Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 11:07

Ce n'est pas la première fois que je me pose la question.

Je ne veux pas dire par là "est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que je sois rentière et fasse le tour du monde ?" parce que là, la réponse est évidente...

Non, il s'agit de savoir si ma personnalité et mes envies cadrent avec les obligations et le rythme de travail de tout salarié lambda (mon compte en banque, j'ai déjà son avis, je sais qu'il préfère que je travaille).

  • J'ai beaucoup de mal avec les contraintes, comme je le disais l'autre jour en commentaires sur le blog de La Mère Joie. Je n'ai jamais pris autant de plaisir à faire un truc que lorsqu'il n'était pas "obligatoire".
  • Du coup, je travaille mieux dans l'urgence. Tant que ça n'est pas le dernier moment, je trouve toujours un moyen pour faire autre chose que ce que je "dois" faire. Bon, je finis quand même par le faire parce que j'ai une conscience professionnelle et que je suis plutôt quelqu'un de sérieux, malgré tout.
  • Alors que mon esprit a tendance à foisonner d'idées en permanence et à partir dans toutes les directions au fil de mes pensées, je le trouve carrément nébuleux quand il s'agit de travailler. Je sais quelle place j'aimerais avoir dans mon entreprise, quel rôle j'aimerais jouer et comment je me vois mais concrètement, je me fais souvent l'effet d'un mollusque qui remet ses grandes décisions au lendemain et qui s'en veut toujours d'avoir été prise de court par la demande d'une collègue (ou pire, d'un supérieur), parce que je SAIS que j'aurais pu anticiper la demande (et donc paraître davantage pro-active). Mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à être pro-active, dynamique, etc. Je me sens en permanence plombée - et je ne crois pas que ça soit uniquement depuis que j'ai Pti Tonique et donc beaucoup d'heures de sommeil à rattraper.

Evidemment, le mail de mon big boss (qui n'est pas le même que mon "boss", celui "à la cool" dont je parlais hier sur Twitter, même s'il a autant son mot à dire que le big boss, mais ne le fais pas de la même façon) ce matin m'a remise en face de mes questionnements et surtout de mon comportement au travail, de mes actions et de mes non-actions.

 

Et cela soulève 2 autres points :

  • je SAIS que je ne suis pas faite pour rester à la maison. Je n'y vois plus, comme auparavant, un manque de réalisation et de perspective, mais je garde tout de même en moi ce besoin de me sentir "utile" ou "active" dans la société, comme la plupart des gens, qui travaillent. Pas de débat là-dessus, je sais qu'on est aussi très utile à la société en s'occupant de sa maison et de ses enfants mais dans ma tête, ça ne fonctionne pas comme ça. Pour me sentir valorisée et l'égale de mon conjoint, j'ai besoin d'avoir aussi une activité propre et de ramener un salaire (même s'il est moindre, ça, je m'en fous). De toutes façons, je l'ai bien vu pendant mon congés mat', je tourne en rond au bout d'un moment. Autant quand je suis au boulot, je rêve de ma maison et d'avoir du temps pour y faire du rangement et en profiter ; autant quand j'y reste de façon "forcée" (congé patho pour MAP par exemple), je perds le goût d'y faire tout ce que je souhaitais au début.
  • serais-je plus efficace et plus disciplinée dans mon travail (j'entends par là ne pas attendre le dernier moment pour faire les trucs urgents ou ne pas me dire que je m'y mettrai après avoir regardé le Xe épisode de Desperate Housewives) si je travaillais pour moi, à la maison, à mon rythme ?

 

Je vis mal le fait de ne pas parvenir à tenir la position de "leader" dans laquelle je m'imagine dans mon travail. De plus, la position de "suiveur", comme me le reproche big boss, ne cadre pas vraiment avec mon contenu d'emploi.

J'avoue que je suis paumée. Il va falloir que je cogite sérieusement ce week-end parce que la semaine prochaine, j'ai un entretien avec big boss et je dois lui dire ce qu'il en est de ma motivation et du rôle que je souhaite vraiment avoir dans l'entreprise.

Hard là...

 

travail.gif

 

Edit : Dans ma tête, j'ai l'impression que les choses fonctionnenet comme ça : tout est nébuleux, plein de brouillard en permanence. Puis je cogite un peu et tout à coup, HOP, fulgurance, une idée surgit, une connexion se fait me permettant d'appréhender un truc. Quand on me parle et que ça m'oblige à mouliner intellectuellement (genre pas pour parler météo ou bébé), j'ai l'impression que parfois, la fulgurance va se faire et d'autres fois non. Et quand non et que je suis au boulot, bin ça le fait pas, ça donne une suiveuse béni oui-oui qui ne propose rien...

Partager cet article

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans Maman bosse (ou pas)
commenter cet article

commentaires

Ginie 20/04/2016 07:56

J'arrive bien longtemps après la "tempête" et je me demandais où vous en étiez car votre vision et votre parcours me font penser à beaucoup de personnes que je connais, et dont je fais partie et qui sont ce qu'on appelle "à haut potentiel" (pour les enfants, on dit communément "précoce" même si le terme n'est pas approprié puisque cela continue à l'âge adulte)... Avez vous exploré la piste psychologique durant vos questionnements ? J'espère en tout cas que cela va mieux pour vous.
Bonne journée !

