Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 00:30

... ou comment sevrer Pti Tonique tout en douceur, à la fois pour lui et pour moi ?

L’idée me travaille depuis un moment mais elle se précise de plus en plus, toujours pour une question de retour de mes ovulations (je ne dis pas « retour de couches » parce que je suis quand même censée l’avoir eu 3 mois après l’accouchement) mais aussi parce que j’éprouve parfois une certaine lassitude. Ce ne sont plus les longues tétées câlins des débuts. Ces tétées sont différentes, plus brèves, plus « impératives » de la part de Pti Tonique je dirais. Elles restent de forts moments de partage privilégié et certainement de réconfort pour lui mais parfois, ça me semble vite expédié, un peu moins tendre qu’auparavant. En fait, mon envie est très fluctuante. Il y a toutes les raisons évoquées ci-dessus d’un côté, et aussi la difficulté à envisager que cela s’arrête définitivement d’un autre côté.

Dans ma bible de l’allaitement, il est conseillé d’entamer le sevrage à des périodes propices, c’est-à-dire en-dehors de toute période de stress, sans se brusquer et sur une plage de temps assez longue (pas en un week-end par exemple) donc les vacances sont souvent une période recommandée.

Mon but actuel serait de passer d’environ 2 tétées par jour à une seule. Sauf que chez nous, qui dit vacances dit davantage de moments ensemble, de proximité donc davantage d’opportunités pour Pti Tonique : la semaine dernière, on en était presque à 4 mini-tétées par jour ! Et dans ces moments-là, difficile de détourner son attention. Et encore plus difficile pour moi de lui refuser mon sein alors qu’il tapote le haut de ma poitrine du bout de ses mignons petits doigts, qu’il me regarde par en dessous avec cet air attendrissant, tout en poussant de tous petits cris interrogateurs, semblant signifier « Alors, quand est-ce que tu le sors ton tétou ? ». Et si ça ne vient pas assez vite, il tire sur mon décolleté et va tapoter mes seins – là, je fonds… Sans compter les fois où une petite tétée semble lui faire tellement de bien, lorsqu'il arrive en terrain inconnu (chez des gens, à l'extérieur) ou qu'un cauchemar le laisse hurlant et difficile à apaiser...

Ce que j’aimais beaucoup au départ dans l’allaitement, c’était entre autres ce sentiment d’être aussi indispensable à mon bébé (comme si j’avais besoin que cela me soit sans cesse confirmé), que moi seule pouvait le nourrir, puis l’apaiser, lui procurer un tel sentiment de réconfort et de bien-être. Et en même temps, par moments, je me demandais – parano et angoissée – si mon fils m’aimait aussi en-dehors de mes seins rassurants et nourrissants… Si pour lui j’étais autre chose qu’une poitrine contre laquelle se blottir et s’endormir.

Et bien à présent, plus le temps passe, plus j’en suis sûre (pas trop tôt !), j’en ai eu plusieurs fois la « preuve » (si besoin en est) : des moments où il m’apporte un livre qu’il veut que nous regardions ensemble, des moments où il se dirige vers moi tout sourire en disant « mAmaaaaannn » puis en enfouissant son visage contre mes jambes qu’il sert un instant contre lui, des moments où il me sourit en me voyant simplement entrer dans la pièce après une absence de 2 minutes, toutes ces activités que nous partageons et qui lui plaisent, je le sais, je le sens…

Alors pour réduire le nombre de tétées, Papa Sioux et moi nous sommes demandés quelle tétée supprimer. Pour moi, celle du matin est incontournable, c’est souvent la seule façon de calmer ses pleurs quand on le lève, il n’attend d’ailleurs que ça ! Mais pour Papa Sioux, il vaut mieux garder celle du soir, notamment dans le bain où c’est difficile d’esquiver du sein quand on a un bébé qui vous escalade ou se contorsionne pour venir téter quoiqu’il en coûte ! (et je n'ai pas envie non plus de renoncer à notre bain tous les deux, moment de détente privilégié où je ne me consacre qu'à lui et où on rigole bien !).

