Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:00

Y'a des jours, tu es dans la sélection Hellocoton et tu sais pas vraiment pourquoi. Ça apporte plein de commentaires très gentils mais les jours où tu as des messages un peu plus étoffés à faire passer, tu ne bénéficies d'aucun relais. Je dois avouer que, même si l'on n'écrit pas pour ça, c'est parfois frustrant.

En fait [je me prends sûrement la tête toute seule mais j'aime ça et c'est le but de ce blog, soyons honnêtes], j'ai l'impression que la sélection d'hier a contribué à donner à mon article d'hier un sens qu'il n'avait pas.

Ce qui m'a poussée à lui donner ce titre si élaboré (Hiiiiiiii !!!!), c'est avant tout la joie de connaitre (enfin) le sexe de mon bébé. Grande curieuse (qui lit la fin des livres avant de les finir), je bouillais d'impatience, j'en rêvais de plus en plus souvent, c'était presque un soulagement d'obtenir enfin cette information !

Quant au sexe lui-même, honnêtement, ça m'était égal. A vrai dire, nous aurions eu un garçon, ça nous aurait au moins permis de rentabiliser à coup sûr l'investissement vestimentaire consenti jusqu'à ce jour !! [je rigole hein]

Dans l'idéal, parmi les 3 ou 4 enfants que j'espère mettre au monde et voir grandir, oui, je souhaitais avoir au moins 1 garçon et 1 fille. Je souhaitais pouvoir connaître ces 2 versants de la maternité. Je ne sais pas si cette envie est partagée par tous les couples, j'aurais même tendance à dire que non au vu des vécus des personnes que j'ai pu croiser. Je pense donc qu'il est toujours délicat de présumer (et a fortiori de formuler) qu'un couple va être "déçu" s'il attend un 2e enfant du même sexe que le premier [en plus, un 2e enfant du même sexe ne signifie pas la répétition ni la naissance d'un clône du 1er ! Il restera, heureusement, une nouvelle personne à découvrir, avec son caractère et ses besoins propres, non inhérents à son sexe].

 

sexe-de-nos-anges.jpg

 

Je crois que les véritables désirs de chacun sont intimement liés à leur histoire et qu'il peut être blessant de généraliser en présupposant de leur bonheur/déception. Je repense à chaque fois à ma cousine dans ces cas-là. Après deux petits garçons, elle découvre à l'accouchement que son 3e enfant est une fille. Elle s'attendait véritablement à un garçon (et peut-être même le désirait d'ailleurs). Au téléphone, tout le monde s'empresse de la féliciter et de lui dire "tu dois être bien contente, enfin une fille après deux garçons !!". Or cela ne reflétait pas du tout son état d'esprit, tandis qu'elle en était encore à se faire à l'idée que son bébé était une fille.

Sur ses 4 enfants, ma belle-mère a eu une fille (en 3e position) et trois garçons. J'imagine que de même, après 2 garçons, on lui a peut-être fait des remarques sur son bonheur supposé d'avoir (enfin !) une petite fille. Or ma belle-mère m'a souvent raconté combien son histoire avec sa mère lui rendait les rapports mère/fille compliqués à envisager, à gérer sereinement (et que cela expliquait certainement en partie les difficultés relationnelles qu'elle rencontre avec sa fille) et je pense qu'elle aurait peut-être été soulagée de n'avoir que des garçons à élever.

Mon cousin, éducateur spécialisé, était rassuré que son premier né soit un garçon quand il voit au quotidien les mauvais traitements (doux euphémisme...) et traumatismes qu'ont pu subir les jeunes filles dont il s'occupe.

Il doit exister autant d'exemples en intervertissant filles et garçons, autant que de vécus.

Personnellement, ayant de bons rapports avec ma mère, j'avais envie de retrouver cette complicité toute particulière mère/fille, teintée de confidences, de certaines transmissions propres à notre sexe. Par ailleurs, j'ai toujours rêvé d'un grand frère protecteur (alors que je suis l'aînée de 2 filles) mais également d'un petit frère à câliner que mes parents n'ont jamais pu avoir...

Voilà les raisons qui font de moi une mère à la fois comblée, mais aussi qui aurait accepté avec grand bonheur un bébé garçon, à présent que j'ai découvert combien la chair de notre chair peut compter plus que toute autre considération.

Mais parfois, selon les parcours de chacun, on ne peut présumer des sentiments des futurs parents. C'est pourquoi il convient, à mon sens, en matière de maternité, de toujours marcher sur des oeufs (au même titre que "c'est pour quand le petit 2e ?" ou pire "alors, quand est-ce que vous faîtes un bébé ??"), une chose dont j'ai personnellement pris conscience en devenant moi-même mère.

 

NB : Entendons-nous bien, cet article ne vise à sermonner personne, c'est juste une réflexion inspirée par une discussion récente et puis par la vie, mon quotidien, mes rencontres, ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Sioux - dans Grossesse feelings
commenter cet article

commentaires

Catwoman 23/02/2012 16:49


Alors moi, je lis la fin des livres avant le milieu mais bizarrement, en ce qui concerne le sexe de mes enfants, je préfère la surprise ...