Madame Sioux 20/04/2016 10:17

Bonjour Ginie, j'ai effectivement explorer cette piste en 2014. Elle ne m'a pas offert de grande révélation mais des éléments de compréhension intéressants. Et je me suis aussi retrouvée récemment dans la lecture de cet article : http://www.maispourquoijedeviensmerebordel.fr/2016/04/6-ans-25-kilos-1-enfant-4-livres-et-1-coworkcreche-plus-tard.html
L'idée que finalement, on a ce besoin de stimulation et de projets multiples, qui sont aussi fatigants que nécessaires à notre fonctionnement j'ai l'impression.
Et puis je me suis mise à mon compte et c'est une solution intéressante, même si elle offre peu de cadres. Et vous, comment gérez-vous ça ?

sophie 16/05/2011 11:18



Pour te répondre, j'ai toujours bossé dans le privé mais en milieu associatif, avec une organisation du travail, de la hierarchie... qui n'ont pas grand chose à voir avec une entreprise plus
traditionnelle. Et quand je disais "poste pépère" ça ne voulait pas forcement dire "sans stimulation", mais plutôt avec des horaires fixes, sans rien ramener à la maison, avec des week ends, sans
fatigue physique.


En tout cas, bonne chance pour mardi !



Maman Sioux 17/05/2011 14:44



En fait, dans le sens que tu le décris, j'ai déjà un "poste pépère" ! lol Disons qu'une fois que j'ai quitté le boulot le soir, c'est pour de bon : pas de travail à la maison, pas de rallonge
d'horaires car bébé à aller chercher, pas de prise de tête (sauf récemment).


Il se trouve qu'ici aussi, la hiérarchie n'a rien à voir avec les systèmes standards... c'est justement à ça que j'ai du mal à m'habituer ! La suite au prochain épisode (demain si j'ai le temps)
!!!



stephaline 14/05/2011 10:02



Pas simple ton dilème ... je rencontre souvent dans mon job les mêmes interrogations et parfois, le chemin me semble au contraire très clair.


j'aime mon travail et les responsabilités qui vont avec. Avec lui j'ai liberté, autonomie et dévéloppement personnel et intellectuel cependant, j'ai toujours l'impression que je le vis au
détriment d'autre chose ... Surtout depuis que je suis maman ...


Les horaires sans fin, la pression du travail rendu dans la minute alors que mon planning de "working girl mama" ne me le permet pas, etc etc ... me pose des problèmes.


Je pense qu'il s'agit bine la d'un problème lié au femmes active d'aujourd'hui et que malheureusement, vu nos contraite bancaire, les solution sont minces ...


Bon courage pour ton entretien


bises



Maman Sioux 14/05/2011 23:12



Tu as raison, le planning d'une working mum est difficile à faire concorder avec les impératifs et parfois les urgences de la vie d'entreprise ; nous sommes donc condamnées à nous prendre la tête
pour tout concilier, ce qui n'est pas vraiment juste.


Mais j'ai de la chance, je crois que cela, mes employeurs l'ont compris et ne me reprochent pas d'avoir des horaires "fixes" et non extensibles. Il s'agit davantage de mon positionnement par
rapport aux autres et de ma capacité à aller plus loin que ce que l'on me demande, à créer, à voir plus loin pour le développement de l'entreprise (en pleine croissance) pendant mon temps de
travail. D'un côté, j'aime assez être pépère au quotidien et d'un autre côté, ça n'est pas satisfaisant intellectuellement et ça n'est pas vraiment moi. Mais comme tout est un peu "brouillardeux"
dans ma tête en permanence, je crois que j'ai besoin d'être stimulée et relancée par les autres, là où on attend de moi que je sois complètement autonome et que j'ai un métro d'avance. Pas
évident !



la.maman.oiseau 13/05/2011 21:28



Comme quoi, la maternité fait prendre beaucoup de décisions quant au travail… je ne vais pas être la dernière à te le dire. En quittant mon ancien job, je rêvais d'une place de "planquée" pour
2-3 ans, histoire de profiter de ma louloute. Et puis, les circonstances ont fait que je me suis embraquée dans tout l'inverse. Mais c'est vraiment quelque chose qui me ressemble et qui est ultra
stimulant. Alors, la moralité de cette historie (tin-tin-tin), c'est qu'il faut s'écouter, mais surtout essayer de faire quelque chose qui nous plaise vraiment. Parce qu'on trouvera toujours le
temps qu'il faut pour nos enfants, parce qu'ils sont ÉVIDEMMENT prioritaires.



Maman Sioux 14/05/2011 23:06



En fait, il semblerait que la maternité change complètement notre vision des choses et notre appréhension du monde. Alors le travail, celui qui occupe une grande partie de notre temps, que l'on
aimerait souvent passer davantage avec nos enfants, est a fortiori un sujet de questionnements !


Je pense avoir trouver quelque chose qui me plaît vraiment là où je suis actuellement. Ou en tous cas le mieux possible dans les circonstances actuelles. Il me reste à peaufiner mon
positionnement et à finir de faire ma place, suite à mon arrivée dans l'équipe il y a 1 an. C'est particulier une PME, l'investissement de chacun compte pour beaucoup dans la réussite de
l'entreprise, tout le monde fait "un peu de tout" étant donné les effectifs, ça demande de l'adaptabilité, de l'anticipation, de comprendre les rôles (multiples) de chacun... C'est peut-être ça
que je n'ai pas encore complètement intégré.


En tous cas, je suis contente que tu aies trouvé un boulot stimulant et qui te corresponde, même si c'est pas un truc pépère : l'Oisette sera ravie d'avoir une maman dynamique et épanouie !



lily2b 13/05/2011 16:31


C est une réflexion qui n est pas simple mais déjà tu sais que tu n est pas faite pour rester à la maison donc tu as déjà éliminé un point. Laisse toi un peu de temps pour tes perspectives de
carrière que ce soit là ou ailleurs, la fatigue des nuits hâchées n aide pas. Courage pour le rdv ! Bisous.


Maman Sioux 14/05/2011 22:52



Merci. J'espère y voir clair d'ici mardi et avoir du solide à proposer parce qu'en plus, le big boss est très charismatique et c'est pas évident de discuter avec lui...



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>