tellement utile...) et de ces instants si particuliers...

 

Edit : oh la la, tout à mon empressement de publier et d'avoir vos avis, j'ai oublié un point important de mes hésitations. L'arrêt de l'allaitement me permettrait certainement de voir (enfin) revenir mes cycles et ainsi, la possibilité de concevoir BB2... une idée que j'affectionne tout particulièrement ! En même temps, je me suis toujours dit que je ne voulais pas sacrifier l'allaitement de mon petit bout d'amour à une hypothétique grossesse, qui pourrait tout aussi bien mettre 1 an à se concrétiser !

 

Edit 2 : la question est judicieuse donc je précise que Pti Tonique a actuellement 10 mois et demi. Il ne tète que le matin et le soir car il a des repas solides (avec beaucoup de laitages, qu'il adore !) le midi, au goûter et le soir. En fait, il n'y a que le matin où il doit se contenter du sein et où ça a l'air de faire un peu "juste" pour lui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Prune 27/06/2011 12:45



Ca va alors, je pensais juste que j'étais un peu quiche de pas trouver où répondre à tes commentaires lol


Pour le sevrage, grossesse ou pas, c'est sur que c'est toujours un peu dur qd on doit dire non à l'enfant, on a l'impression de le "priver" de qq chose... alors avoir de solides motivations de
son coté à soi aide à tenir... Ici je n'ai pas eu trop de souci avec les tétées en journée (et elle était sevrée de nuit), parce qu'effectivement c'est assez facile de ne pas proposer, de s'en
tenir aux solides aux repas, de proposer une distraction s'ils réclament. Par contre la tétée du matin, aïe !!!! ici elle était "sacrée", peu de chance qu'elle l'oublie ! J'ai bien tenté 2-3 fois
de dire non mais les protestations était trop vigoureuses... alors j'ai attendu qu'elle l'"oublie" aussi. Sauf que ça a pris 2 mois (faut pas être pressée je disais...). Mais ça a fini par
arriver


Pour le coup de biberon, ici il s'est produit un truc étrange. Mon ainée acceptait le bib, parce qu'elle avait eu mon lait tiré dedans à la crèche pendant plusieurs mois. Mais qd je l'ai sevrée,
PAS MOYEN de lui faire boire quoique ce soit au biberon, pourtant c'était toujours les mêmes  (j'ai essayé différent trucs, froid, tiède, avec chocolat ou sans, du lait de vache, du lait
végétal, etc...). J'ai fini par laisser tomber et lui donner des yaourts au petit dej. Et puis 3-4 mois après elle a fini par se mettre à boire du lait de riz, mais rien d'autre. Je compense avec
des laitages de vache aux autres repas. Encore maintenant à 3 ans passé elle refuse de boire du lait de vache.


Ma 2ème elle refuse déjà le lait tiré au biberon, alors j'imagine même pas sa tête si j'essaie de lui refourguer autre chose dedans lol



Maman Sioux 27/06/2011 13:38



Pareil !! Certains soirs, il lui arrive même de ne pas téter grand-chose tellement il a envie de jouer ou s'il est interrompu par autre chose. Donc je pourrais aisément détourner son attention,
d'autant qu'il attend surtout son repas solide avec impatience !


Mais le matin, j'ai vraiment du mal à imaginer qu'il puisse s'en passer un jour, c'est vraiment sacré comme tu dis ! Son père va le chercher quand il se réveille et le ramène dans notre lit le
temps qu'on émerge. Dès que mon fils me voit, il commence à faire son cri "d'appel à la bouffe" et il s'énerve si on le met pas au sein dans la seconde !


C'est marrant ce refus du biberon, oui... Nous aussi on a eu une phase comme ça, qui a commencé chez la nounou (donc on a aussi remplacé par des yaourts) et il n'en voulait plus à la maison non
plus. Là, c'est revenu et on essaye de lui apprendre à le tenir tout seul (enfin, ça il y arrive mais à le tenir "haut" pour arriver à tout boire surtout).


Faut se dire que du moment qu'ils ont des laitages sous une forme ou une autre (mais on a jamais eu autant de yaourts dans notre frigo, on a une sacrée consommation avec lui !)...



Prune 27/06/2011 11:40



Aargghhhh, c'est compliqué de ne pas pouvoir répondre à tes réponses (ou alors c'estmoi qui ai loupé un truc ?)