Sauf que si on enlève celle du matin, ça veut dire avoir un biberon prêt à dégainer dès le 2e chouinement de Pti Tonique (le 1er, souvent, on l’entend pas, on est encore dans le coltard) or nous, le matin, on est des feignasses : on va chercher bébé et on le ramène dans notre lit histoire de grapiller encore quelques minutes de « comatage » (et de tartes dans la gueule, accessoirement - Pti Tonique est un enfant plein de délicatesse).

 

sevrage-en-question.jpg

 

Bref, sérieusement, je sais plus trop comment m’y prendre parce que je n’ai pas non plus le cœur à refuser le sein à mon bébé, tout en sachant qu’il est très difficile de le distraire quand il a décidé qu’il voulait téter (on pourrait aussi l’appeler Idéfix).

Y’a-t-il dans l’assemblée des mamans qui ont sevré leur bébé autour d’1 an et qui auraient des conseils ? Merci d’avance !

 

Edit : une précision. Les 2 tétées dont je parle sont des tétées-câlins pour Pti Tonique car dans tous les cas, je complète celle du matin par un biberon (sinon, il a trop faim, dans la mesure où je n'ai plus beaucoup de lait) et le soir, il a un vrai repas solide dans tous les cas (sinon il ne tient pas la nuit !).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mère geek 25/08/2011 12:31


Il a du solide le soir, depuis ses 6 mois. Là on en est à 1 petit pot de légumes, 1 petit pot de fruits, 1 quignon de pain, de l'eau et un yaourt/biberon de 210mL. Et il picole la nuit. Mon fils
est un morfalou !


Maman Sioux 25/08/2011 23:12



Ah oui ! C'est vrai qu'on a pas tout à fait les mêmes modèles ! lol



Mère Geek 24/08/2011 01:20



Bienvenue dans la galère de "c'est trop bien d'allaiter mais comment arrête-t-on ?"


Cette semaine, c'est l'arrêt du sein la nuit, en espérant que ça motivé bébé geek à dormir un peu plus la nuit, malgré la canicule. Donc le père donne du bib. Mon gamin n'est pas fan de yaourts
(il adore ça) comme Ptit Tonique, et il en a à ses repas, mais la nounou me l'a confirmé : "il veut son lait" (sous entendu "pour la sieste"). 


Après avoir arrêté une semaine (pour cause de baby-sitting par les grand-parents) et que Bébé Geek ait repris le sein, tout content, je me dis juste que je n'arrêterais pas avant ses 1 an. Mais
depuis cet épisode tout ce que je continue comme allaitement c'est du bonus.


Là, dans 2 jours, j'ai une opération dentaire. Je prendrais des antibios et des anti-douleurs et c'est prioritaire sur mon allaitement pour moi. Donc, un sevrage ?


Une amie me disait qu'elle avait arrêté pour les 1 an de sa puce, du jour au lendemain. C'était bib de lait entier bio, et basta. (Bon elle a une vache pour ses enfants, agriculteurs, tout ça.)


 


Bref, je n'ai pas trop LA solution. Peut-être attendre qu'il soit à l'aise chez la nounou, avant d'arrêter la tétée du bain ?



Maman Sioux 25/08/2011 10:55



"c'est trop bien d'allaiter mais comment arrête-t-on ?" => c'est tout à fait ça !!!


Lait au bib ou yaourts, peu importe je dirais, du moment qu'il a son quota de produits laitiers !


En effet, je vais attendre qu'il soit à l'aise chez la nouvelle nounou pour re-tenter un sevrage progressif parce que là, ça lui ferait beaucoup d'un coup, le pauvre !


En ce moment, je ne prends plus forcément mon bain avec lui donc la tétée en question saute. Mais du coup, il la prend avant ou après (le p'tit malin !) ou parfois pas du tout (c'est arrivé 2
fois ces derniers jours)... Mais on essaiera de supprimer celle-là en effet, quand il sera à l'aise dans son nouveau mode de garde. Et puis je compte sur la nouvelle dynamique avec les 2 nounous,
les 7 autres gamins, les fréquentes sorties, etc pour que ça change son appréhension des choses et aussi ses besoins de "bébé" un peu.


