Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 05:02

Je vous préviens, je vais me plaindre un peu - et demain ça ira mieux.

 

* Depuis la varicelle (décidément celle-là !), on vit :

- soit des endormissements merdiques, qui durent des plombent et nous épuisent moralement et physiquement (surtout qu'en fin de journée, on est déjà pas au top de la forme),

- soit des réveils nocturnes vers 3h avec tétée puis galère pour qu'il accepte de se rendormir (car il ne veut même pas s’endormir au sein, ce (gentil) boulet),

- soit un combo des deux quand on est vraiment chanceux,

- soit on le couche plus tard pour qu’il peine moins à s’endormir mais ça n’empêche pas un éventuel réveil nocturne et ça ne change rien au réveil hyper matinal,

- soit… on fait la grève de la parentalité ?? Ah non, c’est vrai, ça on peut pas…

Hier soir, ça a atteint des sommets. Après 2 tentatives de couchers, on a résolu d'aller sortir Pti Tonique de son lit mais impossible de le calmer même dans nos bras : il poussait des hurlements stridents et se débattait de tous ses membres. Nous l'avons posé sur notre lit mais là encore, impossible pour lui de sortir du cercle infernal des pleurs et de la colère ajoutés à la fatigue : il se roulait, s'enfouissait la tête dans les oreillers en se tournant dans tous les sens, impossible d'accrocher son regard pour le faire redescendre sur terre... jusqu'à ce que son père arrive à attirer son attention grâce à la lumière de notre réveil avec lequel il aime tant jouer. Assez incroyable comme crise...

Il va donc nous falloir nous résoudre à le coucher pas avant 22h, voire 23h comme hier, ce qui m'est assez difficile car je le vois tourner en rond en chouinant et se frotter les yeux. J'aimerais lui donner de l'homéopathie pour voir si cela apaise temporairement le coucher et les réveils nocturnes mais son père et moi ne sommes pas encore sur la même longueur d'ondes au niveau des solutions à apporter...

 

* Une discussion récente avec un collègue m’a un peu plombée quant à l’état d’esprit de notre boîte et à la pérennité de mon envie d’y rester. Rien de catastrophique mais c’est un état d’esprit de PME, qui ne changera pas ; si on en voit surtout les côtés positifs, tant mieux… si on compare et qu’on pense trop souvent à notre peu de congés, notre absence de RTT pour 39h/semaine, etc. ça peut vite rendre aigri ! Mais je m’accroche à l’idée que j’ai déjà un boulot intéressant, c’est beaucoup par les temps qui courent. Tant pis pour le salaire et le repos (en plus, j’ai pas eu à trop négocier mon 80%, c’est appréciable aussi). Et puis un jour, moi aussi je me lancerai dans le mompreunariat et je trouverai une activité dans laquelle m’épanouir à mon rythme et à celui de ma (grande) famille. Il est aussi dans nos projets de partir vivre à l’étranger quelques années pour le boulot de Papa Sioux, auquel cas ça serait l’occasion pour moi de faire une pause professionnelle – tout en tâtant le terrain pour une autre voie éventuelle - et de m’occuper de mes enfants à (quasi) plein temps. Tout cela n'est donc qu'une question de temps, rien ne sert de se déprimer inutilement.

 

* J’ai une formidable envie de vacances depuis la fin de la semaine dernière – et encore, heureusement que ça ne m’a pas pris plus tôt, ç’aurait été dur de tenir.

 

* De temps en temps, surtout le week-end, des nausées me prennent – c’est la 2e fois que ça arrive. Non, même pas de grossesse à l’horizon pour autant. Sûrement un symptôme de fatigue intense… ou de grossesse nerveuse ?

(d’ailleurs, COMMENT vais-je arriver à gérer un Pti Tonique qui marche dans toute la maison ET la fatigue intense d’un début de grossesse ??? j’avoue que c’est le truc que j’appréhende un peu dès que je me projette…)

 

* Toutes façons, à chaque coup de mou et fatigue intense, je déprime, c’est le signe pour moi que j’ai atteint mes limites et qu’il devient impératif de me reposer. Du coup, je remets tout en question et ça donne ce genre d’article fourre-tout et déprimant. Heureusement, ce matin, le soleil brille faiblement, c'est un début.