J'aime beaucoup ton article. Et, même si c'est vrai que peu importe le sexe, on les aime quand même, j'avoue que j'aimerais bien avoir une 2° fille (d'ailleurs, je n'ai que des idées de prénom de
filles). C'est sans doutes en lien avec mon histoire familiale : 2 frères, 5 cousins et 1 seule cousine beaucoup plus jeune que moi et que je ne voyais quasiment jamais. Alors, j'aimerais que ma
fille ait une petite soeur : qu'elle connaisse ce que je n'ai pas connu.

Madame Sioux 27/02/2012 09:31



Je partage ton point de vue pour les prénoms de filles, on en a toujours trouvé plus facilement aussi que des prénoms de garçons.


Qu'on le veuille ou non, nos choix sont souvent guidés par notre histoire : moi qui suis finalement contente que ma future fratrie trouve en Pti Tonique le grand frère que je n'ai jamais eu, toi
qui veux combler le manque de filles dans ta famille, etc.


En tous cas, je te souhaite un petit 2e en bonne santé



Sissi 10/02/2012 20:20


Moi mes parents ont eu deux filles et ils n'uaraient pour rien au monde voulu un garçon. Je t'avoue que je suis un peu dans le même état d'esprit et quand j'ai su que ma laloutte était une fille,
ce fut un vrai bonheur. La raison a de ne pas voouloir un garçon c'est que j'ai peur qu'adulte il s'éloigne plus de moi qu'une fille, donc c'est purement égoiste comme sentiment de ma part. Mais
comme tu dis si bien, l'essentiel est la bonne santé du bébé et l'épanouissement et le bonheur partagé au sein d'une famille quelque soit le sexe des enfants

Madame Sioux 12/02/2012 23:24



Mon père pensait vouloir un garçon puis il a été totalement comblé par ses filles !


C'est pour la même raison que toi que j'avais quand même envie d'avoir une fille, si possible : le sentiment qu'elles restent plus proches de leur mère malgré le temps qui passe, notamment lors
de leur maternité. C'est aussi ce que ma mère a toujours dit et c'est pas faux, Pti Tonique voit un peu plus sa grand-mère maternelle que celle paternelle car je fais plus appel à ma mère qu'à ma
belle-mère.


Donc on verra comment ça se passe avec mon propre fils mais en attendant, les élever, c'est un grand bonheur et je profite d'autant plus intensément !



Marmotte 10/02/2012 13:24


J'aime beaucoup ton article du jour... J'ai toujours envisagé une famille avec au moins une fille et un garçon, d'ailleurs, on avait un prénom pour chaque sexe depuis longtemps avec mon mari.
Premier bébé, une fille, c'est super... enfin, c'est un bébé qu'on aime, le fait que ça soit une fille est secondaire... et je me dis que pour le deuxième, j'aimerais bien... une fille, ou alors
un garçon... bref, je m'en fous ! Le seul petit problème, c'est si on n'a aucun garçon... on ne pourra pas utiliser un prénom qui nous plait beaucoup :) !

Madame Sioux 12/02/2012 23:30



Héhé, le coup des prénoms, on y a pensé aussi ! On a un prénom de fille qu'on adore (et même 2 à vrai dire) et depuis le temps qu'on l'a trouvé, on arrête pas de dire à la famille qu'il est très
original (mais sans le citer évidemment)... et ma soeur, particulièrement, bouillait d'envie de le connaître. Du coup, je lui ai annoncé que j'attendais une fille de cette façon "Tu vas enfin
connaître LE prénom !!" huhu



anaisl57 09/02/2012 21:53


je revais d'une fille, je suis donc ravie d'avoir ma puce...mais l'envie de connaitre la relation mere / fils me travail de + en +. Ma fille est deja tres independante je trouve. Enfin on ne
choisi pas et si j'avais une 2eme fille je serai ravie aussi :) et ça rentabiliserait lol

Madame Sioux 12/02/2012 23:37



A vrai dire, pour l'instant, je ne saurais pas dire si ma relation est typique d'une relation mère/fils... pour moi, c'est surtout une relation mère/bébé, j'ai l'impression qu'elle serait la même
avec une fille. Mais on verra ça !



Vaallos 09/02/2012 18:25


Les questions "pour discuter" qui sont souvent vécues comme une intrusion... "Quand faites-vous un bébé ?" "C'est pour quand le deuxième ?" "J'espère que ça sera une fille, le choix du roi !"
"Vous devez être déçus d'attendre encore un garçon" "Tu l'allaites ?" "Mais comment vous allez faire pour..."...


Difficile de démêler les questions "je sais pas trop quoi dire alors je fais dans le basique" des questions "je veux tout savoir" et de celles "j'ai envie de donner mon avis sur tout", des
questions "curiosité sympatique" etc etc...


En fait c'est souvent la répétition de ces questions qui fait qu'elles deviennent pénibles ou génèrent des prises de tête... ?


Pardon pour le pavé ^^"

Madame Sioux 12/02/2012 23:39



Eh oui, difficile de démêler les véritables raisons de ces questionnements et puis nous les analysons aussi souvent en fonction de la sympathie que l'on porte ou non à l'interlocuteur, du degré
d'intimité - genre certains, t'as vraiment envie de leur répondre "mais on n'a pas gardé les vaches ensemble !! de quoi j'me mêle ??!"...



Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>