Pour revenir à cet histoire de se détourner "spontanément" du sein, tu sais ton fils est trop jeune pour que ça ait vraiment des chances de se produire... enfin il y a évidemment toujours des
exceptions, mais les enfants se détournent "naturellement" du sein plutôt vers 2 - 3 ans que vers un an ;-) Du coup, il y a peu de chance que l'acquisition de la marche change quoique ce soit.
Voire même qq fois les enfants se mettent à téter plus au moment des acquisitions importantes parce que c'est une façon de se rassurer. Il y a dans l'imaginaire collectif l'idée qu'on ne peut pas
allaiter un enfant qui marche, chacune se fixe bien sûr la limite qu'elle souhaite, mais dans le développement de l'enfant il n'y a pas de lien entre acquisition de la marche et sevrage.


Idem pour la grossesse, ici au départ je pensais que la grossesse ferait qu'elle se sèvrerait "toute seule", parce que souvent pendant la grossesse le lait change de goût et/ou se tarit. Mais ça
n'a pas été le cas, et j'ai craqué avant elle parce que c'était douloureux (ce n'est pas toujours le cas ceci dit).


Donc ça a bien été un sevrage avec tout ce que cela implique (diminution progressive des tétées, besoin de trouver des solutions de remplacement, de gérer un enfant qui n'est pas d'accord...). Du
coup ça nécessite d'être au clair sur ce qu'on veut, parce que forcer un enfant à se sevrer alors qu'il ne veut pas, quand soi même on n'est pas trop sûre de vouloir le faire ou pas... y a des
chances pour que ça soit compliqué lol


Après il n'y apas de meilleure méthode que de laisser du temps au temps (quand on n'a pas d'impératifs particuliers) : dans qq semaines ou qq mois, tu y verras peut être plus clair...



Maman Sioux 27/06/2011 11:50



Eh non, tu n'as rien loupé. Sur Over-blog, on ne peut pas faire "répondre" à chaque commentaire, il n'y a que moi qui puisse répondre à chacun via l'interface d'administration mais après, vous
êtes obligés de laisser un nouveau commentaire


Tu as raison, la marche ne sea pas forcément un vrai déclencheur, surtout que pour l'instant, son apprentissage a plutôt pour effet de rendre Pti Tonique "pot de colle". En fait, c'est vrai, j'ai
lu hier sur le blog de Caramelyne, un lien qui
explique ce que tu dis : le sevrage naturel n'existe pas avant 18 mois disaient-ils. Mais je comptais quand même là-dessus au cas où, j'espérais.


Je sais que la grossesse ne signifie pas du tout un détournement du sein par l'enfant allaité. De même que toi, j'anticipais plutôt que MOI, je n'aurais plus envie d'allaiter dans ces conditions
(surtout quand je me souviens à quel point ma poitrine était sensible durant le 1er trimestre). Mais j'imagine bien la frustration de l'enfant, ça me paraît duuur !!!


Le jour où je voudrais le sevrer, je ne pense pas que je lui interdirais mon sein (ça doit être trop dur !) mais plutôt que j'arrêterai de le solliciter au moment des repas. Du coup, il tètera
quand il y pensera et ma lactation diminuera. Ainsi, il risque de s'énerver sur le sein qui ne produira plus beaucoup et je lui proposerai alors un biberon après 2 ou 3 min de tétée "inefficace",
jusqu'à ce que, peu à peu, il pense au biberon et plus au sein. Dans la mesure où l'on a pas d'impératif comme la grossesse, c'est vrai que ça peut se faire tranquillement, en prenant son temps.
On verra si je tombe enceinte...



Elodie 27/06/2011 09:44



suite au commentaire n°10... Oui j'avais lu quelque part que le lait devenait salé sur la fin de l'allaitement, je n'y avais d'abord pas vraiment cru, et puis sur la fin je l'ai vraiment
constaté, c'est quand je tirais mon lait (c'était assez rare sur la fin), quand j'enlevais le tire lait je goutais parfois quelques gouttes sur le rebord avant qu'elles ne tombent.


Pour mon prochain bébé (ou avant parce que ça m'intéresse !)  je me procurerai ce livre dont tu parles du Dr Thirion.. Tu le conseilles ?


Je pense que tu as encore de bonnes semaines ou mois d'allaitement devant toi. Tu n'en est pas encore au point où j'en étais il y a 15 jours.


Moi j'ai galéré presque tout l'allaitement pour avoir une production de lait suffisante, rares étaient les semaines où je n'avais pas de question à me poser, où je savais que j'avais assez de
lait. Je suis curieuse de savoir comment se passera mon prochain allaitement. Comme je le disais les débuts de l'allaitement étaient houleux, bébé qui ne tétait pas par manque d'énergie,
utilisation des bouts de sein en silicone pour l'aider à prendre... Tous les allaitements sont différents il paraît, j'espère !


