Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 06:30

A l'époque où je n'étais pas encore en couple de façon "stable" et où je désespérais de trouver le mec de ma vie (21 ans... normal, la fin du monde quoi !), il faut savoir que j'avais 2 critères concernant ledit mec :

  1. THE critère no negochiabeul : qu'il soit plus grand que moi. Ouais, y'en a qui s'en tapent, mais moi pas. Je fais 1m73 donc des mecs plus petits, ça existe. Et moi, je suis restée dans les bons vieux schémas débiles de l'homme protecteur et donc, plus grand (chacune ses tares, hein). D'ailleurs, la seule fois où j'ai accepté de passer outre ce principe (il faisait 1m70), ça a duré 2 jours et demi alors franchement, c'est bien la preuve qu'il y a des choses sur lesquelles on ne transige pas !
  2. le critère auquel je pensais moins mais qui me paraissait évident en certaines occasions (genre coupes du monde, etc) : PAS un footeux ! Il faut le savoir, j'ai été élevée dans une famille foncièrement anti-foot, qui trouve cette débauche de fric et de petites natures qui aiment se jeter dans le gazon humide à toute occasion franchement insupportables, qui ne supporte pas de voir sa vie télévisuelle et culturelle polluée par ce sport soi-disant rassembleur mais surtout omniprésent, que des tas d'autres sports mériteraient ne serait-ce qu'1/10e de l'attention portée et de la promotion faite au foot, etc.

Tout ça pour dire, et vous le voyez arriver gros comme une maison, que quand au bout d'un mois, je me suis dit "celui-là, c'est sûr, c'est le mec de ma vie" et qu'il s'est avéré que Monsieur aimait et jouait au foot... j'étais pas dans la mouise !

Le quotidien avec mon footeux, ça donne ça :

 

Capitaine

Quand je l'ai connu, Papa Sioux était le capitaine de l'équipe de foot de son école d'ingé. Très souvent, il courait sur un stade situé non loin de mes salles de cours, dans sa jolie tenue de numéro 6, estampillée dans le dos avec son surnom de foot player ! J'essayais de le distinguer de loin mais bon, ils étaient tous habillés pareil en fait alors c'était vraiment histoire de dire (c'était le début aussi, faut m'excuser).

En arrivant à son job actuel à Lyon, il est rapidement devenu capitaine de l'équipe aussi. D'ailleurs, il a jamais compris pourquoi, dit-il. Enfin là, outre le prestige, c'est devenu un chouïa plus relou puisque (certaines me comprendront)... régulièrement, on se récupérait une bonne vingtaine de maillots à laver ! Tu sais, les trucs en filets de doublure de slip, aux couleurs criardes et moches qui puent le sportif transpirant en bout de course ? Ca !

chasuble-foot.jpg

hum, l'effluve me revient, rien que de la voir, la chouette chasuble rouge...

 

Mais à part ça, il faut savoir que mon footeux, il rigole pas avec la tenue ! Comme dans la vie de tous les jours, où je l'ai découvert souvent bien plus coquet que moi (en même temps, me connaissant, c'est pas difficile), la tenue de foot se doit d'être propre et neuve, "la classe", c'est important ! (bon, ça veut pas dire que je connais pas la serviette humide au fond du sac, nous y reviendrons). Donc en gentil capitaine, Papa Sioux se chargeait en début de saison d'aller courir les Decathlon du coin (et moi avec) pour acheter des tenues identiques Kipsta à tous "ses" joueurs. Nous v'la t'y pas en train de négocier le prix de 5 paires de chaussettes de foot en taille 45-47 et de faire des essayages de chaussures à crampons. (Ah !!! L'amour...). Sans parler de l'avance des frais que nous faisions à cette occasion, of course !

IMG_1382.jpg

elle est belle la paire de mon homme, hein ? (oui oui, je parle bien chaussettes, bande de tordues !)

 

Dans la belle-famille

Dans la belle-famille, tout le monde regarde le sport à la télé, et surtout le foot. Bon, y'en a certains qui s'y intéressent plus que d'autres mais si y'a du foot à la télé et qu'ils sont là, ils vont tous regarder. Même ma belle-mère, qui lorsqu'elle a rencontré mon beau-père s'en tapait un peu, s'y est mise et regarde avec eux et avec un certain intérêt (mais elle ne crie pas devant les buts comme les mecs et elle en a rien à faire si elle rate un match). Du coup, quand on va passer des week-ends chez les BP et qu'il y a match (SUUUuuuper important le match, tu comprends, c'est Milan AC contre le Barça, le match du siècle, pauvre inculte !), je me retrouve dans la salle à manger avec belle-maman qui me tient gentiment compagnie, on se tape la discut'. Du coup, à la fin du week-end, j'ai plus parlé avec sa mère que Papa Sioux lui-même (et je lui apprends donc des trucs), mais bon...

