Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 10:26

Dimanche matin, j'ai fait une expérience étrange.

La nuit précédente, ma fille s'était, comme d'habitude, réveillée 4 ou 5 fois (et nous avec). En plus, j'avais même eu de la fièvre. Donc pas un modèle de nuit régénératrice. Par contre, je n'avais pas eu à me lever.

 

Petite parenthèse explicative : Nous avons vainement tenté une sorte de sevrage nocturne et pour ce faire, seul Mr Sioux se levait et rendormait, autant de fois que nécessaire, l'Iroquoise, dans ses bras. On a laissé tomber. C'est épuisant, ça ne marche pas et on n'est pas sûrs d'avoir pris le problème dans le bon sens en plus (à savoir qu'il faudrait peut-être pluôt commencer par l'aider à s'endormir seule - mais là encore, aucun succès à ce jour). Et puis Mr Sioux part en déplacement toute la semaine aussi alors ça règle temporairement la question.

 

Donc, disais-je, une nuit sans me lever.

Et bien malgré un réveil et un lever à 6h30 (les seins accessoirement archi plein et le pyjama trempé, forcément) et un passage obligé par le tire-lait de bon matin, je me sentais une autre femme.

Oui oui, n'ayons pas peur des mots.

Psychologiquement disponible, calme, patiente et de bonne humeur.

 

Ça faisait 7 mois que j'avais oublié.

7 mois que je ne sais plus ce que signifie une véritable nuit de sommeil mais surtout, 7 mois que je n'avais pas réalisé combien cela affectait mon humeur et mon quotidien.

J'enfonce certainement des portes ouvertes avec mes révélations du style : "je dors bien = je passe une bonne journée" mais je vous assure que le manque de sommeil peut faire oublier certaines évidences.

Je vous jure que j'ai été heureuse de constater que ça n'était pas vraiment moi, cette personne un poil aigrie et excédée qui ne supporte parfois plus grand-chose à la maison et n'a plus la force de s'attendrir sur les beaux moments : en réalité, c'est bien le manque de sommeil qui me vole et me pourrit tout ça.

Desfois que je ne sois pas déjà assez motivée, ça donne vraiment envie d'y remédier... Mais COMMENT ?? On cherche encore... (et bientôt, je vous ferai la synthèse de tous nos tests, même si tout doit foirer - au pire, on apprendra ensemble que finalement, "faut juste attendre que ça passe". ARGH).

 

Voilà, il n'y a ni morale ni happy end à ce billet.

Juste le petit bonheur d'avoir savouré, durant quelques heures (parce qu'en début d'aprèm, la fatigue revient un peu quand même, faut pas rêver, vu le passif), un autre "moi" et d'être rassurée de constater qu'il existe encore, sous la couche de la phénoménale dette de sommeil et du quotidien souvent usant.

***

La prochaine fois, je vous parle d'autre chose que de sommeil, promis ! (comment ça je vire obsessionnelle ???)

C'est prévu en plus, et c'est en brouillon mais ça demande un poil plus de réflexion et bon, le temps toussa, vous voyez quoi...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

oops 13/03/2013 22:20

La génération d'avant ne faisait pas mieux, ça dépend juste des enfants. Je suis l'aînée d'une ribambelle de frère, sœur, cousins, et cousines : il n'y a pas de règle, même sans allaiter (aucun
d'entre nous) et sans cododo (ou plutôt sans volonté d'en faire). Dans les faits, ma sœur a rejoint ma mère jusqu'à plus de 4 ans, j'ai des cousines encore "pires"...
Je me souviens de m'être endormie souvent avec ma sœur dans le lit d'à côté... et d'être réveillée par les ronflements de mon père ! :)

J'ai l'impression que plus que les réveils, c'est le fait de se lever qui est terrible. Difficile de reprendre le train du sommeil une fois qu'on a posé le pied au sol. Donc chez nous, la technique
pour récupérer (et éviter le manque de sommeil chronique), c'est d'éviter de se lever. Donc avoir des lits à géométrie variable.
Sachant que monsieur ne se lève jamais chez nous, car il dort avec une aide respiratoire (un masque branché à une machine pour éviter les apnées du sommeil). Ce qui donne :
- 2 filles, donc 2 lits cododos dans notre chambre (de mon côté)
- un lit version "montessori" dans la chambre des filles : un simple matelas au sol, taille adulte et bien épais pour être confortable. Et un énorme plaid au bout.