Je me souviens de ce que disais mon neveu de 5 ans à ma fille une fois où je l'allaitais : "profites bien de ton lait-lait" !


bonne continuation


ciao


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



Maman Sioux 27/06/2011 11:33



Eh bien, j'espère pour toi que le prochain allaitement sera plus serein, en effet. Personnellement, j'ai galéré les 3 premières semaines, quand il fallait utiliser les bouts de sein, puis tout
s'est mis en place et ça n'a été que du bonheur, j'ai toujours eu suffisamment de lait.


Oui, je conseille le livre du Dr Thirion et j'investirai aussi pour la prochaine grossesse je pense. J'aime beaucoup le début où elle explique clairement comment fonctionne la lactation et
détruit toutes les idées reçues sur l'allaitement, de façon à la fois objective et un peu humoristique. Par contre, quand elle dit que les bouts de sein en silicone doivent être utilisés de façon
TRES ponctuelle et absolument pas sur le long terme, d'un côté je comprends son message mais d'un autre côté, ça m'a perturbée pour les débuts de mon allaitement. Je me disais qu'il fallait
absolument que je trouve le moyen que mon fils tète sans, que c'était grave et tout. Alors que parfois, c'est LA solution qui permet à des mères d'avoir un vrai allaitement (cf ma copine Lily 2B,
dont la fille de 7 mois vient juste de lâcher les bouts de sein, et ça leur a permis de vivre un vrai allaitement jusque là). Mais sinon, c'est un excellent livre.


Mignon le petit neveu !! Il se souvenait de son propre allaitement ?


Bonne continuation à toi aussi !



fleur 25/06/2011 06:55



Je découvre ton article et ton dilemme, comme tu le dis si bien si tu te poses autant de question c'est que tu t'interroges et que tu n'es pas prête pour l'instant...


10mois c'est déjà une très belle aventure et une magnifique preuve d'amour que tu as donné à ton bébé.


Je pense que tu as raison de lui donner encore une chance sans t'acharner, les choses doivent se faire naturellement..Donnes lui la possibilité de têter et s'il n'en a plus envie il se sèvrera
naturellement..


Bon courage!


Biz



Maman Sioux 27/06/2011 11:28



Tout à fait ce que je pense faire. Merci pour tes encouragements !



Prune 24/06/2011 22:33



J'ai eu un genre de baisse de lactation comme ça pour ma première après l'arrêt des tirages, ça coïncidait avec mes règles (qui sont une cause possible de baisse de lactation)... Je m'en étais
aperçue à cause des couches, moins pleines, parce que niveau appétit en fait elle compensait avec les solides. Effectivement, 2 tétées par jour, ça peut ne pas être assez pour maintenir une
lactation... Ici c'est rentré dans l'ordre au bout de qq jours avec simplement plus de mises au sein.


Du coup si tu as envie de continuer un petit peu plus longtemps, le plus efficace ça sera de faire téter PtiTonique plus souvent, ça marche mieux que n'importe quel produit galactogène


Après savoir qd c'est le moment... moi je ne sais pas. Je crois que pour moi ça ne pourra jamais être le moment lol J'ai sevré mon ainée qd j'ai été enceinte de sa soeur, et malgré plein de
bonnes raisons objectives de vouloir ce sevrage, j'étais qd même triste. Là il n'y a pas de grossesse en vue, j'attends que ma deuz' se décide... ou pas ;-)



Maman Sioux 27/06/2011 11:25



Je tente actuellement de lui proposer le sein plus souvent. C'est un peu revenu ces derniers jours mais ça reste quand même une lactation plus faible que ce que j'ai connu. Si c'était le signe de
la reprise de mes cycles, ça m'enchanterait par contre


Moi aussi, je pensais soit sevrer Pti Tonique quand je serais enceinte du 2e, tout doucement, soit attendre qu'il s'en détourne. Mais comme ni l'un ni l'autre ne se profile, je suis obligée de me
poser la question pour de bon ! Allez, comme j'ai encore envie quand même, je vais tenter de continuer cet été et je ferai le point à la rentrée, s'il n'a pas arrêté de lui-même avant (vu que
d'ici 2 semaines, il devrait marcher tout seul, je pense que ça peut être une étape qui fera qu'il s'intéressera vraiment à autre chose).



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>