Par contre, au début, genre les 2 ou 3 premières années, ils s'accrochaient à l'idée que j'allais finir par changer d'avis, par m'y intéresser un peu, par me laisser lentement couler dans le moule du matage télévisuel footballistique et qu'à défaut d'aimer, je m'y ferais et subirais gentiment. Ils me connaissaient encore mal.

Quand je dis que je peux pas saquer le foot, je plaisante pas.

 

Le quotidien

Ici, le foot, c'est donc le soir en semaine pour les matchs inter-entreprises auxquels l'équipe de la boîte de Papa Sioux participe. Et aussi entre midi et deux pour les entraînements (ça, ça va, puisque ça prend pas sur notre temps familial). Avant la naissance de Pti Tonique, il y a avait le match de foot le lundi et l'entrainement du tennis un autre soir en semaine. Quand je suis tombée enceinte, j'ai prévenu Papa Sioux qu'il allait devoir choisir pour ne garder qu'une seule activité le soir en semaine parce que y'avait pas moyen que je m'occupe seule du bébé et qu'en plus, y'avait pas moyen non plus que je sois la seule à avoir aucune activité personnelle tandis que lui en aurait 2 ! (namého dis donc !!)

Papa Sioux est raisonnable et surtout, il surkiffe son Pti Tonique donc il n'y a pas eu trop de problème de mise en place du nouveau rythme. Quand les entraînements de tennis sont revenus, il a arrêté momentanément d'aller aux matchs de foot. Ah oui, et à la naissance de Pti Tonique, il avait aussi passer le relais pour la gestion de l'équipe et n'est plus capitaine. Sauf que y'a encore des gars qui le savent pas et qui l'appelent de temps en temps pour savoir où a lieu le match du lundi soir ! Car la rencontre inter-entreprise du lundi soir, elle se joue soit à domicile (stade à côté de son boulot), soit au domicile de l'autre boîte. Papa Sioux part donc jouer à Perpétte La Galette certains soirs et ça le fait pas rentrer très tôt tout ça ! Surtout qu'après, faut bien manger pour compenser l'effort fourni donc ces messieurs vont se payer un petit Mc Do avant de rentrer au bercail (trop dur la vie)... à 23h en général (bin oui, y'a quand même boulot le lendemain).

C'est moi qui lave le linge footesque de l'homme. Ne vous insurgez pas, je m'occupe de toutes façons de TOUT le linge de la maison et c'est un choix, comme ça je suis sûre que c'est bien fait (j'ai mes petites manies). Donc ça serait mesquin de tout laver sauf ses affaires de foot. Par contre, il arrive parfois que j'ai du retard dans les machines et là, le lundi matin arrive, Papa Sioux fait soudain le point sur son sac de foot et se rend compte qu'il n'a aucune affaire propre dedans. Il me demande où sont ses fringues. Je lui réponds "dans le linge sale". Là, il fait une drôle de tête mais généralement, il ne moufte pas (ou alors pour rigoler... ouais ouais, fais pas trop le mâlin va !) et je lui rappelle que si y'a des trucs urgents à laver, il faut me prévenir un peu plus tôt que la veille. Point.

Le truc qui me soule, ce sont les affaires de sports sales jetées négligemment par terre à côté du panier de linge sale (bon d'accord, il est souvent plein), en boule, le tout bien humide. Ce qui fait que si ça n'est pas lavé de suite, ça devient vite puant. Je rappelle alors à Papa Sioux que ça coûte rien de déplier un peu le tas B***EL !!! parce que c'est dégueu sinon et une fois, ça avait même attiré des fourmis (par l'odeur alléchées...) qui squattaient sous le tas humide et se sont barrées quand je l'ai soulevé (beurkkkk). En plus, le tout est généralement enrobé de sable (je suis sûr que le match de foot est un prétexte et qu'ils vont en fait se taper une partie régressive de jeu dans un bac à sable du quartier), qui vient ensuite se mélanger au reste du linge et qu'y a-t-il de mieux que du sable plein son panier, je vous le demande ???

 

Le foot "télévisuel" (ou "en télé" comme diraient mes grands-parents)

Papa Sioux regarde les matchs qu'il juge importants (et comme j'y connais rien, je suis sûre que je me fais avoir). Bon ok, y paraît qu'il ne regarde pas TOUS les matchs et que j'ai pas à me plaindre. Mouais... j'ose même pas imaginer ce que ça donne un mec qui regarde TOUS les matchs alors. Mais quand même, Papa Sioux, il aime bien passer la soirée à chercher en streaming un match qui passe sur Canal + (que nous n'avons pas, OUF !).