Quand j'endors ma petite dernière et que monsieur est là pour gérer la grande... je m'endors avec elle, sur le matelas au sol. C'est parfois 19h, ce qui veut dire, sauter le repas du soir,
m'endormir toute habillée, et pas de soirée en amoureux. Mais tant pis ! Surtout qu'en général, les plus longues heures de sommeil ininterrompues sont en début de nuit.
Quand je me réveille (ou plutôt quand la petite miss me réveille), soit je reste où je suis (parce que j'y suis très bien !), soit je rejoins mon lit. Avec ou sans elle, ça dépend de son type de
réveil (bruyant ou pas). Et ça dépend aussi si la grande en a profité pour squatter ma place ou pas... :)

En clair, rester cool sur tout le reste, et protéger le sommeil de chacun avant tout. Parce que ce que comme tu le décris si bien, c'est juste une torture qui altère le caractère.

Et je n'ai aucun doute qu'à 15 ans, elles ne voudront plus dormir avec nous, alors je profite de ces câlins et de cette bonne odeur de bébé ! :)

working mom 04/03/2013 20:35

je pense que nous faisions nos nuits tôt dans le souvenirs de nos parents pour 2 raisons: ou ils ont la mémoire courte ou la méthode laisser pleurer était très répandue et l'enfant se résignait
malheureusement mais pour autant, l'enfant ne se sentait pas mieux. Je te souhaite de nouvelles nuits réparatrices, bon courage!

Madame Sioux 07/03/2013 08:58



Dans notre cas, ma mère l'avait quand même noté donc il faut croire que c'est vrai... Après, nous a-t-elle laissé pleurer et souhaite-t-elle l'occulter ? J'ai l'impression que ça dépend aussi un peu de notre posture vis-à-vis de l'enfant et de l'état d'esprit dans lequel on le pose
dans son lit... j'espère y revenir dans un article. Mais clairement, pour moi, surtout les premiers mois, poser mon bébé tout seul dans sa chambre dans son lit, c'était un peu l'abandonner et ne
pas lui offrir le contact dont il avait besoin. Alors forcément, bébé le ressent aussi et ne veut pas se séparer, je pense



AnneLaure 04/03/2013 14:33

Super nouvelle ça! Et félicitations à l'iroquoise!
Bises

Madame Sioux 07/03/2013 09:09



Heu... j'ai pas dit que l'Iroquoise avait dormi hein ! (au contraire !!!) Juste que Mr Sioux avait géré tout seul et de temps en temps, ça fait du bien



sophie 04/03/2013 13:41

Le sommeil ça change tout ! La journée est tellement plus ensoleillée quand on a passé une bonne nuit réparatrice. A croire nos mères, nos enfants sont la 1ere génération de bébés qui ne dorment
pas de l'Histoire...;) ! Allez, dans quelques années, ça sera nous qui raconterons des bobards à nos filles/fils ;D : "quand vous étiez petits, JAMAIS on n'avait entendu parler du Terrible Two..."
;D !

Madame Sioux 07/03/2013 09:03



De ce point de vue là, ma belle-mère est plus honnête (ou juste ma mère était over chanceuse) : elle m'a confié que son 1er avait ses nuits vers 18 mois et mon mec à 2 ans (les 2 ayant 15 mois d'écart... respect !!!). Alors bon, ça me rassure un peu, merci belle-maman !!!


Ahahaha, oui, on va bien se marrer à leur raconter des bobards : "toi tu mangeais tout seul et proprement à 12 mois, c'était super !!" #mouarf



LoupyRose/HannahSue 04/03/2013 13:27

C'est clair que le sommeil...wouah quoi !! On ne peut vivre sans ! Et quand je vois l'état dans lequel je suis après un "bal" de MissChoup' -ou de nos voisins mais ceci est une autre histoire!- je
ne peux que compatir :)

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>