Et puis j'ai la ferme intention de revenir demain avec du lourd et du plus intéressant, si je trouve le temps de finir d’écrire ce que j'ai à dire.

 

* Et en attendant, pour terminer sur une note de gaieté : BON ANNIVERSAIRE Petite Graine Folle, la mimi future maman que j'espère enfin rencontrer à la Panamtouz, si elle a la possibilité de venir (sinon, tant pis, je serai obligée de descendre dans le Sud rien que pour elle ) !!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vaallos 27/07/2011 09:26



Chuis d'accord avec les précédents commentaires, ne t'excuse pas et vide ton sac, le blog sert à ça aussi, et on est là pour te soutenir aussi ! Même si concrètement on ne peut pas faire grand
chose...


La fatigue est un élément souvent sous-estimé du moral, et je pense que ce que tu décris concerne beaucoup de gens : quand on est fatigués, on voit beaucoup plus les choses en noir ! Avec
l'arrivée de notre premier enfant, j'apprends à me dire "non mais là t'es fatiguée, donc tu arrêtes de penser à l'avenir, tu repousses les questions existentielles, et tu suis ton plan normal".
C'est pas facile, mais ça évite de s'en rajouter sur la patate.


Bon courage !



Benjamine 26/07/2011 20:39



Tu as bien raison d'évacuer en écrivant tout cela, ça fait du bien.


Je partage ton point de vue au niveau de la vie professionnelle, mais je n'ai pas de ptit tonique, et quand je me sens ennervée en rentrant du boulot, je pense à toutes ces jeunes mamans et je me
dis "je n'ai pas le droit de me plaindre" !


Les coups de mous sont TOUJOURS momentanés, courage ! Tu te rapproches chaque minute un peu plus de tes vacances si j'ai bien compris, alors c'est une petite raison de positiver !



fleur 26/07/2011 16:13



mais le sens même du blog n'est pas de pourvoir y dire ce qu'on veut? tu as bien raison de mettre des mots sur tes angoisses et je te comprend à 200 %..


La semaine dernière j'ai eu des nausées horibles deux matins de suite et te confirme que c'est un symptome d'extrème fatigue..prends soin de toi et essaie de te reposer dès que possible..pour tit
tonique j'espère que ça va lui passer et qu'il va reprendre son rythme..Courage à vous 3!


Biz



Mme Déjantée 26/07/2011 15:09



combien de temps encore avant les vacances??? Bon courage en tout cas, ce ne sont pas des moments faciles...mais on finit par les oublier! Et avec la mamie à la maison, ça ne vous permet pas de
souffler un peu tous les deux??



gridoune 26/07/2011 13:38



c'est la periode ou on est tous fatigué ! c'est normal ! et c'est clair que ce temps d'hiver ne nous fait pas allez mieux cote moral... t'as interet de profiter de tes vacances hein !!! c'est un
ordre !

Une Indienne Dans La Plaine

  • : Madame Sioux
  • Madame Sioux
  • : J'ai plusieurs cordes à mon arc : mère épuisée mais comblée (de Pti Tonique 3 ans et l'Iroquoise 16 mois), rédactrice Web indépendante, squaw libérée, concubine intermittente (quand il nous reste 5 min), cuisinière de trucs rapides qui prennent toujours plus de temps que prévu, écrivaine à la plume de vautour, chevaucheuse de bisons dans les plaines autour de Lyon.
  • Contact

On communique ?

Mon tipi a le Wifi. Ecris-moi !

Chercher Une Ruse

Archives

La cuisine de la semaine

La cuisine de la semaine, c'est maintenant un blog dédié... par ici !!


bandeau blog

Suivez les signaux

 

logo-rss.png

 

badge_mapage_hellocoton_160x55_white.gif

Je ruse aussi pour les VI

 

Dernier lâcher de neurones : Le chemin de la maternité [mini débrief]

Nounou-top.fr

http://www.madamesioux.fr/wp-content/uploads/2014/11/nounou-top-logo.png

<script>
  (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){
  (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),
  m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)
  })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

  ga('create', 'UA-44080416-1', 'over-blog.fr');
  ga('send', 'pageview');

</script>