A la mi-temps, beau-papa appelle et ça commente (moins ces derniers temps, c'est vrai). Desfois que Papa Sioux n'aurait pas assez commenté tout seul pendant le match, à coups de "Non mais c'est quoi ça M'sieur l'arbitre !!!" (il a toujours l'espoir que ce dernier l'entende, même si je lui ai expliqué plusieurs fois que c'était pas possible), "Allez allez, allez, ouais, Buuuuuuut !!!!", "Allez, pan ! Rhooo et merde ! Non mais ça joue mal, ça joue mal !!!" (bin éteins la télé alors chéri !)...

Quand même, les soirs où je veux vraiment regarder un truc qui me plaît à la télé, on négocie et Papa Sioux se débrouille pour voir le match sur internet. On est alors côte à côté sur le canapé, regardant chacun dans une direction... (quoi, c'est pas ça la définition de l'amour ?)

 

En tous cas, pour me mettre dans le bain, en 2006, année de notre rencontre, la finale de la Coupe du Monde est tombée le soir de mon anniversaire. "Non mais si tu veux, je la regarde pas hein, c'est TON anniversaire ma chérie !"

Ok, genre je vais le priver de finale du coupe du monde, qui arrive tous les 4 ans alors que la France joue.... (j'imagine la tête du beau-père s'il avait appris que j'avais empêché son fils de regarder un TEL match !! ça aurait bien commencé...). Anniversaire mémorable (je bouquinais pendant qu'il regardait), tout ça pour qu'on perde en plus...

***

Et la semaine prochaine, c'est notre bien-aimée Mme Faithful qui vient nous raconter son enfer... Je compte sur votre soutien !

N'hésitez pas à m'écrire si vous aussi vous voulez vous débarrasser de ce lourd fardeau matrimonial en nous contant votre calvaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maman Sioux - dans Le foot - l'homme et moi
commenter cet article

commentaires

CaroLaCheChe 04/06/2011 17:39



AHHHH mais c'est le jumeau de mon homme ! Les mêmes...


A toi aussi il te fait le coup de "estime toi heureuse que je ne regarde QUE les matchs importants". Mais oui, je te crois... Pfff


Au fait le sac de sport est toujours dans l'entrée depuis dimanche dernier. Je le laisse volontaire et attends de voir combien de fois il peut passer à côter sans avoir envie de le ranger.



Maman Sioux 04/06/2011 23:48



J'aime ton expérimentation... Ici aussi certaines choses peuvent traîner trèèèès longtemps comme ça ! Hâte de savoir comment ça va finir... odeur de rat mort dans tout l'appart, serviette moisie
?



aggie 03/06/2011 23:21



Encore une fois je me reconnais sur pas mal de points. Je pense que toute femme de joueur de foot connait les mêmes problématiques!


Je t'ai taguée sur mon blog, si ça te dit!



Maman Sioux 04/06/2011 23:30



Je vais voir ça tout de suite, merci !



Eve petite souris 03/06/2011 14:17



 bien vu Maman sur terre!


enfin bref je t'admire... même si la passion de Monsieur est aussi chiante! je raconterai ça un de ces 4...



Maman Sioux 04/06/2011 23:30



Ah oui, hâte de voir ce que ça peut donner une passion aussi chiante mais dans un autre domaine...



mum-addict 03/06/2011 10:50



ton homme a l'air plutôt compréhensif ... c'est cool.;-)) dialleurs si ça l'interesse de donner des cours a mon homme .. je le paie en chaussettes de foot sil veut ;-))



Maman Sioux 04/06/2011 23:29



Oui, disons que pour un footeux, c'est gérable. Jamais aussi "bien" qu'un mec qui s'intéresserait pas au foot évidemment mais bon, faut faire des concessions ! Comme à côté de ça, il est plutôt
très bien


Je lui transmets ton offre, je te tiens au courant !



Maman sur Terre 03/06/2011 08:43



Han c'était le capitaine de l'équipe de son école et toi alors ? T'étais la capitaine des pompom girls et vous avez été élus roi/reine du bal de fin de promotion ? huhuhu


 


Et sinon, te plains pas .... nous on a canal ! ouinnnn



Maman Sioux 04/06/2011 23:28



Ah la la, arrête les séries américaines toi !!!


Ouais, si j'avais été dans la même école que lui, j'aurais pu être la chef des pompom girls... Mais je sais pas si le soutien aurait été efficace alors !


Ok, si t'as Canal, je compatis sérieusement



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>