C'est bien de supprimer la tétée de nuit, c'est une bonne étape et j'imagine que ça va aider ton fils à faire ses nuits, sachant qu'il ne peut de toutes façons pas avoir le sein rassurant de
maman ! Vous lui donnez du solide le soir ou juste une tétée ? parce que chez nous, les nuits ont commencé (à 8 mois et demi) quand il a du solide le soir et qu'il était calé pour la nuit !!




Marine 19/08/2011 14:28



Pour répondre à ta réponse, j'ai eu mon retour de couches 9 mois après mon 1er accouchement, mon gynéco m'a fait faire un bilan hormonal et on découvre un problème de thyroïde (j'en avais déjà eu
à 20 ans). Les hormones c'est très très fluctuant donc une grossesse peut tout chambouler.


Pour moi c'était un problème d'hypothyroïdie (avec des mots comme TSH et T4...), contre toute attente je suis tombée enceinte très rapidement après ce bilan pas terrible et pendant la grossesse
tout est revenu dans l'ordre...Donc je n'ai pas eu le temps de prendre un traitement, mais mon gynéco aurait préféré que je ne sois pas enceinte pour pouvoir soigner tout ça. 


Si tu vois un gynéco bientôt je pense qu'il te prescrira un bilan hormonal pour voir si quelque chose est déréglé mais ne t'en fais pas ça n'a jamais empêché de faire un petit deuz' ;)


 



Maman Sioux 20/08/2011 00:04



Ah ces histoires de thyroïde, beaucoup de personnes en souffrent aussi autour de moi !


En effet, on verra ce que me prescrit le gynéco début septembre mais je suis sûre que ça sera normal. Je crois que je vais juste devoir être "patiente"...



Ali 19/08/2011 12:02



Qui t'a dit qu'arrêter d'allaiter ferait revenir ton ovulation... ? Je sais que c'est fort possible, mais elle peut revenir sans ça. C'est triste d'arrêter pour ça je trouve... tu as vu un
gynécologue finalement ?


Plein de femmes ont leur retour de couches en allaitant (j'en ai fait parti. Ma copine est tombée enceinte de jumeaux tout en allaitant les 2 premiers... 


J'espère pour toi que ça ne va aps tarder !!



Maman Sioux 19/08/2011 22:07



Je sais qu'on peut tomber enceinte en allaitant, c'est juste que dans mon cas, je vois bien que la machine est sur pause, malheureusement.


En toute logique, arrêter fera revenir mon ovulation. Par contre, ça peut effectivement mettre 2 mois, alors que j'aurai mon retour de couches dans 1 mois en continuant d'allaiter... on peut pas
savoir ! C'est sûr que je l'aurai forcément un jour, allaitement ou pas. Mais QUAND ? J'ai envie d'accélérer les choses, par tous les moyens possibles. Mais bon, je vais prendre patience (ou
tenter autre chose qu'arrêter l'allaitement).


 



Sissi 16/08/2011 20:09



Je te comprends, le plus dur ce sont les tétées calins, j'ai arrêté de lui donner des tétées calins la journée pour commencer. Je l'ai berçée à la place, embrassée, calinée. Elle a appris à
s'endormir pour les siestes seules. Le soir, il restait encore la tétée calin après son bib, j'ai décidé là aussi de ne plus lui donner. C'est l'Homme qui a pris le relais pour l'endormir le soir
en la berçant et ça a marché. J'ai donc mis un terme à l'allaitement à ses 7 mois et demi après plus d'1 mois à cogiter sur comment faire. Or, il n'y pas de solution à comment faire. La solution
est le déclic qui te fait te sentir toi prête à arrêter de lui donner sa tétée calin. Voilà je crois que tu es donc la seule à détenir la réponse



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>